Publié le 06 avril 2022

INFOGRAPHIES & VIDÉOS

Rapport du Giec : agir pour le climat ne coûte pas si cher, on vous explique pourquoi en une infographie

Le dernier rapport du Giec sur les solutions au changement climatique consacre aussi une partie au coût que représenterait une action ambitieuse. Les experts sont formels : agir pour le climat, en restant sous la barre des 2°C de réchauffement, aurait des bénéfices économiques supérieurs au coût engendré. Depuis de nombreuses années, de nombreuses études démontrent l'intérêt économique à respecter l'Accord de Paris. 

Investissements verts climat transition neutralite carbone istock petmal
Une étude du cabinet McKinsey estime à 1000 milliards de dollars le coût additionnel annuel d’un scénario net zéro comparé aux politiques actuelles d'ici 2050.
@iStock / petmal

L’argent n’est pas un problème. C’est en substance ce que dit le dernier rapport du Giec, le Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat, publié en début de semaine et consacré cette fois aux solutions pour rester sous la barre de 1,5°C, voire 2°C, de réchauffement d’ici la fin du siècle. "Même s’il faudrait multiplier d’un facteur trois à six les ressources à l’horizon 2030, le volume de capitaux et de liquidités disponibles à l’échelle planétaire est suffisant pour atteindre le montant à investir. Tout dépendra de la clarté des signaux que donneront les gouvernements et la communauté internationale", expliquent les auteurs du rapport.

Ainsi, selon les modélisations réalisées par le Giec pour des politiques climatiques plus ambitieuses, il apparaît que le PIB mondial continuerait de croître et ne serait inférieur que de 0,04 à 0,09 point en moyenne par an sur la période 2020-2050 par rapport aux trajectoires sans atténuation. Et c’est sans compter sur les co-bénéfices économiques des mesures d’atténuations mises en place (sur la santé, la pollution, la réduction du coût des catastrophes ou encore des coûts d’adaptation). "L'avantage économique mondial de limiter le réchauffement à 2°C dépasserait le coût de l’atténuation dans la plupart des publications évaluées", conclut le Giec.

Infog rapport giec cout action climatique

"L’argent ne manque pas, ce sont les incitations qui font défaut"

"Du point de vue économique, il n’y a aucune hésitation à avoir pour agir énergiquement face au changement climatique. En effet, selon le Giec, il est probable que les bénéfices de l’action climatique dépassent les coûts d’ici à la fin du siècle. Autrement dit : continuer avec les politiques actuelles, qu’on continue de retrouver dans plusieurs programmes présidentiels, nous coûtera plus cher à long terme que de mener à bien la transition écologique", réagit Philippe Quirion, économiste au Cired et directeur de recherche au CNRS.

De nombreux rapports démontrent régulièrement que le coût de l’action climatique serait inférieur à celui de l’inaction. Celui qui a fait le plus de bruit est le rapport Stern de 2006, émanant du ministère des Finances britannique et coordonné par Nicholas Stern, l’ancien chef économiste et vice-président de la Banque mondiale. Il évalue le coût de l’inaction entre 5 % et 20 % du PIB mondial contre… 1 % pour celui de l’action. Plus récemment, une étude du cabinet McKinsey estime à 1000 milliards de dollars le coût additionnel annuel d’un scénario net zéro comparé aux politiques actuelles d'ici 2050. Un montant à mettre en lien avec les subventions publiques néfastes à l’environnement évaluées à 1 800 milliards de dollars par an par une coalition d'entreprises et d'ONG.

En France, d’après les estimations de l’Institut d’économie du climat (I4CE), ce sont aujourd’hui 13 à 17 milliards d’euros d’investissement par an, public et privé, qui manquent à l’appel dans la rénovation thermique des bâtiments, les véhicules et infrastructures de transport propres, les énergies décarbonées. "L’argent ne manque pas, ce sont les incitations à investir en faveur du climat qui font défaut", martèle Benoît Leguet, directeur d’I4CE.  

