Publié le 30 juin 2018

ENVIRONNEMENT

[VIDEO] Plastic Odyssey, le bateau qui carbure aux déchets plastiques non recyclables

Un tour du monde en bateau de 25 mètres de long propulsé par des déchets plastiques. Voilà le défi que s'est lancé Simon Bernard, un ancien officier de la marine marchande. Le but est de sensibiliser à la pollution des océans et ramasser les déchets plastiques des côtes avant qu'ils ne finissent dans la mer. 

Le premier prototype, baptisé Ulysse a été testé à Concarneau début juin.
©LucasSantucci/ZeppelinNetwork

Chaque minute, 18 tonnes de plastique s'abîment dans l’océan. Jamais l’humanité n’a autant consommé ce produit, dérivé du pétrole, et fléau des mers. En vingt ans, la production mondiale de plastique a doublé. Pour lutter contre cette pollution, Simon Bernard, ancien officier de la marine marchande a conçu Plastic Odyssey, un catamaran propulsé uniquement à partir de déchets plastiques.

Un kilo de déchets plastique crée un litre de carburant 

"Ce qui est compliqué avec cette pollution, c’est qu’une toute partie seulement flotte", explique Simon Bernard. "On estime cette part à 1 %. La majorité du plastique ne peut être récupérée. Une fois dans l’océan, c’est trop tard".

D’où l’idée de Plastic Odyssey, un voyage autour du monde avec un navire "ambassadeur du recyclage" de 25 mètres de long qui viendra ramasser les déchets plastiques des côtes pour les trier et les recycler. Les déchets non recyclables seront eux transformer en carburant grâce à la pyrolyse. Une technologie qui permet de récupérer l’énergie des déchets plastiques. "Avec un kilo de déchet, on peut créer un litre de carburant", estime "l’explorateur".

Tour du monde dès 2020

Durant cette expédition de trois ans, le navire sera donc totalement autonome et fera escale en Afrique, Amérique latine et Asie Pacifique. Le tour du monde débutera en 2020. Mais avant d’atteindre cette ultime étape, les explorateurs ont d’abord conçu un prototype.

Baptisé Ulysse, ce catamaran de 6 mètres de long a une capacité de 5 kg/h de plastique traité et peut en tirer 3 litres de diesel et 2 litres d’essence. Pour ouvrir la voie à son grand frère, il se lancera dans un tour de France.

Au total, le projet est évalué à 11 millions d’euros. Plastic Odyssey a pour l’instant été financé par trois entreprises privées : Clarins, Crédit Agricole et Fondation Veolia. Reste encore à débloquer les fonds. 

Marina Fabre @fabre_marina 


© 2020 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

ENVIRONNEMENT

Déchets

Electroniques, toxiques, plastiques, les déchets s’accumulent de façon vertigineuse sans qu’ils soient traités de façon adaptée. Tri, collecte, recyclage et réduction sont les différentes formes de lutte contre cette pollution envahissante.

Masque Foret MF 01

450 ans pour disparaître, non-recyclable… Avec les incivilités, l'utilisation des masques vire au désastre écologique

Ce sont les nouveaux mégots. Partout en France, les éboueurs retrouvent des masques chirurgicaux qui jonchent les trottoirs. Une association vient même d'en retrouver au fond de la Méditerranée. Cette situation est un vrai désastre écologique : les masques mettent 400 à 450 ans à se dégrader et ne...

Retour du plastique coronavirus afp

Avec le Covid-19, le retour en force du plastique et du tout jetable

Le plastique est de nouveau fantastique. Depuis la crise sanitaire, face au risque de contamination, la demande en bouteilles d'eau, produits alimentaires emballés, gants, surblouses ou visières connaît un véritable boom. Une situation qui inquiète les associations qui se battent depuis des années...

Confinement collage

Couture, bricolage, sport... Novethic tente de se confiner de manière responsable

Comme il se doit, la rédaction de Novethic s’est confinée afin de télétravailler en toute sécurité et sans prendre de risques pour les autres. L’occasion aussi pour nos journalistes de changer un peu leurs habitudes. L’une fait ses crèmes cosmétiques avec les produits de sa cuisine, l’autre mange...

Eboueurs de paris cc0

Toxicité, bruit, vibrations, charges lourdes : la réalité des travailleurs du déchet

C’est un secteur d’avenir, mais où les accidents du travail sont parmi les plus fréquents et les plus graves. Dans une étude inédite, l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail (Anses) alerte sur les risques multiples auxquels les travailleurs du...