Publié le 23 octobre 2018

GOUVERNANCE D'ENTREPRISE

Procès du Roundup : l’amende contre Monsanto pour malveillance passe de 289 à 78 millions d’euros

En août dernier, Monsanto était condamné à une amande de 289 millions de dollars suite à la plainte d’un jardinier utilisateur du Roundup et aujourd’hui malade. En appel, la justice américaine a confirmé la responsabilité de la marque américaine mais a considérablement revu l’amende à la baisse.

Aux États-Unis, Monsanto est menacé par des milliers de plaintes liées à l'utilisation du pesticides Roundup
@JusticeNow

Une juge de San Francisco a ordonné de réduire largement les dommages et intérêts de 289 millions de dollars, infligés en août à Monsanto pour avoir caché la dangerosité du Roundup, pour les faire passer à 78 millions. Mais au-delà de la somme revue à la baisse, la juge Bolanos maintient le verdict sur le fond.

Le géant agrochimique était poursuivi par Dewayne Johnson. Ce jardinier avait abondamment utilisé Roundup et sa version professionnelle le RangerPro dans le cadre de son travail dans des écoles d'une petite ville de Californie pendant deux ans. Celui-ci est atteint d’un cancer qu’il impute au pesticide phare de la marque américaine.

Un jury populaire avait conclu, le 10 août, que Monsanto avait agi avec "malveillance" et que ses désherbants grand public Roundup et professionnel RangerPro avaient "considérablement" contribué à la maladie de Dewayne Johnson, qui est en phase terminale.

Une défaite surprise pour Bayer

Monsanto avait déposé récemment une demande de nouveau procès, estimant notamment que les débats n'avaient pas prouvé de lien de cause à effet entre le cancer et le glyphosate ni que Monsanto avait agi avec "malveillance". Ce procès historique était le premier mettant sur le banc des accusés les produits au glyphosate de Monsanto.

Dans la foulée de cette décision, l’Allemand Bayer, propriétaire de Monsanto, a dévissé en bourse. Les investisseurs y voient donc "une défaite surprise pour Bayer", selon le quotidien Süddeutsche Zeitung, puisque cette décision risque d'inspirer les quelque 8000 procédures en cours aux États-Unis visant les produits au glyphosate de Monsanto.

Ludovic Dupin avec AFP


© 2019 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

GOUVERNANCE D'ENTREPRISE

Entreprises controversées

Quand elles commettent des violations graves et répétées de conventions internationales, les entreprises sont dites controversées. Cela signifie qu’elles peuvent être mises sur des listes noires d’investisseurs et attaquées par des ONG sous des formes diverses.

Plateforme ExxonMobil sur le champ D Hebron au Canada

Début du procès d’ExxonMobil, accusé d’avoir menti à ses investisseurs sur le risque lié au réchauffement climatique

Exxon aurait menti à ses investisseurs en sous-estimant, voire en ne prenant pas du tout en compte, les coûts liés aux réglementations climatiques. Une tromperie qui a eu un effet important sur la rentabilité des projets du pétrolier. Tel est l’objet du grand procès climatique qui s’ouvre...

Crise des opioïdes : le grand procès de l’industrie pharmaceutique n’aura pas lieu

Ce 21 octobre devait s’ouvrir un procès emblématique aux États-Unis, celui de laboratoires et distributeurs accusés d’être à l’origine de la crise des opioïdes, qui a provoqué la mort de 400 000 personnes dans le pays ces 20 dernières années. Mais au tout dernier moment, ils ont obtenu un accord...

Sea world parc marin orlando seaworld

[Bonne nouvelle] TripAdvisor arrête la vente de billets pour des spectacles de baleines ou dauphins

Dans quelques mois, vous ne pourrez plus trouver de billets pour Sea World, Marineland ou encore Zoomarine sur TripAdvisor. La plateforme américaine a décidé de bannir de son site tous les parcs qui exploitent des cétacés en captivité et qui ne disposent pas de sanctuaires marins. Le groupe entend...

Medicament opiaces pixabay stevepb

Crise des opiacés : Purdue Pharma se déclare en faillite pour échapper à la justice

Purdue Pharma, fabricant d'un des principaux médicaments antidouleur aux opiacés, l'OxyContin, vient de se déclarer en faillite. Le groupe fait l'objet de plus de 2 000 plaintes aux États-Unis, un pays où ces médicaments sont accusés d’avoir provoqué la mort de 400 000 personnes sur les vingt...