Publié le 18 février 2021

ENVIRONNEMENT

La NASA dévoile une photo des rivières d’or en Amazonie, symbole de l’orpaillage illégale

C'est une photo d’une beauté rare. Un astronaute de la Station spatiale internationale a immortalisé les "rivières d’or" qui traversent la forêt amazonienne. Loin de toute esthétique, ces bassins sont en réalité le symbole des ravages des orpailleurs clandestins. Ces derniers déciment les forêts à coups de bulldozer et de mercure à la recherche d’or. 

Rivieres d or NASA
Ces rivières d'or sont le symbole de l'orpaillage illégal qui ravage la forêt amazonienne.
NASA

C’est une photo exceptionnelle prise par un astronaute à bord de la Station spatiale internationale (ISS) et révélé, il y a peu, par la NASA. Le cliché dévoile de magnifiques rivières d’or traversant l’épaisse forêt de l’Amazonie dans la partie sud-est du Pérou. Ces coulées dorées sont très rarement immortalisées. L’astronaute de l’ISS a profité d’une éclaircie et du reflet des rayons du soleil pour prendre ce cliché. Mais la beauté de ce dernier révèle en fait une histoire bien plus sombre. Ces "rivières d’or" sont en réalité d’énormes fosses creusées par des orpailleurs illégaux. 

"Dans ce climat très humide, ces fosses apparaissent comme des centaines de bassins remplis d’eau", explique la NASA. "Probablement creusée par des orpailleurs, chaque fosse est entourée de zone non végétalisée. Ces étendues déboisées suivent le cours d’anciennes rivières qui ont déposé des sédiments, dont de l’or", ajoute l’agence.

Déforestation et pollution au mercure

Ces "garimpeiros" ravagent les forêts d’Amérique du sud à la recherche d’or. Ils n’hésitent pas à déboiser, à coups de bulldozer des hectares de forêts primaires. L’exploitation minière est d’ailleurs la principale cause de déforestation dans la région, le Pérou étant le sixième producteur d’or au monde et Madre de Dios "abrite l’une des plus grandes industries minières aurifères au monde", note la NASA. 

De même, sans aucun respect des normes environnementales, les orpailleurs illégaux utilisent du mercure pour séparer l’or du minerai. En moyenne, 1,3 kg de mercure pour 1kg d’or. Polluant dangereux, le mercure retombe dans les rivières en s’évaporant, contaminant, les poissons et les sources d’eau des populations locales. Le gouvernement péruvien a tenté de ralentir cette activité illégale qui fait vivre des dizaines de milliers de personnes. En 2019, il a lancé l’Operation Mercurio et expulsé des milliers d’orpailleurs clandestins mais le défi est considérable. 

Marina Fabre, @fabre_marina


© 2023 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

ENVIRONNEMENT

Pollution

Fleuves impropres à la consommation, terres stériles, produits toxiques déversés massivement, la liste des pollutions de toutes natures est longue. Les initiatives visant à les réduire se font plus nombreuses mais elles restent très inférieures aux besoins.

IStock poissons morts

"Pollution du siècle" de l’Escaut : le sucrier Tereos condamné à une sanction inédite

Le deuxième plus gros groupe sucrier au monde, Tereos, a été condamné à plus de 9 millions d'euros de dommages et intérêts. Il est responsable de la mort de tonnes de poissons après qu'une de ses digues se soit rompue entre le 9 et 10 avril 2020 provoquant le déversement de milliers de litres de...

Echantillon eau polluants chimiques scientifique pipette istock Smederevac

Cancers, infertilité : les "polluants éternels" contaminent les eaux françaises sans limite

C'est une pollution généralisée et largement sous-estimée, alerte l'association Génération futures dans un nouveau rapport. Celle aux PFAS, aussi appelés "polluants éternels" en raison de leur très faible dégradation dans l'environnement, présents dans les poêles, les emballages alimentaires, les...

Zones a faibles emissions CC0 Sebleouf

Chasse aux voitures polluantes : quand l'écologie se heurte au social

Depuis le 1er janvier, les zones à faibles émissions sont devenues obligatoires dans une dizaine d'agglomérations françaises. Il s'agit de restreindre l'accès à une zone délimitée aux véhicules les plus polluants. Une mesure qui inquiète sur le plan social. Après la crise des Gilets jaunes, qui...

Vetements fibres synthetiques istock

Primark, Zara, Boohoo... Le secteur de la mode reste accro au plastique malgré l’urgence climatique

Omniprésentes dans les collections de fast fashion, les fibres synthétiques ont encore de beaux jours devant elles. C’est la conclusion d’un nouveau rapport diffusé par l’ONG No Plastic in My Sea et la fondation Changing Markets. L’usage toujours plus important de ces matières renforce la dépendance...