Publié le 01 décembre 2018

ENVIRONNEMENT

[Science] La planète est déjà affectée de 467 manières différentes par le réchauffement climatique

Famine, noyade, pénurie d'eau, incendie... Selon une étude publiée dans la revue Nature Climate Change, la planète est déjà affectée de 467 manières différentes par le réchauffement climatique. Et d'ici la fin du siècle, si rien n'est fait pour limiter les émissions de gaz à effet de serre, les chercheurs prévoient que la moitié de la population subira trois catastrophes climatiques d'intensité maximale simultanément.

D'ici 2100, la moitié de la planète pourrait subir trois catastrophes climatiques simultanément.
@CC0

C’est un vrai film d’horreur que décrivent des chercheurs internationaux dans une nouvelle étude publiée dans Nature Climate Change le 19 novembre dernier. Selon eux, la planète a déjà subi les conséquences du réchauffement climatique de 467 manières différentes. Cela va des ouragans aux inondations, en passant par la sécheresse, les incendies, la montée des eaux... mais aussi des impacts plus indirects comme les risques sociaux, l'accès à la santé ou la sécurité alimentaire.  

Pour arriver à cette conclusion, les scientifiques ont passé au crible 3 000 études de la littérature scientifique en lien avec le réchauffement climatique. Ils ont identifié six critères nécessaires à la vie humaine (nourriture, eau, logement...) et dix aléas climatiques. "Nos conclusions mettent en évidence le fait que les émissions de gaz à effet de serre représentent une grande menace pour l’humanité en intensifiant les multiples risques auxquels l’humanité est vulnérable", soulignent les scientifiques.

Trois à six risques climatiques simultanés à la fin du siècle

C’est la première fois qu’une étude se penche sur les risques cumulés provoqués par le réchauffement climatique. "Notre santé dépend de multiples facteurs allant de l’air pur à l’eau propre en passant par la sécurité alimentaire et le logement. Par conséquent, sans véritable approche systémique des impacts du changement climatique, nous ne pouvons pas comprendre correctement tous les risques", a expliqué Jonathan Patz, directeur du Global Health Institute à l’université du Wisconsin

Selon eux, si la tendance actuelle d’émissions de gaz à effet de serre est maintenue, la moitié de la planète connaîtra trois dangers climatiques simultanés d’intensité maximale à la fin du siècle. Pour certaines régions, ce sera six. Si la hausse des températures est limitée à + 2 °C, les populations ne devraient subir "qu’un seul" aléa climatique à la fois.

Un effet domino

"Nos émissions de gaz à effet de serre déclenchent un effet domino, dans lequel nous ne changeons pas seulement la température. L’augmentation de la chaleur favorise l’évaporation de l’eau du sol, ce qui entraîne des sécheresses, des feux de forêt et des vagues de chaleur dans des endroits normalement secs ou des pluies massives et des inondations dans des zones généralement humides", décrit au Monde Camilo Mora, professeur associé au département de géographie de l’université d’Hawaï.

C’est la seconde alerte de grande ampleur lancée par les scientifiques. En février, les experts du GIEC estimaient que d’ici 2030, le réchauffement pourrait déjà atteindre 1,5°C. Même si les États respectaient leurs engagements de réduction d’émissions pris dans le cadre de l’Accord de Paris, les +3 °C devraient être atteint à la fin du siècle. 

Marina Fabre @fabre_marina


© 2020 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

ENVIRONNEMENT

Climat

Les alertes sur le changement climatique lancées par les scientifiques conduisent à l’organisation de sommets internationaux, à la mise en place de marché carbone en Europe mais aussi en Chine. En attendant les humains comme les entreprises doivent déjà s’adapter aux changements de climat dans de nombreuses parties du monde.

Le jour d apres plateforme

Coronavirus : donnez votre vision citoyenne de l’après-crise sur la plateforme "le jour d'après"

En quelques heures, le site "le jour d'après" a accueilli plus de deux millions de visiteurs. Lancé le samedi 4 avril par une soixantaine de députés, il invite les Français à présenter leur vision du monde d’après crise pour un monde plus durable. Parmi les premières propositions, on trouve le...

CO2 pollution budget carbone pixabay

Après deux semaines de confinement, l’empreinte carbone des Français a baissé de 62 %

Il aura suffi de seulement deux semaines de confinement pour que l’empreinte carbone des Français chute drastiquement. La réduction des déplacements y est pour beaucoup. Mais qu’en sera-t-il quand nous reviendrons à la vie "normale" ?

Test planete cop26

La COP26 sur le climat est reportée mais les États seront jugés sur la durabilité de leur plan de relance

Après la COP15 biodiversité, c'est désormais la COP26 sur le climat qui a été officiellement reportée en raison du coronavirus. L'année 2020 devait être charnière pour avancer sur ces deux sujets cruciaux. En échange, les experts et les ONG appellent les États à ne pas laisser de côté...

Football 1274661 1280

[Certifié sans coronavirus] Pour la première fois, un club de football français vise la neutralité carbone

C'est assez inédit pour être signalé. Le LOSC a rejoint en début d'année la Climate Neutral Now, une initiative portée par l'ONU Changements climatiques. Le club de football de Lille s'engage ainsi à être neutre en carbone d'ici 2050. Une première dans le monde du foot en France.