Publié le 21 février 2019

ENVIRONNEMENT

Adidas utilisera uniquement du plastique recyclé en 2024

Adidas, deuxième marque mondiale de vêtements de sport, a pour objectif, d'ici 2024, de n'utiliser que du plastique recyclé dans ses produits. Déjà, en 2018, cinq millions de paires de chaussures contenant des déchets plastique recyclés ont été produit par l'équipementier, un enjeu de durabilité pour sa chaîne d'approvisionnement.

La marque s'est engagée à réduire de 30 % ses émissions de gaz à effet de serre d'ici 2030.
©Adidas

L’équipementier allemand a annoncé au Financial Times vouloir utiliser uniquement du plastique recyclé dans toutes ses chaussures et ses vêtements d’ici cinq ans. Selon les dernières données communiquées, la marque a produit plus de cinq millions de paires de chaussures contenant des déchets plastiques recyclés en 2018, contre un million en 2017. Elle prévoit de doubler ce taux en 2019.

Du plastique récupéré sur les plages

Pour atteindre son objectif, Adidas collabore avec l’ONG Parley qui récupère les déchets plastiques sur les plages, comme aux Maldives, avant qu’ils ne rejoignent l’océan. "Ces déchets plastiques recyclés sont transformés en un fil qui devient un élément clé du matériau des chaussures Adidas", explique la marque. "En plus des chaussures, Adidas produit également des vêtements à partir de matériaux recyclés, tels que le maillot de la Champions League pour le FC Bayern Munich et la tenue d’Alexander Zverev pour l’Australian Open".

Cette démarche s’inscrit dans un engagement plus global. Adidas a en effet signé, lors de la COP 24 en Pologne, la Charte de la protection du climat dans le secteur de la mode, qui l’engage à réduire de 30 % ses émissions de gaz à effet de serre d’ici 2030.

Pour une mode plus responsable il faut "repenser le système"

"La durabilité va bien au-delà du plastique recyclé", a déclaré Gil Stevaert, responsable des opérations mondiales et membre du conseil d’administration. "Nous continuons à améliorer nos performances environnementales lors de la fabrication de nos produits. Cela inclut l’utilisation de matériaux durables, la réduction des émissions et la prévention des déchets".

Des mesures pas assez suffisantes pour certaines associations. "Pour résoudre notre problème de déchets plastiques, nous devons cesser de produire autant de plastique dès le départ et, pour rendre la mode plus durable, repenser un système de mode qui surfe chaque semaine sur les nouvelles tendances", a déclaré Kristen Brodde, responsable du rapport Detox my Fashion de Greenpeace.

Marina Fabre, @fabre_marina


© 2019 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

ENVIRONNEMENT

Economie circulaire

L’économie circulaire consiste à produire des biens et des services tout en limitant la consommation et le gaspillage des matières premières, de l’eau et des sources d’énergie. Elle se base sur l’écoconception des produits, leur réparation et leur recyclage.

La loi sur l'économie circulaire divise sur sa mise en oeuvre

Réparation encouragée, consigne pour améliorer le tri, destruction des invendus interdite: le projet de loi "pour une économie circulaire" a été présenté au conseil des ministres ce matin. L'objectif - tenter de réduire le gaspillage et l'impact croissant de nos déchets sur l'environnement- fait...

Economie circulaire : les industriels de la boisson s’engagent pour la consigne des bouteilles et canettes

Alors que le projet de loi contre le gaspillage et pour l'économie circulaire doit être présenté ce mercredi 10 juillet au conseil des ministres, les représentants des fabricants et distributeurs de boissons se déclarent favorables à la mise en place de la consigne des bouteilles plastique et...

Brune Poirson veut développer la consigne sur les emballages plastiques

La directive européenne sur le plastique fixe des objectifs élevés de collecte et de recyclage. Pour les atteindre, Brune Poirson, la secrétaire d’État auprès du ministre de la Transition écologique et solidaire, veut imposer un système de consigne sur les emballages. Elle a lancé un comité de...

Vêtement, cosmétique, électronique : l'interdiction de détruire les invendus va être beaucoup plus compliquée que prévu

Les critiques fusent concernant le projet de loi anti-gaspillage. Les experts en droit de l'environnement affirment que la mesure n'interdira ni l'incinération, ni la destruction des invendus. Les associations s'inquiètent du peu de détails fournis. Quant aux enseignes, elles veulent qu'une...