Publié le 23 janvier 2015

GOUVERNANCE D'ENTREPRISE

Risque carbone : BP et Shell sous la pression des investisseurs

Quel sera l’impact du changement climatique sur les compagnies pétrolières ? Cette question devrait animer les prochaines assemblées générales de Shell et de BP au printemps 2015. Plus d’une cinquantaine d’investisseurs d’importance viennent de déposer des résolutions pour obliger ces deux gros émetteurs de CO2 à publier des informations sur leurs scénarios d’adaptation au bouleversement climatique.

Marche de protestation (WWF/Greenpeace) contre les forages de BP dans l’Arctique lors de son assemblée générale annuelle de Londres en avril 2000.
© Hugo Philippott / AFP

Une coalition d’une cinquantaine d’investisseurs pesant plus de 200 milliards d’euros veut  déposer une résolution sur le changement climatique dans les assemblées générales de Shell et de BP. "Le changement climatique est un risque économique et financier majeur", explique James Thornton, à la tête de ClientEarth organisation, une entité spécialiste du droit de l’environnement qui participe à la coordination de ces résolutions. "BP et Shell ont notre avenir financier et environnemental entre leurs mains et elles doivent faire plus et mieux pour prévenir les risques climatiques." Il conclut: "Les investisseurs peuvent les aider à progresser en votant pour les résolutions que nous proposons." Plus le score obtenu sera élevé, plus grande sera la pression sur l’entreprise. 

Le débat est déjà lancé par média interposé. Un éditorialiste du magazine américain Forbes titrait le 21janvier: "Il est ridicule d’exiger de BP et Shell qu’elles investissent dans l’énergie verte", ajoutant: "Ce ne sont pas les producteurs d’énergies fossiles qui peuvent développer les énergies renouvelables et les technologies bas carbone."

 

Des réponses attendues au printemps

 

Les investisseurs, à l’origine de la résolution intitulée “Stratégie de résilience pour 2035 et au-delà” pensent au contraire que "les réglementations climatiques vont avoir des impacts importants sur la rentabilité des entreprises les plus émettrices de gaz à effet de serre". C’est le point de vue de Stéphanie Maier, à la tête du département RSE d’Aviva Investors: "C’est pour cela que le secteur de l’énergie doit modifier ses sources de production et de profits."

Les investisseurs responsables vont demander à BP en avril et à Shell en mai de faire toute la lumière sur la compatibilité de leurs scénarios de production d’énergie avec ceux de l’Agence internationale de l’énergie.
Il s’agit d’indicateurs clefs de performance sur l’économie bas carbone et sur des prises de position publiques sur le changement climatique.

 

Les compagnies prises en étau

 

Le modèle économique des compagnies pétrolières est plus que bousculé par la conjugaison de la baisse spectaculaire des prix du baril, du développement des gaz de schiste et de l’augmentation constante des coûts d’exploration. Elles doivent aussi répondre aux campagnes de désinvestissement dont l’ampleur ne cesse de grandir. BP et Shell font partie des entreprises ciblées par le mouvement Go Fossil Free qui organisent  les 13 et 14 février 2015 une journée mondiale de désinvestissement. Elle a pour but d’inciter les citoyens à faire pression sur les acteurs financiers pour qu’ils se détournent des énergies fossiles au bénéfice des énergies renouvelables.

Entre les investisseurs et les acteurs de la société civile, les compagnies pétrolières sont prises en étau. Rien pourtant, aujourd’hui, ne garantit un changement de stratégie de leur part.  

Anne-Catherine Husson-Traore
© 2020 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

Pour aller plus loin

Marée noire du golfe du Mexique : l’argent de BP, un cadeau empoisonné ?

Il y a 4 ans, l’explosion de la plateforme pétrolière Deepwater provoquait une catastrophe écologique. Aujourd’hui, les régions sinistrées aux Etats-Unis, celles situées autour du golfe du Mexique, s’apprêtent à recevoir leur part des dédommagements versés par le pétrolier BP. Une...

