Publié le 19 juillet 2017

ENVIRONNEMENT

À Strasbourg, fin du plastique dans les cantines

La mairie a cédé. Un groupe de parents d’élèves strasbourgeois se mobilisait depuis plusieurs mois pour remplacer les barquettes en plastique de la cantine par des matériaux réutilisables comme l’inox. Deux motifs étaient avancés : la possible libération de perturbateurs endocriniens dans la nourriture lors du réchauffage des barquettes et une nécessaire réduction des déchets. Ils ont finalement obtenu gain cause. 


À Strasbourg, la mobilisation des parents d’élèves a finalement payé. En janvier, le collectif "Projet Cantines Strasbourg" avait demandé que les plats des enfants ne soient plus servis dans des barquettes en plastique. La mairie a annoncé, selon Le Monde, qu’elle réduira progressivement l’usage du plastique dans les communes, crèches et cantines scolaires pour passer aux 100 % de barquettes en inox d’ici 2021.

C'est en octobre 2016 que le Collectif a lancé l'alerte à travers un "manifeste en faveur des cantines plus respectueuses de la santé et de l’environnement". Il s’interrogeait sur la nocivité du plastique lors du réchauffage des plats. "Nous demandons à notre ville de prendre en compte les risques liés aux perturbateurs endocriniens et substances éventuelles, qui migrent de l’emballage vers les aliments", écrivaient les parents d’élèves, "le fait que l’utilisation des barquettes en plastique soit autorisée avec des certificats de conformité du fabricant ne constitue pas une pratique saine pour la santé des enfants : bien souvent la législation est en retard sur les problématiques de santé".

L’objectif est également de réduire les déchets. Le collectif rappelant à la ville qu’elle s’est engagée dans un projet "territoire zéro déchets" et vise à réduire de 7 % ses déchets sur les trois prochaines années.

30 % de produits issus de l'agriculture biologique

Face à la mobilisation, le 12 janvier, l’adjointe au maire en charge de l’Éducation, Françoise Buffet, avait annoncé le lancement d’un appel à candidature. Le cahier des charges comprenait un remplacement des barquettes plastiques par des matériaux réutilisables sous 2 ans et 100 % sur 4 ans. Le 23 juin, c’est finalement l’Alsacienne de restauration, déjà titulaire du marché, qui l’a emporté.

Le contenu de l’assiette va lui aussi changer. Comme l’avait annoncé la mairie, dès la rentrée 2017, au moins 30 % des produits proposés seront issus de l’agriculture biologique.

Marina Fabre @fabre_marina


© 2021 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

ENVIRONNEMENT

Santé environnementale

Perturbateur endocriniens, pesticides, produits cancérigènes, effets toxiques indésirables, cocktails chimiques, la liste est longue des produits considérés comme dangereux pour la santé humaine. Ces dangers font l’objet de controverses comme le montrent les débats autour des ondes magnétiques.

Danger amiante proces penal citation directe collective pixabay

Ces scandales qui ont changé le monde : l’interdiction de l'amiante, la fin d’un produit miracle

Difficile pour les industriels de renoncer à ce produit miracle. Il ne s’enflamme pas, il est très résistant, c’est un isolant aussi bien au niveau phonique que thermique. Mais l’amiante tue. Dans les années 90, son interdiction est prononcée et de nombreux procès en responsabilité voient le jour....

Toxiscore Squirrel photos de Pixabay

Le Toxiscore, le label qui épingle les produits ménagers les plus nocifs

Fini les longues étiquettes incompréhensibles au dos des produits ménagers. Le gouvernement veut mettre en place un Toxiscore, d'ici 2022, qui indiquera au consommateur, grâce à une notation et un système de couleur, le degré de toxicité du produit qu'il utilise. Si Barbara Pompili envisage de...

Renard Nature CC0

Le gouvernement soumet aux citoyens un nouveau "plan santé environnement"

En pleine crise sanitaire, le gouvernement propose aux citoyens de donner leur avis sur le quatrième plan santé environnement, dont la mise en application est prévue pour 2021. Il porte par exemple sur le bien-être et la protection de la faune sauvage ou sur la présence de substances toxiques dans...

Covid 19 sante mentale iStock solarseven

[Tempête Covid] Avec l’épidémie, la santé mentale des populations mise à l’épreuve

Plus de six mois après le pic de l’épidémie de Covid-19 on commence à connaître les effets physiques de la maladie. Mais les professionnels de santé alertent aujourd’hui sur des conséquences moins visibles sur le psychisme. Et les séquelles sont loin de se présenter chez les seuls malades du virus....