Publié le 23 août 2017

GOUVERNANCE D'ENTREPRISE

Risque sur la concurrence : L’Union européenne lance une enquête sur la fusion de Bayer et Monsanto

La Commission européenne vient d'annoncer le lancement d'une enquête approfondie sur la fusion entre Monsanto, géant des semences, et Bayer, spécialiste de la pharmacie et de l'agrochimie. Elle craint que ce rachat contrevienne aux règles de concurrence de l'Union européenne et mène à des "prix plus élevés, une qualité inférieure, moins de choix et moins d'innovation".


DR

C’est le plus gros rachat effectué par un groupe allemand. En septembre 2016, le géant de la pharmacie et de l’agrochimie Bayer, a annoncé le rachat de l’américain spécialiste des semences OGM Monsanto pour 66 milliards de dollars (59 milliards d’euros).

Cette fusion doit cependant encore être approuvée par la Commission européenne. Le 22 août, Bruxelles a annoncé dans un communiqué le lancement d'une enquête approfondie sur ce rachat qui pourrait présenter des risques sur la concurrence. Pour cause : cette fusion créerait la plus grande entreprise de pesticides et semences au monde.

"Des prix plus élevés, une qualité inférieure, moins de choix, moins d’innovation"

Les deux groupes avaient déjà, le 31 juillet, été interrogés par la Commission mais leurs "engagements étaient insuffisants pour écarter clairement les doutes sérieux quant à la compatibilité de la transaction avec le règlement européen", indique Bruxelles.

Concrètement, la commission craint que cette acquisition réduise la concurrence sur plusieurs marchés différents et se traduise par "des prix plus élevés, une qualité inférieure, moins de choix et moins d’innovation". Or, "les semences et les produits pesticides sont essentiels pour les agriculteurs et finalement les consommateurs", assure Margrethe Vestager, commissaire européen chargée de la politique et de la concurrence.

Plus aucune alternative au glyphosate

L’inquiétude porte sur plusieurs domaines. D’abord, sont visés les pesticides et, en particulier, le glyphosate, agent actif du Roundup, l'herbicide le plus vendu au monde. Commercialisé par Monsanto, il est classé cancérogène probable par l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé). Or Bayer, concurrent de Monsanto, commercialise "une des rares alternatives au glyphosate", le glufosinate d’ammonium. Ce rachat, limitant la concurrence, freine donc le développement de nouveaux ingrédients actifs, de nouvelles formulations.

De même, Monsanto est le numéro un européen sur le marché des graines de colza, et Bayer le numéro un mondial. Une fusion serait donc synonyme de perte de compétition.

Le développement de semences tolérantes aux pesticides de Monsanto

Au-delà de la concurrence, les ONG ont alerté la Commission des menaces sur la santé et l’environnement que génère cette fusion. Beaucoup craignent que l’alliance entre les semences de Monsanto et la chimie de Bayer provoque une spécialisation de la recherche sur des variétés tolérantes aux pesticides produits par le géant américain. Une méthode déjà employée par Monsanto qui a adapté ses semences transgéniques à l’utilisation du Roundup. Un piège pour beaucoup d’agriculteurs qui ne peuvent plus cultiver sur leurs terres des semences qui ne sont pas "Roundup ready" (adaptées au Round Up).

Mais Bruxelles le rappelle : son but est d’évaluer la fusion uniquement du point de vue de la concurrence. Elle devrait rendre sa décision le 8 janvier prochain. Rappelons que la Commission avait déjà entamé des démarches similaires pour la fusion de Dow et DuPont et celle de Syngenta et ChemChina. À l’issue des enquêtes, les deux rapprochements avaient été validés. 

Marina Fabre @fabre_marina


© 2020 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

Pour aller plus loin

Fusion Bayer/Monsanto : une menace pour la santé et l’environnement

L’annonce par Bayer de racheter Monsanto pour 62 milliards de dollars est une mauvaise nouvelle pour la santé et l'environnement. L'alliance des semences et de la chimie conduit à spécialiser la recherche sur des variétés tolérantes aux pesticides produits par les firmes. Et elle se...

La fusion avec Monsanto met l'Assemblée générale de Bayer sous très haute tension

Face à la forte opposition que suscite le rapprochement Bayer-Monsanto, le chimiste allemand a décidé de délocaliser son Assemblée générale du 28 avril loin de son siège afin d'éloigner les opposants. Pour autant, plusieurs ONG entendent bien prendre la parole à cette occasion.

Monsanto, de scandale en scandale

Utilisation de l’agent orange au Vietnam, condamnation pour contamination aux PCB, controverses autour du Roundup… l’histoire de la multinationale des OGM est rythmée par les scandales. Alors que le Tribunal Monsanto, un tribunal citoyen, va rendre son verdict, retour sur les polémiques...

Tribunal Monsanto : très lourdes charges contre la firme

Conclusions sans appel du tribunal Monsanto réuni le 18 avril. Atteinte du droit à un environnement sain, à l’alimentation, à la santé, à la liberté de recherche, crime d’écocide… les pratiques de la firme agro-alimentaire sont pointées du doigt. Les juges, en rendant leur avis...

GOUVERNANCE D'ENTREPRISE

Entreprises controversées

Quand elles commettent des violations graves et répétées de conventions internationales, les entreprises sont dites controversées. Cela signifie qu’elles peuvent être mises sur des listes noires d’investisseurs et attaquées par des ONG sous des formes diverses.

France Telecom Dider Lombard LionelBonaventure AFP

[Décryptage] France Telecom : la justice consacre le harcèlement institutionnel

Les trois anciens dirigeants de France Telecom, PDG, numéro 2 et DRH ont été condamnés le 20 décembre à la peine maximale pour harcèlement moral : un an de prison et 15 000 euros d'amende. La justice consacre ainsi le "harcèlement institutionnel" qui a fait une quarantaine de victimes dont 19...

Bayer croule sous les menaces judiciaires liées au Roundup de Monsanto

Le géant de l’agrochimie Bayer, qui a avalé Monsanto en 2018, a aujourd’hui du mal à digérer le géant des OGM. 42 700 plaintes liées au Roundup visent le mastodonte aux États-Unis et le risque financier est estimé entre 15 et 20 milliards de dollars. À la dernière Assemblée générale, les...

Amazon reputation

Black Friday : un vendredi noir pour la réputation d’Amazon

À l’occasion du Black Friday et des fêtes de fin d’années, Amazon fait l’objet de plusieurs rapports destinés à montrer la face cachée du géant du e-commerce, qui symbolise les dérives de ces méga promotions et de l’hyperconsommation. ONG, syndicats et hommes politiques dénoncent son impact...

Lafarge

Lafarge en Syrie : la justice annule les poursuites pour "complicité de crime contre l'humanité"

La Cour d'appel de Paris a annulé la mise en examen pour complicité de crimes contre l'humanité de Lafarge, accusé d'avoir financé des groupes terroristes en Syrie pour maintenir ses activités sur place alors que le pays s'enfonçait dans la guerre. Le cimentier reste toutefois poursuivi pour...