Publié le 06 février 2022

ENVIRONNEMENT

Environnement : Face à la pression citoyenne et réglementaire, les fabricants d'ordinateurs doivent changer de logiciel

Conçus en partie avec du plastique récupéré ou en aluminium recyclé, emballés dans des matières végétales, les PC des grands constructeurs sont de plus en plus étiquetés "durables". Si ces produits, souvent taxés de greenwashing, ne sont qu'un petit geste pour baisser l'impact environnemental du numérique, sous la pression citoyenne et législative, les géants de la tech s'engagent doucement sur le chemin de la réparabilité.

Laptops
Les fabricants de PC doivent encore faire des efforts en matière de durabilité de leurs équipements, notamment en les rendant plus facilement réparables.
Licence Pixabay

Les fabricants de PC ne manquent plus une occasion d’afficher les qualités environnementales de leurs produits. HP, Lenovo et Dell ont profité du CES, salon de la high-tech à Las Vegas, de ce début d’année, pour présenter leurs ordinateurs portables derniers cris qui se veulent plus durables. HP a dévoilé ses nouveaux EliteBook 805 dont "l’enceinte du haut-parleur est fabriquée en partie avec des déchets plastiques issus de l’océan". La série Z des ThinkPad de Lenovo sont notamment conçus "avec du cuir végane". Tandis que les emballages sont produits à "100 % à base de bambou et de canne à sucre compostables". Quant à Dell, son prochain ordinateur portable XPS 13, sa gamme "la plus écologique", sera fabriqué avec des composants en aluminium recyclables.

"Plus les ordinateurs sont respectueux de l’environnement, mieux c’est", constate Frédéric Bordage, expert en numérique et fondateur du cabinet d’analyse GreenIT. "Mais cela représente une infime partie de ce qu’il faut faire" pour diviser par deux les émissions mondiales de gaz à effet de serre (GES) à l’horizon 2050. En 2021, le numérique représente 40 % du budget GES annuel soutenable d’un européen, révèle la dernière étude du cabinet publiée en décembre. "Ce n’est donc pas en mettant un peu de plastique recyclé dans les appareils et en continuant à se suréquiper de produits à durer de vie courte qu’on va y arriver."

Reconditionné et réparabilité

Et de fait, un nouveau rapport de l’Agence de la transition écologique (Ademe) et de l’Autorité de régulation des communications électroniques, des postes et de la distribution de la presse (Arcep), calculent que les terminaux, tels que les ordinateurs, sont à l’origine de 65 à 90 % de l’impact environnemental. L’enjeu est donc avant tout de faire durer plus longtemps les appareils, en luttant contre l’obsolescence programmée et en misant sur la réparabilité.

C’est d’ailleurs le cœur du projet de la start-up californienne Framework. En 2022, l'entreprise américaine lance un PC portable qu’elle annonce évolutif et réparable selon les besoins, de la carte mère à la batterie, mais aussi le clavier et les ports USB. Une bonne nouvelle car ce qui fait la durabilité des appareils, "c’est leur modularité", appuie le fondateur de Green-It. "Encore faut-il que les composants soient disponibles longtemps, à un prix raisonnable. Et faire en sorte que les mises à jour logicielles permettent aux appareils les plus anciens de continuer à fonctionner".

Pression législative et citoyenne

Sous la pression législative et citoyenne, les grandes marques commencent également à lever le voile. La marque à la pomme a longtemps refusé de diffuser les schémas électroniques de ses produits, freinant ainsi leur réparabilité. Mais en novembre dernier, elle a fait un pas en avant. Alors que le président Joe Biden a fait voter aux Etats-Unis un décret sur le droit à la réparation, Apple a mis à disposition des consommateurs les pièces détachées des derniers Iphone. Si l’annonce ne concerne pas encore les Mac, chez Microsoft, on prend les devants. Dans une vidéo diffusée sur Youtube, le géant de l’informatique a voulu démontrer la réparabilité de son Surface Laptop SE en le démontant pièce par pièce. 

Dell semble aussi vouloir faire plus d’efforts en la matière. Le 14 décembre, le troisième plus grand fabricant d’ordinateurs au monde après HP et Lenovo a présenté un prototype de PC portable baptisé "concept Luna", imaginé pour être plus facile à démonter et à réparer.

Un changement culturel qui s’observe aussi chez les consommateurs. Le marché du reconditionné, s’il est encore modeste, prend de l’ampleur, à l’image du succès fulgurant de Back Market. Dans un contexte inflationniste, où les pénuries de puces ralentissent la production d’appareils électroniques, ce marché pourrait bien avoir une carte à jouer.

Marion Chastain @MarionChastain


© 2023 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

ENVIRONNEMENT

Economie circulaire

L’économie circulaire consiste à produire des biens et des services tout en limitant la consommation et le gaspillage des matières premières, de l’eau et des sources d’énergie. Elle se base sur l’écoconception des produits, leur réparation et leur recyclage.

Andrew seaman consigne verre unsplash

Grand retour de la consigne en verre : les acteurs se mettent en ordre de marche

Le gouvernement a annoncé le retour "d'ici deux ans" de la consigne du verre. Les défis logistiques sont nombreux mais les acteurs locaux, qui n'ont pas attendu l'obligation, offrent un terrain d'expérimentation privilégié. Producteurs, supermarchés, centres de lavages... Tous sont en ordre de...

Forclaz ecodesign coulisses au mountain store

Écoconception : les dessous de la fabrication des produits Decathlon

100% de produits écoconçus d'ici 2026, c'est l'objectif que s'est donné Decathlon pour réduire drastiquement son impact environnemental. Les centres de conception sont en pleine ébullition, notamment celui de Chamonix, en première ligne pour inventer le futur de Decathlon. Biodiversité, climat,...

Vinted Emmaus

Emmaüs trolle Vinted et Le Bon Coin pour booster les dons

Emmaüs s'est incrusté sur la plateforme Vinted en postant de fausses offres de vêtements à vendre. Objectif : sensibiliser les consommateurs aux dons. Avec l'ascension des plateformes de revente en ligne, l'association reçoit des dons de moins en moins qualitatifs. À tel point que son modèle...

Plateformes seconde main fast fashion zara shein istock

Shein, Zara, Balenciaga... la seconde main, nouvel argument marketing de l'industrie textile

En difficulté suite à la crise sanitaire, de plus en plus de marques font le pari de la seconde main. Emmené depuis quelques années par des enseignes de milieu de gamme, comme La Redoute ou Etam, c’est maintenant au tour des grands acteurs de la fast fashion et du luxe de s’approprier ce marché. Un...