Publié le 06 juillet 2022

ENVIRONNEMENT

Pays-Bas : Un des plus gros aéroports d'Europe limite ses vols pour moins polluer, une première

C’est le troisième aéroport le plus fréquenté d’Europe. Le gouvernement néerlandais a décidé de plafonner le nombre de vols de l'aéroport Amsterdam-Schiphol en raison de la pollution sonore et des inquiétudes climatiques des habitants de la zone. Une première qui pourrait influencer d'autres pays. Plusieurs associations réclament la même mesure à Roissy-Charles-de-Gaulle. 

Aeroport pixabay
Pollution sonore, impact environnemental... le troisième aéroport d'Europe va devoir limiter son trafic aérien.
CC0

C’est une décision de taille. Le gouvernement néerlandais a annoncé qu’il allait plafonner de nombre de vols depuis l’aéroport d’Amsterdam-Schiphol, le troisième plus fréquenté d’Europe, à 440 000 vols par an contre une capacité de 500 000 atteinte avant la pandémie de Covid-19. Cette décision a été prise en raison de la pollution sonore et des craintes des habitants vivant près de l’aéroport concernant l’impact environnemental du trafic aérien.

"Schiphol est situé dans l'une des régions les plus fréquentées des Pays-Bas : une zone urbanisée avec beaucoup d'activités. De nombreuses personnes aiment vivre, travailler et se divertir dans cet environnement diversifié", écrit le gouvernement dans un communiqué. "Mais les résidents locaux (…) sont gênés par le bruit des avions et s'inquiètent de l'impact sur l'environnement. Nous voulons maintenir cette forte fonction de hub. Dans le même temps, il faut s'attacher à réduire les effets négatifs de l'aviation sur les personnes, l'environnement et la nature", souligne le gouvernement.

Une "percée historique"

"Cette première mondiale pourrait être extrêmement importante pour les efforts mondiaux en matière de climat", a réagi Leo Murray cofondateur de l’ONG de défense de l’environnement Possible. "En raison des défis techniques extrêmes de la décarbonation du transport aérien et de la lenteur des progrès réalisés à ce jour, il est presque certain qu’une réduction du nombre global de vols - au moins temporaire - sera nécessaire au niveau mondial pour atteindre les objectifs de l’Accord de Paris".

Et de fait, dans une étude publiée en 2020, le cabinet B&L Evolution affirmait que pour atteindre la neutralité carbone, le secteur aérien devait réduire le nombre de passagers de 2,5 % à 4 % par an. "En d’autres termes, il faudrait réduire de moitié le nombre de passagers annuels d’ici 20 ans maximum", concluait-il. Pour Greenpeace, il s’agit d’une "percée historique". "C’est bien que le gouvernement se rende compte maintenant que Schiphol dépasse toutes les limites depuis des années", a déclaré la porte-parole de l’ONG aux Pays-Bas Dewi Zloch. 

"Ce qui est possible à Amsterdam-Schiphol est aussi possible à Roissy"

Depuis quelques mois en effet, les mauvaises nouvelles s’accumulent pour cet aéroport. De nombreux vols ont déjà été annulés pour éviter l’engorgement. Sur les réseaux sociaux, les internautes ont publié de nombreuses photos et vidéos montrant de longues files d’attente en raison d’une pénurie de personnel.

Cet aéroport n’est pas le seul à vouloir reprendre son rythme pré-Covid sans y parvenir. À l’aéroport de Roissy, entre les pannes et les grèves de salariés, c’est la douche froide pour les voyageurs. Un vol sur cinq a dû être annulé samedi 2 juillet, signe que dans le "monde d’après" les cartes ont été rebattues. Les riverains de Roissy-Charles-de-Gaulle ont d’ailleurs, eux aussi, réclamé le 1er juillet un plafonnement du nombre de vols annuel après l’annonce du gouvernement néerlandais. 

