Publié le 31 août 2018

GOUVERNANCE D'ENTREPRISE

Des documents confirment l'influence des lobbys dans la loi Hulot sur les hydrocarbures, selon Les Amis de la terre

Alors que le ministre de l'Écologie Nicolas Hulot vient de démissionner en invoquant le pouvoir excessif des lobbies, les Amis de la Terre France et l'Observatoire des multinationales révèlent des documents inédits sur le lobbying auprès du Conseil d'État. Ces documents ont conduit à vider de sa substance la loi « Hulot » sur la fin de l'exploration et l'exploitation des hydrocarbures en France, estiment les associations.

Petrole baisse des cours iStock
Les lobbys du pétrole ont été à pieds d'oeuvre et ont été entendus par le Conseil d'Etat, dénoncent des associations environnementales.
istock

En juin dernier, les Amis de la Terre France et l'Observatoire des multinationales dénonçaient dans un rapport (1) les mécanismes d'influence "très mal connus mais très efficaces" qui s'exercent en France sur le Conseil constitutionnel et le Conseil d'État, notamment sur l’une des lois environnementales phares du gouvernement : la loi sur la fin des hydrocarbures, autrement appelée "loi Hulot". Ces mécanismes conduisent à la censure de nombreuses mesures fiscales ou environnementales, au nom de la protection des "droits et libertés économiques", dénoncent ces associations.

Deux mois plus tard, après avoir demandé au Conseil d’Etat, qu’il leur communique les contributions extérieures reçues de la part des lobbyistes (2), la haute juridiction en a livré certains, au nom du droit d’accès à l’information environnementale. Des contributions du Medef, de l’UFIP (l'Union française des industries pétrolières), et d'un cabinet d'avocats d'affaires agissant au nom de la société canadienne Vermilion. Une "grande première" reconnaissent les associations, qui appellent toutefois à systématiser le processus et à l'élargir aux décisions du Conseil Constitutionnel.  

Influence du secteur pétrolier sur la loi hydrocarbures

Les associations assurent que les documents fournit confirment les conclusions de leur rapport précédent : dans son avis, le Conseil d'État reprend en effet "plusieurs arguments des lobbies, notamment sur le besoin d'une étude d'impact plus approfondie, sur l'importance et excellence du secteur pétrolier français". Curieusement, cet avis est surtout consacré à la question de la prolongation des concessions pétrolières, qui était pourtant interdite dans la toute première version du projet de loi.

Les trois contributions portent essentiellement sur cette question. Via son cabinet d’avocats, la société canadienne Vermilion, n'hésite pas à brandir la menace de l'arbitrage international pour protéger les intérêts des détenteurs de concessions. Une menace entendue par le Conseil d’Etat. Dans son avis, il écrira que la non prolongation des concessions constituerait un risque d'atteinte "à la garantie des droits des opérations et au droit de propriété".

Suite à l’avis du Conseil d’Etat, le gouvernement avait retiré cette disposition, qui "aurait pourtant permis d'organiser une réel arrêt progressif de la production d'hydrocarbures en France", notent les associations environnementales.

Béatrice Héraud

 

(1)   Le rapport « Des sages sous influences » est disponible ici www.amisdelaterre.org/sages-sous-influence

(2)   Les contributions sont accessibles ici http://www.amisdelaterre.org/IMG/pdf/loi_hulot_contributions_lobbies_au_conseil_etat.pdf


© 2018 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

Pour aller plus loin

Loi Hydrocarbures : en France, on n'a plus de pétrole… et c’est une bonne idée

Le Parlement a définitivement adopté mardi, par un ultime vote à main levée de l'Assemblée nationale, le projet de loi sur la fin de la recherche et l'exploitation des hydrocarbures en France d'ici 2040.

Le Sénat adopte la loi Hulot sur la fin des hydrocarbures en France après l'avoir profondément modifiée

Le Sénat a validé le texte de Nicolas Hulot prévoyant la fin de l’exploitation des ressources fossiles sur le territoire français d’ici 2040. Mais le texte a toutefois considérablement été amendé. Les Sénateurs ont ajouté des dérogations pour les zones d’outre-mer, sur des "usages...

Climat, glyphosate, lobbying et incapacité à changer de modèle…ce qui a fait partir Nicolas Hulot

15 mois après sa nomination, Nicolas Hulot, quitte le gouvernement. Entre le CETA, le glyphosate et le nucléaire, les dossiers qui ont poussé à la démission le ministre de l'Écologie, ministre d'Etat et numéro deux du gouvernement, sont nombreux. Mais c'est globalement le modèle économique...

Loi Hulot : la fin des hydrocarbures largement approuvée à l'Assemblée nationale

La fin des hydrocarbures en France a passé la première étape de son chemin législatif après une très large adoption ce mardi 10 octobre à l’Assemblée nationale. Si les ONG jugent que le texte aurait pu être plus strict, il n’en reste pas moins que la France ne devrait plus produire de...

GOUVERNANCE D'ENTREPRISE

Lobbying

Le lobbying consiste à convaincre de la pertinence des thèses que l’on défend. Les grandes entreprises le pratiquent en général pour elle-même et pour leur secteur. Les ONG font de même en contre attaquant mais appellent cela le plaidoyer. Le lobbying est aujourd’hui devenu un enjeu de responsabilité.

CO2 prix carbone istock

ExxonMobil promet un million de dollars pour défendre la taxe carbone

ExxonMobil s'est engagé à verser un million de dollars pour soutenir les efforts destinés à faire adopter aux États-Unis une taxe carbone. Une première pour un géant pétrolier, qui plus est accusé d'avoir financé pendant des années des études climatosceptiques.

Lobbying climatique : le double jeu du patronat européen

Un mémo de Business Europe, l’organisation patronale européenne dirigée par Pierre Gattaz, l’ancien patron du Medef, révèle les dessous du lobbying climatique exercé à Bruxelles. Si l’organisation affiche un soutien de façade aux ambitions portées par l’UE, elle demande clairement à ses membres de...

Petrole baisse des cours iStock

Des documents confirment l'influence des lobbys dans la loi Hulot sur les hydrocarbures, selon Les Amis de la terre

Alors que le ministre de l'Écologie Nicolas Hulot vient de démissionner en invoquant le pouvoir excessif des lobbies, les Amis de la Terre France et l'Observatoire des multinationales révèlent des documents inédits sur le lobbying auprès du Conseil d'État. Ces documents ont conduit à vider de sa...

Mission impossible paramout pictures

[Décryptage] Ministre de l’Ecologie : mission impossible

Le départ du gouvernement de Nicolas Hulot est une nouvelle illustration de la difficulté pour les ministres de l'Ecologie d’exercer leur pouvoir. Tous les anciens ministres ou presque ont dénoncé l'importance des lobbys et des blocages internes au sein même du gouvernement les empêchant de mener à...