Concepcion Alvarez @conce1


© 2022 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

Pour aller plus loin

Rapport du Giec : pour réduire nos émissions, il faut allier technologies propres et transformation de nos modes de vie

Très attendu, le dernier rapport du Giec a été approuvé dans la soirée du dimanche 3 avril, avec deux jours de retard. Portant sur les solutions, il met à la fois l'accent sur les technologies propres et sur la baisse de la demande, autrement dit sur la sobriété, en y consacrant pour la...

Alerte sur les catastrophes climatiques au coût toujours plus élevé et si mal assuré

270 milliards de dollars, c’est le cout estimé des catastrophes climatiques mondiales pour 2021 selon l’Institut de recherche du réassureur Swiss Re. Moins de la moitié de ces pertes sont couvertes par des assurances. Phénomène le plus frappant : la progression des inondations, qui...

Sécheresse : des millions de maisons menacées et des coûts qui vont exploser en France

La faible pluviométrie de l’hiver 2021-22 en France menace de déclencher un important épisode de sécheresse ce printemps et cet été. Ce phénomène, amplifié par le changement climatique, génère de plus en plus de dégâts sur les maisons individuelles construites sur des sols argileux. Face à...

Rapport du Giec : voici comment la France pourrait être impactée par le changement climatique

En amont de la publication d’un nouveau rapport du Giec sur les impacts du changement climatique et la question de l’adaptation, Novethic vous propose un focus sur la France. Inondation, sécheresse sévère, grêle… Selon les nouvelles prévisions du groupe d’assureurs Covéa, le pays pourrait...

Rapport du Giec : s’adapter au changement climatique pourrait être impossible au-delà de 2°C de réchauffement

Le nouveau rapport du Giec, publié ce lundi 28 février, indique que l'étendue et l'ampleur des impacts du changement climatique sont plus importants que ceux estimés dans les évaluations précédentes. Il se concentre sur l'adaptation et alerte sur le fait que "s’adapter au changement...

Changement climatique : le début d’année 2022 est déjà apocalyptique

Des températures extrêmement douces pour un hiver, suivies d'épisodes neigeux brusques et intenses, des précipitations ininterrompues, des milliers de déplacés, l'année 2022 démarre de façon apocalyptique. Aux quatre coins du monde, il ne fait plus de doute que le changement climatique est...

INFOGRAPHIES & VIDÉOS

Infographies

Chaque semaine, Novethic vous explique l’actualité à travers des infographies pour mieux comprendre l’économie, l’énergie, la finance, le travail...

Exploitation de lithium au Chili MatthieuColin Hemis 3ca353c690

Lithium, terres rares, cobalt… : l’infographie qui explique pourquoi la transition énergétique européenne est menacée

Un nouveau rapport publié par Eurométaux, l’association européenne des producteurs de métaux, alerte sur le fait que l’Union européenne pourrait se retrouver en risque sur sa transition énergétique d’ici 2030. À cet horizon, plusieurs matériaux risquent de faire l’objet d’une pénurie mondiale en...

Train AFP

Voyager bas-carbone, c'est possible : on vous explique comment en une infographie

Peut-on réellement voyager sans émettre trop de CO2 ? La réponse est oui selon le Shift Project, qui vient de publier son nouveau rapport sur la mobilité longue distance des Français, un secteur à 90% carboné. Mais pour réduire ces émissions de 5% par an jusqu'en 2050, le progrès technologique ne...

Transition mobilite durable precarite mobilite voiture electrique velo transports en commun istock Francesco Rizzuto

Plus d'un Français sur quatre a du mal à se déplacer : la précarité mobilité expliquée en une infographie

Plus d'un Français sur quatre rencontre des difficultés à se déplacer. C'est ce que révèle le nouveau baromètre des mobilités du quotidien, publié par Wimoov et la Fondation pour la nature et pour l'Homme. 13,3 millions de Français seraient concernés par cette précarité mobilité en raison d'une trop...

Investissements verts climat transition neutralite carbone istock petmal

Rapport du Giec : agir pour le climat ne coûte pas si cher, on vous explique pourquoi en une infographie

Le dernier rapport du Giec sur les solutions au changement climatique consacre aussi une partie au coût que représenterait une action ambitieuse. Les experts sont formels : agir pour le climat, en restant sous la barre des 2°C de réchauffement, aurait des bénéfices économiques supérieurs au coût...