"Ce qui est possible à Amsterdam-Schiphol est aussi possible à Roissy-Charles-de-Gaulle", ont indiqué les associations dans un communiqué. Elles réclament une limitation à 440 000 vols par an à court terme pour "protéger la santé des Franciliens". Cette limitation constituerait "une des mesures vraiment efficaces et incontournables pour permettre au secteur aérien de faire décroître ses émissions de CO2 afin de respecter la courbe de réduction des émissions fixées dans le cadre de la Stratégie nationale bas carbone de la France". 

Marina Fabre Soundron @fabre_marina 


© 2022 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

Pour aller plus loin

Avec les crises climatique et sanitaire, les aéroports sont sur la sellette

C'est fini pour Bromma. L'équivalent suédois de l'aéroport d'Orly va fermer ses portes. Paralysé par le Covid-19, mis à mal par le flygksam, ce mouvement qui consiste à boycotter l'avion pour des raisons écologiques... l'aéroport n'est plus viable économiquement. Bromma devient ainsi le...

En pleine crise climatique, les vols d'avion sans destination rencontrent un vrai succès

Alors que le secteur aérien bat de l'aile depuis la pandémie de Covid-19, des compagnies proposent des vols à destination de... nulle part. Le concept est simple : partir d'un point pour revenir au même endroit quelques heures plus tard. Des vols qui rencontrent un succès fou auprès des...

Aberration écologique : la compagnie Lufthansa fait voler 18 000 avions à vide

Faute de passagers en nombre suffisant, la compagnie aérienne allemande Lufthansa a annoncé qu'elle allait faire voler 18 000 avions à vide pour conserver ses créneaux de décollage et d'atterrissage. Une règle imposée par Bruxelles, qui avait été levée au printemps 2020, mais qui est de...

Toutes les compagnies aériennes devront abandonner leurs vols intérieurs en cas d’alternative ferroviaire

Air France ne sera pas seule. En contrepartie d'une aide de sept milliards d'euros débloquée par le gouvernement pour sortir de la crise, la compagnie aérienne devait abandonner les liaisons intérieures desservies par le train en moins de 2h30. Pour que ses concurrents low cost ne...

ENVIRONNEMENT

Climat

Les alertes sur le changement climatique lancées par les scientifiques conduisent à l’organisation de sommets internationaux, à la mise en place de marché carbone en Europe mais aussi en Chine. En attendant les humains comme les entreprises doivent déjà s’adapter aux changements de climat dans de nombreuses parties du monde.

Orage foudre montpellier Pascal Guyot AFP

Sécheresse, canicule, feux et orages violents : le cercle vicieux du changement climatique

Après des mois de sécheresse, des températures records et des forêts dévorées par les flammes, c'est au tour de violents orages de frapper la France. Un "cercle vicieux" lié au changement climatique qui intensifie et multiplie ces phénomènes. Face à cette instabilité, les prévisionnistes ont de plus...

Pompage petrole CC0 01

Shell, BP… Les objectifs climats de géants des hydrocarbures incompatibles avec l’Accord de Paris

1,81°C d'ici 2069 pour Shell, 1,73°C pour Equinor... Des chercheurs ont passé au crible les objectifs climatiques de géants du pétrole et du gaz. Sans surprise, aucun n'arrive à limiter son réchauffement à +1,5°C, rendant leur trajectoire d'émission incompatible avec l'Accord de Paris.

Fresqueduclimat

Climat, biodiversité, mobilité, nouveaux récits et textile : cinq fresques à découvrir sur la transition écologique

Tout a démarré avec la Fresque du climat, créée en 2018, afin de sensibiliser au changement climatique. Déjà suivie par plusieurs dizaines de milliers de personnes, elle a fait des émules sur différents sujets. L’objectif est de former par le jeu sur des enjeux complexes et ainsi pousser à l’action....

IStock 1152368018 1 01

Pêche illégale, braconnage... session de rattrapage à l'ONU pour tenter de réguler la haute mer, le Far West des océans

Ce nouveau rendez-vous accouchera-t-il d'un traité ambitieux ? Braconnage, pêche illégale... la haute mer est aujourd'hui considérée comme une zone de non-droit alors qu'elle représente 64 % des océans. Les Etats membres de l'ONU vont tenter de réguler ces espaces de biodiversité. L'enjeu est de...