Publié le 23 mai 2017

GOUVERNANCE D'ENTREPRISE

"Malta Files" : Bouygues, Total, Ikea pointés du doigt pour leur optimisation fiscale

Treize journaux européens, dont Mediapart, viennent de publier une liste d'entreprises et de personnalités pratiquant de l'optimisation ou de l'évasion fiscales à Malte. Parmi elles, on retrouve Bouygues, Total ou Ikea et les grands patrons français Xavier Niel de Free ou Jean-François Decaux, du groupe Decaux.

Selon Mediapart, Malte est devenu l'un des principaux paradis fiscaux de la plaisance grâce à de multiples avantages, notamment à l'achat d'un yacht

Après les Panama Papers, les Mata Files. Treize journaux européens, dont le site d’investigation Mediapart, membres du réseau European Investigate Collaborations (EIC), ont publié, vendredi 19 mai, des documents révélant des pratiques d'évasion et d'optimisation fiscale à Malte, pays par ailleurs président de l’Union européenne jusqu’au 30 juin.

Parmi les 53 247 immatriculations impliquées dans l’affaire, on retrouve plusieurs multinationales, comme Bouygues, Total, BASF ou encore Ikea. Selon le journal allemand Spiegel, Deutsche Bank, Puma, Bosh, Merck détiendraient également des sociétés immatriculées à Malte. La compagnie aérienne allemande Lufthansa compterait, quant à elle, 18 filiales installées dans le pays.

Deux milliards de recettes fiscales en moins

Des noms de grands chefs d’entreprises sont aussi présents : Xavier Niel de Free, Jean-François Decaux, patron du groupe Decaux, ou encore Stéphane Courbit de Lov Group. Les trois hommes d’affaires possèdent des yachts de plusieurs millions d’euros chacun à Malte. Grâce à un montage financier, l'achat de ces biens se fait avec une TVA abaissée à 5,4% contre 10% en France, rapportent les journaux.

Mediapart estime le manque à gagner pour les pays européens d’au moins "deux milliards d’euros de recettes fiscales chaque année" pour cause "d’optimisation et d’évasion fiscales, de blanchiment et de corruption".

Le taux réel d’impôts sur les sociétés offshore est de 5%

"Évidemment, tous ne sont pas des fraudeurs. Certains apparaissent dans la liste parce qu’ils vivent à Malte. D’autres font des affaires ou optimisent leur fiscalité sur l’île en toute légalité. Mais ceux qui ont des choses à cacher au Fisc ont du souci à se faire", explique Mediapart.

Malte est considérée comme un paradis fiscal par plusieurs ONG tel qu’Oxfam France. Le taux officiel d’impôts sur les sociétés est de 35%, mais, "lorsqu’une société détenue par des étrangers distribue des dividendes à ses actionnaires, le Fisc lui rembourse jusqu’à 85% de l’impôt", explique Mediapart. Le taux réel de l’impôt est donc de 5% pour les sociétés offshore. 

Marina Fabre @fabre_marina


© 2021 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

GOUVERNANCE D'ENTREPRISE

Optimisation fiscale

Des entreprises multinationales choisissent de localiser artificiellement leurs bénéfices dans des pays où la fiscalité leur est la plus favorable, plutôt que dans les pays où elles créent de la valeur. Ces pratiques d’optimisation fiscale agressive, souvent à la limite de la légalité, sont sévèrement jugées par les opinions publiques du monde entier et de plus en plus combattues par les États.

Pandora Papers : Malgré le sursaut réglementaire, l'évasion fiscale reste massive

Le Consortium international de journalistes d’investigation a dévoilé sa nouvelle grande enquête sur l’évasion fiscale. Plus de 300 hommes et femmes détenteurs de l’autorité publique y sont épinglés pour leurs pratiques pour échapper à l’impôt. L’enquête montre également que, malgré les nouvelles...

Gafa : la taxe sur le numérique a rapporté 375 millions d’euros

L’administration fiscale a perçu 375 millions d’euros de la part des grandes entreprises du numérique, du fait de la taxe Gafa. Créée en 2019, celle-ci visait à lutter contre l’optimisation fiscale agressive réalisée par les géants du net. Elle devrait cependant disparaître dans quelques années, les...

OECD Headquarters Paris OECD

Les grandes multinationales ne pourront plus échapper à l'impôt suite à un accord historique mondial

Les grandes multinationales, dont les géants du numérique, ne devraient plus pouvoir échapper à l’impôt. Un accord entre 130 pays de l’OCDE vient d’être conclu pour mieux répartir la taxation sur les bénéfices de ces entreprises et fixer un impôt sur les sociétés mondiale de 15 %, de quoi permettre...

Jeff Bezos, Elon Musk, Michael Bloomberg… En plein accord du G7 sur la fiscalité, ces milliardaires américains ne paient pas d’impôt

Une enquête réalisée par ProPublica, une organisation indépendante américaine, dévoile les taux d’imposition sur le revenu des grands milliardaires. Il en ressort que plusieurs personnes, parmi les Américains les plus riches, bénéficient d’un taux d’imposition très bas, voire n’ont pas payé d’impôt...