Publié le 15 juin 2021

ENVIRONNEMENT

L’Europe fixe un plan " zéro pollution" d’ici 2050, un objectif ambitieux qui manque cependant d'outils concrets

Dans un plan adopté mi mai, la Commission européenne s'est fixé un cap de zéro pollution en 2050. Le premier pallier fixé à 2030 vise à éliminer de moitié les décès liés à la pollution de l'air ou les déchets en mer, en s'appuyant notamment sur une mise à jour des normes existantes. Si l'objectif est salué par les associations, celles-ci déplorent cependant un manque d'outils concerts qui risque de compromettre l'atteinte de l'objectif.

pollution industrie allemagne Pixabay @Foto-Rabe
Usines en Allemagne. Environ 9 millions de décès prématurés sont attribués à la pollution dans le monde, soit 16% des décès.
Pixabay/@Foto-Rabe

La pollution produit "15 fois plus de morts que les guerres" dans le monde, alerte l’Union européenne. Sur le Vieux continent, elle est à l'origine d'un décès sur huit. Estimant qu' "il y a une urgence à agir", la Commission a adopté mi mai un plan d'action pour atteindre un objectif "zéro pollution" de l’air, de l’eau et du sol d’ici 2050, dans le cadre du Pacte vert pour l’Europe.

Bruxelles jette avant tout les bases d'un premier pallier en 2030. Le plan vise, d'ici dix ans, une réduction de 55 % du nombre de décès prématurés causés par la pollution atmosphérique par rapport à la situation actuelle, une diminution de moitié des déchets et plastiques rejetés en mer, de 30% des microplastiques dans l’environnement, ainsi qu'une baisse de 50% de l’usage des pesticides. Symbole d'une prise en compte grandissante des effets de la pollution sur les écosystèmes, le plan vise également à réduire de 25% la pollution qui menacerait la biodiversité.

Pour y parvenir, la Commission propose notamment d'aligner les normes de l'UE en matière de qualité de l'air sur les prochaines recommandations de l'Organisation mondiale de la santé et d'améliorer l'applicabilité du cadre réglementaire tout en accompagnant les autorités locales en ce qui concerne la surveillance. Parallèlement, l'institution introduira des exigences plus strictes "à la source" de la pollution, c'est-à-dire dans les secteurs tels que l'agriculture, l'industrie, les transports, les bâtiments et l'énergie, en s'appuyant sur des stratégies du Pacte vert européen comme la mobilité durable et intelligente, et les rénovations. La Commission a également annoncé la mise à jour de la liste des substances problématiques pour les eaux de surface et les eaux souterraines et la publication cette année d’une stratégie spécifique sur les sols.

Des propositions qui manquent d'outils

Si l'ambition est globalement saluée du côté des associations, celles-ci déplorent cependant l'absence d'outils concrets. "La stratégie d'aujourd'hui fixe le bon objectif pour un environnement sans produits toxiques, mais reste vague sur les détails. Nous devons aligner nos règles de qualité de l'air sur les preuves scientifiques et les meilleures pratiques mondiales. Des normes pour les véhicules comme celle d' Euro 7 doivent par exemple faire partie du dispositif", détaille Jen Mueller, coordinateur qualité de l'air au sein de l'organisation Transport & Environnement. Prévue pour 2025, la norme Euro 7 doit permettre de diminuer les niveaux de pollution tolérés et peut-être interdire la vente de certains véhicules thermiques. " Plus de surveillance et de rapports ne suffisent pas", estime quant à elle Margherita Tolotto, chargée de mission au Bureau Environnemental Européen, réseau d'organisations citoyennes environnementales en Europe. "Les citoyens et la nature ont besoin d'air pure dès maintenant", ajoute-t-elle.

D'autant plus que la Commission estime que lutter contre la pollution permettrait de faire des économies. Selon le rapport, la pollution de l’air coûte chaque année entre 330 et 940 milliards d’euros à l’Union européenne, à cause notamment du coût des soins, de la perte des récoltes ou des dommages sur les bâtiments. Investir dans l’amélioration de la qualité de l’air coûteraient entre 70 à 80 milliards d’euros par an.

Pauline Fricot, @PaulineFricot


© 2021 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

ENVIRONNEMENT

Pollution

Fleuves impropres à la consommation, terres stériles, produits toxiques déversés massivement, la liste des pollutions de toutes natures est longue. Les initiatives visant à les réduire se font plus nombreuses mais elles restent très inférieures aux besoins.

Venise tourisme de masse istock

[Bonne nouvelle] À Venise, les bateaux de croisière sont (enfin) bannis du centre historique

Cette fois c’est sûr ! À partir du 1er août, les immenses bateaux de croisière ne pourront plus s'amarrer dans le centre historique de la Cité des Doges. Le gouvernement italien a cédé face à la mobilisation citoyenne et la menace de l'Unesco qui réfléchissait à placer la ville dans la liste du...

Pollution chimique lagune rose argentine DANIEL FELDMAN AFP

Polluée par des produits chimiques, une lagune devient rose en Argentine

Dans le sud de l'Argentine, une lagune a pris une teinte rose suspecte à la suite d'un déversement de produits chimiques par les industriels de la pêche. Le sulfite de sodium, qui permet de conserver les langoustines avant exportation est la source de la contamination. Les habitants ont bloqué les...

Plage ecologie Sai Kiran Anagani on Unsplash

Passer une journée écolo à la plage en cinq étapes

Le ciel bleu, le clapotis des vagues, la fraîcheur de la mer... Vous voilà enfin en vacances. Mais lézarder au soleil sans polluer, c'est encore plus agréable. Et si le vacancier idéal, qui ne jette pas ses mégots dans le sable, choisit une crème solaire qui n'asphyxie pas les coraux et part surfer...

Stade tokyo @Arne Müseler Creative Commons

Jeux Olympiques : Tokyo pourrait rafler la médaille d'or de l'écologie

Empreinte carbone allégée, recyclage des matériaux utilisés pour les infrastructures, énergies renouvelables... Les Jeux Olympiques, qui se tiennent du 23 juillet au 8 août, entendent être un modèle en matière d'écologie en devenant les plus verts de l'histoire. Une course que pourrait bien...