Publié le 25 mai 2020

SOCIAL

Nicole Notat tiendra la présidence du "Ségur de la santé" avec la fermeté qui la caractérise

Ce lundi 25 mai s’ouvre le "Ségur de la santé", un événement inédit voulu par l'Executif pour refonder le système de santé français en crise. Il est présidé par Nicole Notat, figure de la CFDT, qui a fondé l’agence de notation Vigeo. Elle devra concilier l'inconciliable en réformant en profondeur le système hospitalier pour rémunérer à leur juste prix les services sanitaires rendus à la Nation tout en respectant un cadre budgétaire limité. Ses surnoms du temps de la CFDT, la tsarine et la dame de faire, montrent qu’elle a l’étoffe nécessaire.

Nicole Notat EricPiermont AFP
En 2018, Nicole Notat et Jean-Dominique Senard ont remis un rapport sur la raison d'être des entreprises.
@EricPiermont

Le Ségur de la Santé, qui démarre ce 25 mai et va durer sept semaines, a un programme chargé. Il réunit plus de 300 participants en visioconférence ce qui nécessite déjà des prérequis techniques complexes pour permettre un dialogue constructif. Sa présidente Nicole Notat a accepté cette délicate mission en s’engageant, au préalable, "à favoriser le dialogue et à s’abstenir de toute expression publique durant le processus".

Communiqué notat

Il faudra donc ajouter un nouveau surnom à l’ancienne leader de la CFDT devenue la figure la plus connue du grand public de l’investissement responsable français : le sphynx ! L’histoire de ses surnoms résume la personnalité de cette femme qui s’est tracé un destin dans un monde d’hommes qu’elle a su dompter en en épousant les codes. En tant que secrétaire générale de la CFDT (1992-2002), on l’appelait la tsarine parce qu’elle avait réussi à être la première femme leader syndical, position qu’elle a tenue une décennie.

Les vingt années suivantes ont été dédiées à l’investissement responsable français, son développement et ses jeux de pouvoirs. Vigeo, l’agence de notation des entreprises sur des critères Environnementaux, Sociaux et de Gouvernance (ESG) a été fondée en 2002 sur un modèle de capital unique associant entreprises, investisseurs et syndicats, un équilibre précaire reposant sur le savoir-faire de sa dirigeante qui peut s’appuyer sur un carnet d’adresses de dirigeants français exceptionnel, toutes tendances politiques confondues.

La raison d'être

Vigeo s’est développé par rachats successifs d’agences européennes et une extension au Maroc mais, paradoxe pour cette dirigeante qui ne parle pas anglais, l’agence a d’abord fusionné, en 2015, avec la Britannique Eiris, avant que l’agence de notation financière américaine Moodys en prenne le contrôle en 2019. Le changement de gouvernance ayant eu lieu, Nicole Notat était donc libre pour le Ségur de la santé même si elle garde encore un mandat dans le monde de l’ISR, la présidence du comité du label ISR, mis en sommeil ces derniers mois par le Ministère des Finances.

Parmi ses nombreuses missions, l’une de celles qui lui sera sans doute la plus utile pour sa délicate mission actuelle est l’élaboration du rapport qu’elle a co-signé en 2018 avec Jean-Dominique Sénard. Tous deux y préconisaient une révolution qui s’est traduite ensuite plus ou moins fidèlement dans la loi Pacte. Elle voulait donner une priorité à la "Raison d’être" des entreprises pour en finir avec le primat donné aux actionnaires.

Si le secteur de la santé a déjà sa raison d’être, il ne faudra rien moins qu’une révolution pour transformer complètement un modèle dominé depuis plusieurs décennies par un carcan administratif. Ce type de défi est à la hauteur des ambitions de Nicole Notat. Si elle parvient à mener les débats pour faire émerger un nouveau modèle, la présidence du Ségur de la Santé sera une dernière ligne prestigieuse sur un CV déjà très chargé.

Anne-Catherine Husson-Traore,  @AC_HT, Directrice générale de Novethic


© 2020 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

SOCIAL

Conditions de travail

Santé et sécurité au travail sont deux dimensions importantes de la RSE (Responsabilité Sociale des Entreprises). Dans les usines du monde, les conditions de travail sont souvent très difficiles. Les consommateurs prennent progressivement conscience du coût humain auquel sont obtenus les produits qu’ils achètent.

Teletravail Jean Castex LE O PIERRE HANS LUCAS HANS LUCAS VIA AFP

Le télétravail, un "héritage positif" du Covid-19 qui devrait perdurer après la crise

Les salariés n'ont jamais été aussi nombreux à télétravailler avec la crise sanitaire. Si le Covid-19 a donné un coup d'accélérateur, Jean Castex espère que cette pratique "survivra à la pandémie". Il a ainsi demandé aux organisations patronales et syndicales de négocier un accord sur le sujet....

Livreur velo iStock piksel

[Les raisons d’y croire] Des livreurs se regroupent pour créer des plateformes locales et indépendantes

Face à l’ubérisation de la livraison, les livreurs se prennent en main en créant leur propre plateforme. C’est le cas dans plusieurs villes : Nantes, Lille, Paris, Angers et maintenant Rennes. Des coopératives qui font figure de petits poucets face aux géants Uber ou Deliveroo mais qui permettent de...

Nicolas Schmit commissaire europeen CE

La Commission européenne avance ses pions sur un salaire minimum commun

Alors que l’économie européenne devrait souffrir encore plusieurs mois de la pandémie, la Commission vient de rendre public son projet de directive sur un salaire minimum commun pour les pays membres. Ce dispositif ambitionne de réduire le nombre de salariés vivant dans la pauvreté, et à ne pas...

Uber congestion pollution climat TE

Les Californiens soutiennent le modèle d'Uber, malgré les critiques des travailleurs

C'est le "Réferendum Uber". Le 3 novembre, en même temps que l’élection présidentielle, les Californiens ont voté pour décider du sort de l’économie des plateformes, appelée "gig economy" outre-Atlantique. Alors que le chômage monte en flèche avec le Covid-19, les électeurs ont accepté que les...