Publié le 11 décembre 2017

GOUVERNANCE D'ENTREPRISE

Après cinq ans de recul, les ventes d’armes dans le monde repartent à la hausse

La Corée du Sud, en réaction à la menace de son voisin du Nord, a augmenté largement sa capacité de production, selon un rapport du Sipri. Les États-Unis continuent toutefois à caracoler en tête. La France se situe à la quatrième place après le Royaume-Uni et la Russie.

La France est le quatrième vendeur d'armes de la planète derrière les États-Unis, le Royaume-Uni et la Russie.
Jan Van den Meerssche

L'industrie de l'armement sud-coréenne est en pleine expansion. C'est l'une des conclusions du rapport de l'Institut international de recherche sur la paix (Sipri), publié ce lundi. En raison de la menace de son voisin du Nord, la Corée du Sud a augmenté sa capacité de production. Elle représentait 2,2 % des ventes des 100 plus gros producteurs mondiaux en 2016 avec un chiffre d'affaires de 8,4 milliards de dollars, en hausse de 20,6 % par rapport à 2015, confortant ainsi son leadership parmi les producteurs émergents.

La menace nord-coréenne "alimente l'acquisition d'équipement militaire par la Corée du Sud, qui se tourne de plus en plus vers sa propre industrie d'armement pour répondre à la demande", relève le chercheur Siemon Wezeman. "L'augmentation de l'arsenal d'armes nucléaires de la Corée du Nord entraîne d'importants investissements [militaires] en Corée du Sud", ajoute-t-il à l'Agence France-Presse.

Les États-Unis loin devant, la France quatrième

Les exportations d'armes sud-coréennes, qui s'élevaient à 253 millions de dollars en 2006, atteignaient 2,5 milliards de dollars dix ans plus tard, selon les données officielles. Les missiles, obusiers, sous-marins et avions de guerre sud-coréens sont particulièrement appréciés en Asie du Sud-Est, en Europe de l'Est et en Amérique du Sud.

Au total, les ventes des producteurs du top 100 se sont élevées à 374,8 milliards de dollars l'an dernier, une progression de 1,9 % par rapport à 2015. Il s'agit de la première hausse annuelle après cinq années consécutives de baisse. À eux seuls, les producteurs américains représentaient 57,9 % du total, devant les Britanniques (9,6 %), les Russes (7,1 %) et les Français (5,0 %).

La Rédaction avec AFP


© 2019 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

GOUVERNANCE D'ENTREPRISE

Entreprises controversées

Quand elles commettent des violations graves et répétées de conventions internationales, les entreprises sont dites controversées. Cela signifie qu’elles peuvent être mises sur des listes noires d’investisseurs et attaquées par des ONG sous des formes diverses.

Bayer croule sous les menaces judiciaires liées au Roundup de Monsanto

Le géant de l’agrochimie Bayer, qui a avalé Monsanto en 2018, a aujourd’hui du mal à digérer le géant des OGM. 42 700 plaintes liées au Roundup visent le mastodonte aux États-Unis et le risque financier est estimé entre 15 et 20 milliards de dollars. À la dernière Assemblée générale, les...

Amazon reputation

Black Friday : un vendredi noir pour la réputation d’Amazon

À l’occasion du Black Friday et des fêtes de fin d’années, Amazon fait l’objet de plusieurs rapports destinés à montrer la face cachée du géant du e-commerce, qui symbolise les dérives de ces méga promotions et de l’hyperconsommation. ONG, syndicats et hommes politiques dénoncent son impact...

Lafarge

Lafarge en Syrie : la justice annule les poursuites pour "complicité de crime contre l'humanité"

La Cour d'appel de Paris a annulé la mise en examen pour complicité de crimes contre l'humanité de Lafarge, accusé d'avoir financé des groupes terroristes en Syrie pour maintenir ses activités sur place alors que le pays s'enfonçait dans la guerre. Le cimentier reste toutefois poursuivi pour...

Philip Morris site de Neuchatel

Philip Morris veut se refaire une santé grâce aux Objectifs de développement durable

En 2017, le plus grand fabricant de tabac au monde, Philip Morris, prenait un virage stratégique inattendu en annonçant qu’il allait désormais "œuvrer pour un monde sans fumée". Pour étayer sa nouvelle mission, la multinationale se réfère aux objectifs de développement durable (ODD) de l’ONU qui...