Publié le 14 octobre 2020

SOCIAL

[Révolution au travail] Ces entreprises où les bureaux sont en voie de disparition

Le Covid-19 bouscule le monde du travail et force les entreprises à repenser leur organisation. Chaque semaine, nous vous proposons de découvrir des organisations pionnières qui ont adopté une nouvelle culture managériale. Aujourd'hui, nous sommes allés à la rencontre de ces entreprises qui ont décidé de se passer de bureaux, ou qui les ont fortement réduits, au profit du télétravail. C’est le dernier épisode de notre série.

Fin du bureau desert chaises vides teletravail istock
L'immobilier constitue le deuxième poste de dépenses le plus élevé pour les entreprises, après les salaires.
iStock

Qu’avez-vous fait ce week-end ? Quel est le plan de votre journée ? Avez-vous des contraintes pour travailler aujourd’hui ? "Chaque matin, chaque salarié est invité à répondre à trois questions sur Slack (une plateforme de communication, NDR), cela permet de se donner des nouvelles. Je lis ça en prenant mon café", raconte Claire Lambert, responsable de la communication chez Fizzer, une startup qui crée des cartes postales en ligne. "Au début, j’ai eu besoin d’un temps d’adaptation. Quand on passe huit heures derrière son ordinateur mais que personne ne le voit, on s’interroge. Mais j’ai vite compris que c’est le résultat qui compte et non pas la présence", poursuit la trentenaire.

Comme beaucoup de jeunes pousses, Fizzer a opté pour le 100 % télétravail dès le départ et s’est vite débarrassé de ses locaux en banlieue parisienne, trop onéreux. L’entreprise, née en 2014, compte désormais 23 salariés, dont un ingénieur à Bali, un développeur web au Canada, l’un des fondateurs en Pologne, beaucoup de provinciaux mais aussi de voyageurs. Différentes réunions à distance ont lieu chaque semaine et un café virtuel est organisé tous les mardis pendant une heure avec des petits groupes formés de façon aléatoire. La consigne : parler de tout sauf du travail.

60 % des entreprises envisagent le télétravail

"Finalement, je n’ai jamais eu autant d’interactions avec mes collègues que chez Fizzer", explique Claire Lambert, qui est installée en Savoie près de sa famille mais qui voyage dès qu’elle le peut. "C’était important pour moi de trouver un poste en télétravail pour pouvoir partir sans forcément attendre mes congés. L’autre aspect positif, c’est que je m’arrête de travailler quand je ne suis plus productive et je me reconnecte plus tard. Nous sommes complètement libres là-dessus. La transition est bien plus facile que ce que l’on imagine." 

Avec le Covid-19, cette transition a été forcée pour quelque cinq millions de salariés. Et 60 % des entreprises envisagent désormais d’avoir plus d’un quart de leurs salariés en télétravail, avec une moyenne de deux jours par semaine. Outre l’intérêt pour le salarié, qui gagne en équilibre de vie  et en temps, l’externalisation de l’espace de travail pourrait permettre d’économiser jusqu’à 40 % des postes sur site et réduire l’absentéisme.

À l’opposé, certains employeurs craignent un isolement des salariés, la perte de l’esprit d’équipe et de l’appartenance à l’entreprise, une baisse de créativité et d’innovation. IBM, entreprise pionnière du genre, a fait marche arrière vingt ans après avoir décrété le travail à distance pour 40 % de ses salariés parce qu'il avait tué la créativité, explique la firme américaine. Alors, à défaut de disparaître totalement, les bureaux devront a minima s’adapter : moins de postes individuels et plus d'espaces de travail collaboratif.

"Souvent, ce n'est pas le bureau le problème"

Plutôt que de se passer totalement de bureaux, LiveMentor, qui propose des formations en ligne, a opté pour l’ouverture d’un "hub" en région afin de plus être polarisé uniquement à Paris. Après consultation, le choix s’est porté sur Aix, avec des bureaux partagés dans un espace de coworking, où les salariés viennent quand ils le souhaitent. "Nous sommes désormais 25 à Paris, et 20 à Aix, explique Anaïs Pretot, l’une des cofondatrices, partie s’installer dans le Sud, où elle arrive à mieux concilier son travail et sa passion pour l’équitation.

