Publié le 08 janvier 2018

SOCIAL

Un grand patron américain gagne 265 fois plus que le salaire moyen... En France, c'est 70 fois plus

C’est le pays où les patrons gagnent le plus. Mais aussi où l’écart de revenus est le plus important avec les salariés de la classe moyenne. Aux États-Unis, le salaire annuel moyen d'un grand patron est de 14,2 millions de dollars, soit 265 fois plus qu’un Américain moyen. En France, le classement "Global CEO pay Index", édité par Bloomberg, calcule cet écart à 70.

Un patron du CAC40 gagne en moyenne 70 fois plus que le revenu moyen français
Pixabay

Les patrons américains restent les champions des écarts de revenus selon le classement "Global CEO pay Index" de Bloomberg (1). Avec une rémunération annuelle moyenne de 14,2 millions de dollars (11,9 millions d’euros), ils gagnent 265 fois plus qu’un Américain moyen.

L’Inde se place au deuxième rang, avec une rémunération annuelle des dirigeants 229 fois supérieure au revenu moyen dans le pays. Elle est suivie par le Royaume-Uni où un grand patron est payé 201 fois l’équivalent de ce que gagnent en moyenne les Britanniques.

70 fois plus pour un patron du CAC 40

Il faut attendre la quinzième place pour trouver la France. Avec des revenus de 2,75 millions de dollars (environ 2,3 millions d’euros) en moyenne, les grands patrons hexagonaux empochent 70 fois le revenu annuel moyen des Français (39 474 dollars, soit environ 33 000 euros).

C’est la Norvège qui ferme le classement avec des revenus du patronat "seulement" vingt fois supérieurs à ce que touchent les habitants en moyenne.

Des rémunérations de plus en plus contestées

Les rémunérations des grands patrons des pays du haut du classement sont toutefois de plus en plus contestées. En 2017 le patron de BP, Bob Dudley, a ainsi dû amputer sa rémunération de 40 % après une fronde des actionnaires, qui la jugeaient exorbitante face aux pertes affichées par le groupe.

La grogne est générale. Au Royaume-Uni par exemple, les salaires des grands patrons font de plus en plus débat dans l'opinion publique mais aussi dans les assemblées générales. La réforme du Code de la gouvernance des entreprises décidée en 2017 oblige désormais les grands groupes britanniques à rendre public l'écart de salaire entre le directeur général et le salaire moyen.

Ecarts salaires infographie

Béatrice Héraud @beatriceheraud

(1) Pour réaliser son classement Bloomberg a évalué les revenus moyens (salaire fixe, variable, actions, retraites, etc.) des dirigeants d’entreprise cotées sur les principales places boursières de 22 pays (S&P 500 pour les Etats-Unis, FTSE 100 pour le Royaume-Uni, CAC 40 pour la France). Cette rémunération est ensuite comparée au revenu moyen dans chaque Etat, mesuré par le produit intérieur brut (PIB) par habitant, calculé en parité de pouvoir d’achat.


© 2020 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

Pour aller plus loin

Davos se soucie des inégalités de revenus et du climat

En amont de la 44e édition du Forum économique mondial le 22 janvier à Davos, l'organisation internationale a publié le « Global Risks 2014 », qui désigne les principaux risques pour le monde. Si le fossé entre les citoyens les plus riches et les plus pauvres est le principal risque...

BP : fronde des actionnaires contre la rémunération de Bob Dudley (DG)

Un directeur général peut-il s’octroyer une augmentation conséquente, alors que son groupe accuse des pertes abyssales et licencie par milliers ? Les actionnaires du pétrolier britannique BP ont répondu non à près de 60%. Une contestation exceptionnelle. Et si ce vote consultatif n’a...

Rémunérations : bientôt une limitation de l’écart salarial entre PDG et employés ?

Le concept du pay ratio prend de l’ampleur. L’idée : limiter l’écart de rémunération entre un dirigeant et le plus bas salaire de l’entreprise. Plusieurs investisseurs conditionnent ainsi l’adoption, en Assemblée générale, de la rémunération du dirigeant à 100 SMIC maximum. Un mouvement...

Intégrer la RSE dans la rémunération des dirigeants, un levier stratégique qui se généralise

Les grandes entreprises françaises intègrent de plus en plus la RSE comme critère de rémunération des dirigeants. C’est le constat d’une étude PwC/ORSE publiée ce 28 juin. Un marqueur de maturité sur la RSE selon les auteurs de l’étude. Mais des efforts restent à faire sur le choix, le...

Rémunérations des dirigeants : les leçons du cas PSA

L'affaire de la retraite chapeau à 21 millions d'euros du patron de PSA, Philippe Varin, a ravivé le débat sur les rémunérations excessives des dirigeants de groupes multinationaux. L'inflation galopante de ces revenus pose des problèmes d'acceptation sociale en France mais aussi dans...

SOCIAL

Conditions de travail

Santé et sécurité au travail sont deux dimensions importantes de la RSE (Responsabilité Sociale des Entreprises). Dans les usines du monde, les conditions de travail sont souvent très difficiles. Les consommateurs prennent progressivement conscience du coût humain auquel sont obtenus les produits qu’ils achètent.

Toits de Paris Pixabay

Paris pourrait bientôt expérimenter un revenu universel

Un vote au Conseil de Paris ouvre la voie à l’expérimentation d’un revenu universel dans la capitale. Le mouvement Génération.s, créé par Benoît Hamon, a en effet profité d’une niche municipale pour valider le lancement d’une conférence de citoyens. Celle-ci aura pour mission de définir les contours...

Mattel droits des ouvriers violences sexuelles chine actionaid

Mattel, le créateur de la poupée Barbie, accusé de violences sexistes et sexuelles en Chine

Certains jouets pourraient bien être rayés des longues listes envoyées au Père Noël. Deux ONG, Action Aid Peuples Solidaires et China Labor Watch, dénoncent dans un nouveau rapport les conditions de travail du géant du jouet Mattel, créateur de la poupée Barbie, dans ses usines chinoises. Pour la...

Edouard philippe re forme des retraites

Édouard Philippe promet un système de retraite "solidaire" et "responsable" : cinq points à retenir de ses annonces

Un âge d'équilibre à 64 ans, des femmes mieux protégées, une pension minimale de 1000 euros pour une carrière au SMIC... En pleine crise sociale, Édouard Philippe a défendu un système de retraite universel "solidaire", "durable" et "responsable". Sans vouloir entrer dans un "rapport de force", le...

Emma collegue du futur fellowes

Dos courbé, yeux rouges, chevilles et poignets gonflés, teint blafard, voilà à quoi pourrait ressembler le salarié de demain

Pour alerter sur nos habitudes de travail au bureau, des chercheurs ont conçu un mannequin censé représenter le salarié en 2040 si rien ne change. Le résultat fait froid dans le dos : varices, eczéma, dos courbé, teint pâle, yeux rouges, absence de cils… De quoi nous pousser à bouger !