Publié le 02 juin 2018

ENVIRONNEMENT

[VIDEO] En France, des "Plastic Attack" pour dire non au suremballage (et soutenues par Carrefour)

Ce samedi 2 juin, vont avoir lieu à travers le monde, et pour la première fois en France, des Plastic Attack. Ce mouvement citoyen consiste à faire ses courses dans plusieurs supermarchés à laissant sur place tous les suremballages non nécessaires. Interpellé par les militants, Carrefour soutient l'initiative et s'engage à 100% d'emballages recyclables d'ici 2025.

Ce 2 juin des Plastic Attack vont se dérouler dans 12 magasins en France.
Istock - RusN

On parle beaucoup des déchets plastiques. Moins des emballages. Et pourtant, ils pullulent. Les gâteaux par exemple sont souvent empaquetés d’abord dans des petites barquettes en plastique. Elles-mêmes sont entourées d’un film en plastique. Et le tout est enfermé dans une boîte en carton. Une source de déchets qui fait dire à la Fondation McArthur que, en 2050, il pourrait y avoir dans les océans plus de plastiques que de poissons.

Le 2 juin partout dans le monde 

Face à cette dérive de l’industrie alimentaire, le mouvement Plastic Attack est né. Et il prend de l’ampleur. Ce samedi 2 juin, partout dans le monde, et pour la première fois en France, des Plastic Attack auront lieu. Il s’agit, pour les consommateurs, de faire leurs courses puis de laisser tous les emballages plastiques non nécessaires sur place, à la responsabilité des distributeurs. 

Les résultats sont forcément percutants : les consommateurs laissent des caddies entiers d’emballages. Ils associent leur démarche à une pétition qu’ils ont envoyée, pour la France, à plusieurs distributeurs. Ils demandent à Carrefour, Leclerc, Auchan, Casino, Système U de "prendre leurs responsabilités face au désastre écologique".

Arrêt de la commercialisation des pailles chez Carrefour

Et leur lettre n’est pas restée sans appel. Chez Carrefour, elle a trouvé un écho. Le distributeur a déclaré son soutien au mouvement et a annoncé, le 31 mai, un objectif de 100 % d’emballages recyclables, réutilisables ou compostables d’ici 2025.

Pour y parvenir, Carrefour veut réduire le plastique à usage unique. "L’enseigne prévoit de supprimer les emballages plastiques non recyclables des fruits et légumes BIO, d’arrêter la commercialisation des pailles en plastique dès la fin de l’année et de substituer progressivement les pailles plastiques des briquettes de jus", écrit Carrefour dans son communiqué.

Plusieurs happening sont prévus dans toute la France à Charenton-le-Pont, au Mans, à Paris ou encore en Martinique.   

Marina Fabre @fabre_marina


© 2019 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

ENVIRONNEMENT

Economie circulaire

L’économie circulaire consiste à produire des biens et des services tout en limitant la consommation et le gaspillage des matières premières, de l’eau et des sources d’énergie. Elle se base sur l’écoconception des produits, leur réparation et leur recyclage.

La loi sur l'économie circulaire divise sur sa mise en oeuvre

Réparation encouragée, consigne pour améliorer le tri, destruction des invendus interdite: le projet de loi "pour une économie circulaire" a été présenté au conseil des ministres ce matin. L'objectif - tenter de réduire le gaspillage et l'impact croissant de nos déchets sur l'environnement- fait...

Economie circulaire : les industriels de la boisson s’engagent pour la consigne des bouteilles et canettes

Alors que le projet de loi contre le gaspillage et pour l'économie circulaire doit être présenté ce mercredi 10 juillet au conseil des ministres, les représentants des fabricants et distributeurs de boissons se déclarent favorables à la mise en place de la consigne des bouteilles plastique et...

Brune Poirson veut développer la consigne sur les emballages plastiques

La directive européenne sur le plastique fixe des objectifs élevés de collecte et de recyclage. Pour les atteindre, Brune Poirson, la secrétaire d’État auprès du ministre de la Transition écologique et solidaire, veut imposer un système de consigne sur les emballages. Elle a lancé un comité de...

Vêtement, cosmétique, électronique : l'interdiction de détruire les invendus va être beaucoup plus compliquée que prévu

Les critiques fusent concernant le projet de loi anti-gaspillage. Les experts en droit de l'environnement affirment que la mesure n'interdira ni l'incinération, ni la destruction des invendus. Les associations s'inquiètent du peu de détails fournis. Quant aux enseignes, elles veulent qu'une...