Le fonds norvégien pourrait renoncer aux énergies fossiles

Un groupe d'experts indépendants va étudier la faisabilité d'un scénario conduisant le fonds souverain norvégien à ne plus investir dans les énergies fossiles. Cette hypothèse, surprenante pour le plus grand investisseur institutionnel mondial alimenté par la production pétrolière du pays,...

Pollution pétrolière dans le delta du Niger : Shell verse 70 millions d’euros aux victimes

Le procès de Shell devant la Haute Cour de Londres n’aura pas lieu. C’est finalement un arrangement à l’amiable qui a été trouvé entre la compagnie et la communauté nigériane Bodo au sujet des fuites de pétrole de 2008 qui ont provoqué une large pollution sur leur territoire. Shell était...

Shell, GDF Suez et Samsung remportent les prix Pinocchio 2014

Le 18 novembre, 61 000 votants ont désigné Shell, GDF Suez et Samsung comme les mauvais élèves du développement durable. Ce vote était organisé par les Amis de la Terre, en partenariat avec Peuples Solidaires-ActionAid France et le Centre de recherche et d’information pour le développement...

Ce que nous apprend la campagne Greenpeace contre Shell et Lego

Lego quitte Shell ! Le 9 octobre, le divorce entre le géant du jouet et celui du pétrole faisait le tour des réseaux sociaux. La cause de la rupture de ce mariage historique ? Une attaque virale de Greenpeace dans le cadre de sa campagne "Save the Arctic" contre l’exploration et...

Pollution pétrolière au Nigeria : Shell va devoir s’expliquer sur son inertie

Un rapport publié le 4 août par Amnesty International et des associations locales révèle que Shell et le Nigeria n’ont pratiquement rien fait contre la pollution pétrolière qui ravage le delta du Niger. Et ce, malgré une enquête menée par l'organisation environnementale des Nations Unies...

GOUVERNANCE D'ENTREPRISE

Engagement actionnarial

Certains actionnaires des entreprises cotées ou non peuvent faire pression sur les entreprises pour qu’elles exercent leurs activités en respectant mieux l’environnement et l’humain. Les ONG peuvent aussi utiliser l’engagement actionnarial pour porter les controverses devant les assemblées générales.

Jusqu'à 3000 fois le salaire médian dans leur entreprise : découvrez le palmarès des dirigeants américains surpayés

De nombreux dirigeants de grands groupes américains continuent d’être surpayés par rapport aux performances de leurs entreprises. L’ONG As You Sow publie son classement des 100 patrons trop payés et constate des trop perçus records, la palme revenant aux dirigeants d’Oracle, à plus de 216 millions...

BlackRock rejoint la coalition Climate Action 100+ pour inciter les entreprises à réduire leurs émissions

Le plus gros gérant d’actifs au monde va participer aux travaux de la coalition d’investisseurs Climate Action 100+. Épinglé récemment pour sa politique de vote en Assemblée générale peu favorable au climat, BlackRock semble vouloir se racheter une conduite en rejoignant les quelque 370...

Mine fer BHP Western Australian BHP

Les actionnaires du géant minier BHP accentuent leur pression pour faire sortir l'entreprise du charbon

Pour les actionnaires les plus engagés en faveur de la transition écologique, l’entreprise minière BHP, l’un des géants mondiaux du secteur, doit quitter les associations de lobbying en faveur du charbon. Près d'un tiers de ses actionnaires ont voté une résolution en ce sens. Mais selon le PDG du...

Assemblee nationale Wikipedia

L’activisme actionnarial se retrouve dans le viseur de l’Assemblée nationale

La Commission des finances de l’Assemblée nationale s’alarme des pratiques des actionnaires activistes en France. Dans son rapport du 2 octobre, elle émet une liste de recommandations pour augmenter la transparence des marchés et limiter certaines pratiques, comme la vente à découvert. Si les...