Publié le 24 juin 2019

ENVIRONNEMENT

Total mis en demeure de s’aligner avec l’Accord de Paris, avant une attaque en justice

Soutenues par plusieurs ONG, 14 collectivités françaises ont mis en demeure Total de s’aligner avec l’Accord de Paris et de revoir son plan de vigilance. Le pétrolier français avait déjà été interpellé en octobre dernier sur son manque d’ambition climatique. Il a publié un nouveau document en mars jugé toujours décevant par les territoires. Ceux-ci menacent d’assigner la multinationale en justice dans trois mois.

Yamal LNG est un méga projet de gaz naturel liquéfié en Sibérie arctique, mené par Total.
@Total-Yamal LNG

Deuxième tir de sommation pour Total. Quatorze collectivités (1) – soutenues par les associations Notre Affaire à Tous, Les Eco Maires, Sherpa et ZEA – ont mis en demeure le pétrolier de s’aligner avec l’Accord de Paris afin de limiter le réchauffement climatique à 1,5°C. Elles exigent ainsi un nouveau plan de vigilance plus ambitieux, faute de quoi elles pourraient l'attaquer en justice à la rentrée.

Depuis 2017, la loi sur le devoir de vigilance oblige les multinationales françaises à établir un tel plan pour évaluer, prévenir et réduire leurs impacts sociaux et environnementaux sur l’ensemble de leur chaîne de valeur, y compris leurs sous-traitants ou fournisseurs à l'étranger. Or, les collectivités estiment que les mesures annoncées dans le plan 2019 sont "clairement insuffisantes, et en deçà des efforts nécessaires au respect des objectifs internationaux reconnus par l'Accord de Paris".

"Poursuivre avec fermeté"

En octobre dernier, celles-ci avaient déjà interpellé la major pour lui demande de présenter un plan de vigilance qui prenne en compte "la réalité des impacts de (ses) activités et les risques d'atteintes grave au système climatique qu'elles induisent". Huit mois plus tard, après un nouveau plan de vigilance et une rencontre avec le PDG Patrick Pouyanné, ces collectivités jugent que Total manque toujours à ses obligations. "Nous allons poursuivre avec fermeté", a assuré le président des Eco Maires, Guy Geoffroy, lors d'une conférence de presse.

Le PDG de Total a affirmé pour sa part, dans un communiqué, que le groupe pétrolier était "ouvert au dialogue" en vue "d'engager des initiatives concrètes avec les collectivités locales qui le souhaitent". Il a souligné avoir expliqué à ses interlocuteurs comment la stratégie de Total intègre le changement climatique, en "se développant notamment dans le gaz naturel et l'électricité bas carbone".

Deux tiers des émissions de la France à elle seule

Selon un rapport publié fin mai (2) par Notre affaire à tous, 350.org et Les Amis de la Terre France, Total s’appuierait dans ses comptes consolidés sur un scénario qui mène à un réchauffement compris entre 2,7°C et 3,3°C, bien loin des objectifs de l’Accord de Paris qui prévoient un réchauffement maximal de 2°C, voire 1,5°C d’ici la fin du siècle. Le groupe multiplie par ailleurs les méga-projets fossiles au Canada dans les sables bitumineux, en Arctique ou encore dans la région des Grands lacs africains.

Les émissions de gaz à effet de serre de la multinationale française représentent ainsi à elles seules plus des deux tiers de l'ensemble des émissions de la France (en prenant en compte son activité en propre et les émissions liées à l'usage des énergies fossiles qu'elle produit). Ce qui la place dans les vingt multinationales qui contribuent le plus au monde au changement climatique.

"Le modèle économique poursuivi par Total ne permet donc pas de prévenir la menace immédiate et potentiellement irréversible pour les sociétés humaines (...) et expose l’entreprise à des risques financiers de dépréciation de ses actifs ainsi qu’à de poursuites légales de nature à entraîner des conséquences négatives très importantes pour l’entreprise", concluent les ONG dans leur rapport. 

