Publié le 25 juin 2019

INFOGRAPHIES & VIDÉOS

[Infographie] En 2020, l’éolien terrestre et le solaire seront moins chers que le charbon, le pétrole ou le gaz

Mardi 25 juin, le projet de loi Énergie-Climat passe en première lecture à l'Assemblée nationale. L'enjeu pour la France est d'accélérer sur les énergies renouvelables alors que leur coût de production est en baisse continue. Selon un nouveau rapport de l'Irena, dès 2020, l’énergie éolienne terrestre et le solaire photovoltaïque seront majoritairement produits à un coût inférieur à toute nouvelle option de centrale à charbon, à pétrole ou à gaz. Et cela sans soutien financier.

Les énergies renouvelables sont déjà la source d’électricité la moins chère dans de nombreuses régions du monde.
@CC0

Moins de 50 euros le mégawattheure, c’est le tarif proposé par EDF pour emporter l’appel d’offres sur le développement d’un parc d’éoliennes en mer à Dunkerque. C’est trois fois moins que les prix négociés avec le gouvernement en 2012 sur les précédents projets. "Il s’agit ainsi d’un tarif comparable aux meilleurs résultats européens, qui démontre la compétitivité de la filière française de l’éolien marin", note le ministère de la Transition écologique dans un communiqué, en précisant que le parc devrait être opérationnel en 2024.

Cette nouvelle s’inscrit dans la tendance à la baisse du coût des énergies renouvelables. Selon un nouveau rapport publié par l’Agence internationale de l’énergie renouvelable (Irena) fin mai, les énergies renouvelables sont déjà la source d’électricité la moins chère dans de nombreuses régions du monde, leur coût global ayant baissé de 10 % entre 2017 et 2018.

V2 Compétitivité énergies renouvelables 1

Pas besoin de soutien financier

Cette trajectoire à la baisse devrait se poursuivre au cours de la décennie à venir, précise l’Irena, en particulier pour le solaire et l’éolien. "Plus des trois quarts de l’énergie éolienne terrestre et quatre cinquièmes de la capacité solaire photovoltaïque qui sera mise en œuvre l’année prochaine produiront de l’électricité à un coût inférieur à toute nouvelle option de centrale à charbon, à pétrole ou à gaz". "Plus important encore, ces projets n’auront pas besoin de soutien financier", insiste l’agence basée à Abou Dabi.

Le solaire et l’éolien terrestre sont déjà disponibles pour un coût compris entre trois et quatre centimes de dollar du kilowattheure dans les régions possédant de bonnes ressources ou des cadres réglementaires et institutionnels favorables comme au Mexique, au Pérou, ou encore en Arabie saoudite. Entre 2010 et 2017, les coûts de la production d’électricité issue du solaire ont chuté de 73 % et ceux de l’éolien marin de 23 %.

Mais malgré des coûts de production à la baisse, le développement des renouvelables est encore trop lent. La France fait ainsi partie des pays "en retard". Alors qu’elle s’est fixée un objectif de 40 % d’électricité produite à partir de sources renouvelables à l’horizon 2030, le pays n'est qu'à 22,7 %. Au niveau mondial, c’est la première fois, depuis 2001, que la croissance n’accélère pas d’une année sur l’autre (+177 gigawatts). Or, selon les calculs de l’Agence internationale de l'énergie (AIE), les énergies renouvelables doivent croître de 300 gigawatts par an, en moyenne, entre 2018 et 2030, pour atteindre les objectifs de l’accord de Paris.

Concepcion Alvarez, @conce1 

(1) Voir le rapport de l'Irena 


© 2020 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

INFOGRAPHIES & VIDÉOS

Infographies

Chaque semaine, Novethic vous explique l’actualité à travers des infographies pour mieux comprendre l’économie, l’énergie, la finance, le travail...

Feux en australie refuge plage

[Infographie] Méga-feux en Australie : chronique d’un suicide climatique

17 millions d’hectares brûlés, près de 3 000 maisons détruites, 28 personnes mortes, plus d’un milliard d’animaux tués… Les méga-feux en Australie auraient même émis en quelques mois autant de CO2 que le pays n’en émet chaque année. Alors que les pluies tombent depuis quelques jours, les autorités...

Nouvelles inegalites revoltes pnud istock

[Infographie] Études supérieures, technologie et changement climatique : les nouvelles inégalités du XXIe siècle

Selon le Programme des Nations Unies pour le développement (Pnud), une nouvelle génération d’inégalités voit le jour, autour de l’éducation, de la transformation technologique et des changements climatiques. Des bouleversements qui, faute d’être maîtrisés, pourraient déclencher une "nouvelle grande...

Cyclone idai mozambique mars flickr

[Infographie] Quinze catastrophes climatiques à plus d'un milliard de dollars en 2019

L’année 2019 conclut la décennie la plus chaude jamais enregistrée avec son lot d’incendies, d'inondations, de tempêtes et de typhons. Selon le bilan de l’ONG britannique Christian Aid, quinze catastrophes climatiques ont coûté plus d’un milliard de dollars cette année, avec des pertes humaines...

Sourire bonheur pixabay

[Infographie] Climat, biodiversité : les raisons d'y croire encore

Le charbon toujours numéro 1, l’échec de la COP25, les incendies, les sécheresses, les inondations meurtrières… Cette fin d’année apparaît bien morose. Mais en cette veille de Noël, Novethic a souhaité vous offrir des raisons d’y croire encore. Si, si, il y en a quelques-unes.