Publié le 20 février 2018

INFOGRAPHIES & VIDÉOS

[INFOGRAPHIE] Objectifs de Développement durable : des opportunités à 12 000 milliards de dollars pour les entreprises

Adoptés en 2015, les objectifs de développement durables (ODD) sont devenus des enjeux clés pour les entreprises en matière de RSE (Responsabilité Sociétale des Entreprises). Si le but est bien d’assurer une croissance soutenable et inclusive pour l’ensemble de la population et de la planète, les entreprises ont aussi tout intérêt à les prendre en compte, économiquement parlant.

12 000 milliards de dollars par an seraient apportés d'ici à 2030 par les ODD selon les experts.
capture d'écran green tv

Mettre fin à la pauvreté, protéger la planète et assurer la prospérité de tous… C’est le but des objectifs de développement durable (ODD) adoptés en 2015 par l’Organisation des Nations Unies (ONU). Mais ces ODD représentent aussi des opportunités commerciales.

Dans un rapport publié en 2017 et intitulé "Better business, better world", la Business & Sustainable Development Commission (BSDC) estime les opportunités commerciales pourraient représenter 12 000 milliards de dollars par an d’ici 2030. Le rapport recense ainsi 60 opportunités de marché, dans quatre secteurs économiques : villes, alimentation & agriculture, énergie & matériaux, santé & bien-être. Si elles veulent concilier profit et impact, les entreprises doivent ainsi regarder les possibilités commerciales autour de la réduction du gaspillage alimentaire, du logement abordable, des modèles d’économie circulaire ou la lutte anti-tabac.

Une prise de conscience… dans les discours des entreprises

Les entreprises commencent à prendre conscience de ces opportunités selon PwC. Dans une étude publiée fin 2017 menée auprès de 470 entreprises dans 17 pays, le cabinet recense 62 % d’entreprises qui "estiment que les ODD sont suffisamment importants pour être mentionnés dans leur reporting". Cependant, pour près de 70 % d’entre elles, aucun véritable moyen objectif d’évaluer ces engagements.

En France, une étude de B&L evolution montre que les entreprises sont de plus en plus mobilisées sur la question. En 2017, 28 entreprises du SBF120 sont engagées dans un processus de prise en compte des ODD (contre 11 en 2016), essentiellement ceux concernant la lutte contre le changement climatique (ODD13), la production et consommation responsable (ODD12) ou encore le travail décent et la croissance inclusive (ODD8). Un classement qui se retrouve au niveau mondial selon PwC. Pour le cabinet international, la France est même "championne d'Europe en matière de reporting des ODD"!

Les ODD, une "extraordinaire opportunité" selon Pernod Ricard

Selon Noémie Bauer, la directrice de la RSE chez Pernod Ricard, les ODD sont de fait une "extraordinaire opportunités". Sa marque de vodka Absolut – la plus grosse marque du groupe- travaille ainsi sur une production économe en ressources, prélevées localement et avec un objectif de neutralité carbone d’ici 2040.

Les investisseurs ne sont pas en reste : "50 % des investisseurs institutionnels pensent que les ODD constituent un outil pertinent pour les investisseurs", souligne Marie Luchet, responsable France et Europe du Sud pour les PRI (Principes pour l’investissement responsable). 

Béatrice Héraud @beatriceheraud

Pour en savoir plus : De nombreux guides sont donc actuellement publiés pour aider les entreprises à mieux intégrer les ODD dans leur stratégie. On compte ainsi celui d’EcoAct, celui du Climate Club qui donne en plus quelques cas d’école d’entreprises (La Poste, Gecina, Veolia et Safaricom) ou celui du SDG compass


© 2018 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

Voir nos offres