Concepcion Alvarez, @conce1

(1) Arcueil, Bayonne, Bègles, Bize-Minervois, Champneuville, Correns, Est-Ensemble Grand Paris, Grande-Synthe, Grenoble, La Possession, Mouans-Sartoux, Nanterre, Sevran et Vitry-le-François.

(2) Voir le rapport "Total : la stratégie du chaos Climatique".


© 2019 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

Pour aller plus loin

Devoir de vigilance : le cas de Total, attaqué sur le changement climatique, fera-t-il jurisprudence ?

En octobre 2018, un collectif d’associations et d’élus interpellait Total sur l’absence de mention du changement climatique dans son plan de vigilance. Pour le pétrolier cependant, ce risque ne fait pas partie de ses obligations. Sous la pression, il accepte pourtant de l’intégrer dans son...

Climat : Total, premier pétrolier à être interpellé sur son devoir de vigilance

Les maires de plusieurs villes françaises et des ONG ont demandé mardi 23 octobre au groupe pétrolier Total d'agir pour limiter le réchauffement climatique à 1,5°. Faute de quoi ils pourraient l'attaquer en justice.

Devoir de vigilance : les entreprises jouent la montre

Deux ans après l’adoption de la loi sur le devoir de vigilance, les ONG dressent un "constat inquiétant" de son application par les entreprises. Certaines comme Lactalis, Zara ou Crédit Agricole n’ont pas publié de plan. D’autres comme Danone, Total, Carrefour ou BNP Paribas sont en deçà...

Entreprises, en 2019, musclez votre plan de vigilance !

En 2018, les grandes entreprises ont dû répondre à la loi sur le devoir de vigilance, que beaucoup d’entre elles avaient vivement combattu, en publiant leur plan d’action. En 2019, elles vont devoir mettre les bouchées doubles tant les premiers documents sont scrutés par les parties...

ENVIRONNEMENT

Climat

Les alertes sur le changement climatique lancées par les scientifiques conduisent à l’organisation de sommets internationaux, à la mise en place de marché carbone en Europe mais aussi en Chine. En attendant les humains comme les entreprises doivent déjà s’adapter aux changements de climat dans de nombreuses parties du monde.

Ursula von der leyen PE

Élection d'Ursula von der Leyen : l'Union européenne à l'ère de l'urgence climatique

L'élection de l'Allemande Ursula von der Leyen à la tête de la Commission européenne, était loin d'être gagnée. Elle confirme pourtant le nouveau virage pris par les institutions européennes depuis les dernières élections de mai et la percée des Verts car la fidèle d'Angela Merkel est passée de...

[Science] Dans l’Arctique, le permafrost fond 70 ans plus tôt que prévu et c’est une catastrophe

"Ce que nous avons vu était incroyable". Des chercheurs viennent de découvrir que le permafrost, l'épaisse couche de glace qui couvre 25 % de l'hémisphère nord, a fondu 70 ans plus tôt que prévu dans l'Arctique canadien. Or le permafrost abrite du carbone, du méthane et même du mercure. Il en libère...

Urgenda justice climatique Urgenda Chantal Bekker

Changement climatique : 1 300 actions en justice contre les États et les entreprises

C'est une nouvelle arme citoyenne. De plus en plus de d'associations et de personnes poursuivent États et entreprises pour leur implication dans la crise climatique. Depuis 1990, la London School of Economics en compte plus de 1 300. Si cette démarche était concentrée jusqu'ici aux États-Unis, elle...

80 millions d'emplois menacés par le réchauffement climatique d’ici 2030

Avec le réchauffement climatique, l'augmentation du stress thermique dans l'agriculture et d'autres secteurs industriels devrait se traduire par une perte de productivité équivalant à 80 millions d'emplois d'ici 2030, a averti l'Organisation internationale du travail de l'ONU.