"Cela nous a permis de faire d’importantes économies en divisant par deux nos frais de bureau, poursuit-elle. C’est aussi beaucoup plus facile de recruter en province où le niveau de vie est moins élevé et où les opportunités sont nombreuses. Finalement, nous avons assez peu de salariés en 100 % télétravail. Les jeunes recrues notamment avaient ce souhait d’être rattachés à un groupe. Souvent ce n'est pas le bureau le problème, mais les pratiques managériales parfois trop rigides."         

Concepcion Alvarez @conce1


© 2021 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

Pour aller plus loin

[Révolution au travail] Ces entreprises qui prêtent leurs salariés

Le Covid-19 bouscule le monde du travail et force les entreprises à repenser leur organisation. Chaque semaine, nous vous proposons de découvrir ces pionnières qui ont adopté une nouvelle culture managériale. Aujourd'hui, nous sommes allés à la rencontre de ces entreprises qui ont opté...

[Révolution au travail] Ces entreprises qui se plient en quatre pour le bien-être de leurs salariés

Le Covid-19 bouscule le monde du travail et force les entreprises à repenser leur organisation. Chaque semaine, nous vous proposons de découvrir des organisations pionnières qui ont adopté une nouvelle culture managériale. Aujourd'hui, nous sommes allés à la rencontre de ces entreprises...

[Révolution au travail] Ces entreprises qui se passent de chefs

Le Covid-19 bouscule le monde du travail et force les entreprises à repenser leur organisation. Chaque semaine, nous vous proposons de découvrir ces organisations pionnières qui ont adopté une nouvelle culture managériale. Aujourd'hui, nous sommes allés à la rencontre de ces entreprises...

[Révolution au travail] Ces entreprises où il fait bon être parents

Le Covid-19 bouscule le monde du travail et force les entreprises à repenser leur organisation. Chaque semaine, nous vous proposons de découvrir des entreprises pionnières qui ont adopté une nouvelle culture managériale. Aujourd'hui, nous sommes allés à la rencontre de celles qui intègrent...

[Révolution au travail] Ces entreprises sont passées à la semaine de quatre jours et restent performantes

Le Covid-19 bouscule le monde du travail et force les entreprises à repenser leur organisation. Chaque semaine, nous vous proposons de découvrir des entreprises pionnières qui ont adopté une nouvelle culture managériale. Aujourd'hui, nous sommes allés à la rencontre des - rares -...

SOCIAL

Conditions de travail

Santé et sécurité au travail sont deux dimensions importantes de la RSE (Responsabilité Sociale des Entreprises). Dans les usines du monde, les conditions de travail sont souvent très difficiles. Les consommateurs prennent progressivement conscience du coût humain auquel sont obtenus les produits qu’ils achètent.

Afp ouighours

Le Royaume-Uni, les États-Unis et le Canada bannissent les importations liées au travail forcé des Ouïghours

Alors que les soldes débutent en France, le rôle des géants du textile dans l'exploitation des Ouïghours en Chine est de plus en plus questionné. Si l'Europe reste pour l'instant en retrait, trois pays, le Royaume-Uni, les États-Unis et le Canada ont annoncé bloquer l'importation de coton et de...

Les tensions répétées chez Google poussent des salariés à créer un syndicat

Depuis trois ans, les relations sociales chez Google ne sont pas au beau fixe. Régulièrement des polémiques éclatent entre directions et salariés au sujet de contrats ou de choix stratégiques. Alors que les premiers appellent à préserver l’image de l’entreprise dans les médias, une partie des...

Teletravail pixabay

Le gouvernement assouplit la règle du 100 % télétravail face à la dégradation de la santé mentale des salariés

Alors que la santé mentale des salariés n'a jamais été aussi mauvaise depuis le début de la crise, le gouvernement lâche du lest sur le télétravail. La ministre Elisabeth Borne, qui obligeait tous les salariés dont les tâches peuvent s'effectuer à distance à télétravailler à 100 %, a autorisé un...

Teletravail Jean Castex LE O PIERRE HANS LUCAS HANS LUCAS VIA AFP

Le télétravail, un "héritage positif" du Covid-19 qui devrait perdurer après la crise

Les salariés n'ont jamais été aussi nombreux à télétravailler avec la crise sanitaire. Si le Covid-19 a donné un coup d'accélérateur, Jean Castex espère que cette pratique "survivra à la pandémie". Il a ainsi demandé aux organisations patronales et syndicales de négocier un accord sur le sujet....