Publié le 16 avril 2019

ENVIRONNEMENT

Plus de 6 000 salariés d’Amazon poussent le géant à soutenir une résolution pro climat lors de l'Assemblée générale

Plus de 6 000 salariés d'Amazon demandent à leur entreprise, dans une lettre ouverte, de soutenir lors de la prochaine Assemblée générale une résolution pro-climat déposée par leurs collègues en janvier. Une action inédite dans la tech qui veut faire d'Amazon un "leader du climat".

Plus de 6 000 salariés d'Amazon soutiennent cette résolution pro climat alors qu'ils n'étaient qu'une trentaine à la déposer en janvier.
©Amazon

Ils n’étaient qu’une trentaine en janvier dernier, les voilà maintenant des milliers. Plus de 6 000 salariés américains d’Amazon ont demandé, le 10 avril, dans une lettre adressée à leur PDG Jeff Bezos, l’adoption de la résolution pro-climat déposée par des salariés actionnaires d’Amazon en début d’année. Leur proposition doit être votée lors de la prochaine Assemblée générale en mai.  

"Amazon dispose des ressources et de l’échelle nécessaires pour (..) redéfinir ce qui est possible et nécessaire de faire face à la crise climatique", écrivent-ils, "Nous pensons que c’est une occasion historique pour Amazon de prendre la parole auprès de ses employés et de faire savoir au monde que nous sommes prêts à être un leader du climat".

La plus importante action menée dans la tech

Cette action est la plus importante menée par des employés de la tech sur le changement climatique. D’autant que tous les signataires ont publié leurs noms, geste rare dans ce secteur. "C’est exactement ce qu’Amazon m’a appris à être : courageux, audacieux et à s’attaquer aux problèmes importants", a déclaré au Times, Maren Costa, conceptrice de l’expérience utilisateur depuis 15 ans chez le groupe américain.

Les signataires demandent à Amazon davantage de transparence et la publication d’un plan détaillé visant à atteindre zéro émission carbone. "Notre objectif est d’atteindre 100 % d’énergie renouvelable mais aucune date butoir n’a été publiée", avancent les 6 000 salariés. Ils pointent également les 20 000 fourgonnettes roulant au diesel et l’objectif de 50 installations solaires dans des entrepôts d’ici 2020....soit "seulement 6 % des bâtiments de notre réseau de distribution et une fraction de notre empreinte carbone globale"

De la même manière, ils souhaitent qu'Amazon rompe ses liens avec l'industrie pétrolière. Le géant du e-commerce travaille déjà avec BP et Shell mais il tenterait de séduire d'autres sociétés pétrolières et gazières pour les aider à trouver plus rapidement du pétrole grâce aux nouvelles technologies. "Pour éviter un réchauffement catastrophique, la science est claire : nous devons garder les combustibles fossiles dans le sol", peut-on lire dans la lettre signée par plusieurs hauts cadres du groupe. 

Amazon fait un geste

Les salariés veulent faire d'Amazon un pionner à travers sa politique climatique. "Nous avons le pouvoir de déplacer des industries entières et d'inspirer une action mondiale en faveur du climat (...). Nous vous demandons, en tant que dirigeants responsables de notre direction stratégique, d’adopter la résolution du plan climat et de publier un plan à l’échelle de la société incorporant les six principes ci-dessus", demandent-ils.

Dans un communiqué envoyé à plusieurs médias américains, Amazon a annoncé qu’il allait partager son empreinte carbone "à l’échelle de l’entreprise ainsi que les objectifs et programmes associés". L’entreprise s’est également engagée dans l’initiative Shipment Zero, Zero livraison, qui vise à atteindre une empreinte carbone neutre pour toutes ses livraisons, avec un objectif de neutralité carbone pour la moitié des livraisons Amazon d'ici 2030.

Marina Fabre, @fabre_marina

 

 


© 2020 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

ENVIRONNEMENT

Climat

Les alertes sur le changement climatique lancées par les scientifiques conduisent à l’organisation de sommets internationaux, à la mise en place de marché carbone en Europe mais aussi en Chine. En attendant les humains comme les entreprises doivent déjà s’adapter aux changements de climat dans de nombreuses parties du monde.

Densite urbaine covid contre rechauffement climatique

Entre durabilité et lutte contre les épidémies, les grandes villes vont-elles devoir choisir ?

La densité urbaine des mégalopoles a été pointée du doigt partout à travers le monde pour son rôle dans la propagation du virus. Si Paris veut entamer une "cure d'hygiène" en pensant à agrandir les trottoirs, ces aménagements semblent insuffisants pour rassurer des habitants en mal de nature. Un...

Alok sharma Foreign and commonwealth office

La COP26 est reportée d’un an à novembre 2021 pour mieux relever l’ambition, promettent les États organisateurs

La COP26 sur le climat a officiellement été reportée d'un an. Elle se tiendra du 1er au 12 novembre 2021 à Glagow, en Écosse. Alors que certains y voient un constat d'échec, les États organisateurs et plusieurs experts assurent que c'est le temps nécessaire pour relever l'ambition climatique. Le...

Essec

ESSEC, Sciences Po, Polytechnique : les grandes écoles prennent le tournant de la transition

L'école de commerce Essec vient de dévoiler son plan de transformation durable. Tous les cours intégreront désormais les dimensions environnementales et sociétales. Une démarche ambitieuse alors que les grandes écoles à l’instar de Sciences Po et Polytechnique intègrent de plus en plus ses enjeux...

Ursula von der leyen CE 270520

Plan de relance européen : la Commission veut construire une "Union de la durabilité pour les générations futures"

Très attendu, le plan de relance européen a été présenté mercredi 27 mai par la Commission européenne. Il propose un nouvel instrument de relance de 750 milliards d'euros, dont 500 milliards de subventions, qui seraient mutualisées entre tous les États membres. L'objectif est d'aider les pays les...