Publié le 01 mars 2019

ENVIRONNEMENT

Mission "changement climatique" pour le secteur de la Défense

Un Conseil militaire international sur la sécurité et le climat vient d’être créé à l’initiative de plusieurs groupes de travail internationaux, dont l’Institut de relations internationales et stratégiques (Iris). Ce réseau permanent rassemblera des hauts responsables militaires du monde entier. Ils produiront chaque année un rapport sur le lien entre climat et défense.

Forces militaires francaises 2 minsiterearmees
De plus en plus, les interventions seront orientées vers des opérations de sécurité civile en lien avec les catastrophes naturelles.
@minsitèrearmées

Face au changement climatique, les militaires vont se retrouver dans bien des cas en première ligne. Il va falloir adapter les théâtres d’opération, sécuriser les infrastructures menacées par des inondations ou des sécheresses, réorienter les interventions vers davantage d’opérations civiles, mais aussi réduire l’empreinte carbone du secteur. Tous ces défis seront au cœur des préoccupations du tout nouveau Conseil militaire international sur la sécurité et le climat (International Military Council on Climate and Security, IMCCS).

Sa création a officiellement été annoncée lors de la Conférence planétaire sur la sécurité qui s’est tenue à La Haye, aux Pays-Bas, les 19 et 20 février derniers. Derrière ce conseil, on trouve plusieurs centres qui travaillent sur le sujet de la sécurité et du climat : Center for Climate and Security (CCS, États-Unis), l'Institut néerlandais des relations internationales (Clingendael) et le Hague Centre for Strategic Studies (HCSS), et l'Institut français de relations internationales et stratégiques (IRIS).

Gagner en efficacité 

L’IMCCS sera un réseau "permanent" de hauts responsables militaires du monde entier. Il produira un rapport annuel sur le climat et la sécurité et proposera des politiques publiques à mettre en œuvre, à l'échelle nationale, régionale et internationale, pour anticiper et limiter les répercussions des changements climatiques.

"Il s’agit de faire le lien entre chercheurs et décideurs publics pour mettre le sujet au cœur des réflexions et politiques, partager les bonnes pratiques et faire circuler l’information afin de gagner en efficacité et de développer la coopération", précise Bastien Alex, chercheur à l’Iris, responsable du programme Climat, énergie et sécurité. Il ajoute : "Le Pentagone a par exemple travaillé sur la vulnérabilité de ses installations, on peut s’inspirer de ce travail pour voir par exemple comment l’appliquer en Europe."

Franchissements illégaux en zone Pacifique

L’Iris héberge l’Observatoire géopolitique des enjeux des changements climatiques en termes de sécurité et de défense depuis début 2017. Il est financé par le ministère de la Défense pour une durée de quatre ans. L’objectif est d’élaborer, par région, une typologie des crises susceptibles d’émerger en fonction des différents scénarios de réchauffement climatique. Les premiers rapports de cet observatoire ont porté sur l’Afrique, et un nouveau devrait bientôt paraître sur la zone Pacifique.

"Le changement climatique va aussi impacter les ressources halieutiques, note Bastien Alex. Celles-ci vont se déplacer vers la Polynésie française. On s’expose donc à un risque d'augmentation des intrusions dans notre zone économique exclusive. Comment va-t-on gérer ça, avec quels moyens de surveillance et d’interpellation ? Ce sont des questions qui se posent à long terme. L’objectif est bien de prendre en compte tous les sujets liés à la défense au sens large, et non pas seulement à la sécurité et aux conflits, largement médiatisés ces dernières années".

Mi-janvier, le Pentagone avait ainsi publié un rapport alarmant sur l’impact physique des changements climatiques sur les forces armées et la sécurité du pays. Il estime que près des deux tiers des 79 installations militaires essentielles aux missions américaines sont ou seront vulnérables aux inondations, et plus de la moitié à la sécheresse et aux incendies de forêt.

Concepcion Alvarez, @conce1


© 2019 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

Pour aller plus loin

Le Conseil de sécurité de l’ONU échoue (encore) à établir un consensus sur le lien entre climat et conflits armés

Combien d’études faudra-t-il pour que le sujet du changement climatique soit véritablement intégré aux stratégies et décisions du Conseil de sécurité de l’Onu ? Réuni fin janvier pour un quatrième débat sur l'impact du climat dans les conflits et les migrations, signe d’une réelle prise de...

Prévenir des conflits en orientant une partie des budgets militaires vers l’adaptation au changement climatique

Une étude du WWF France appelle les États à affecter une partie de leurs budgets militaires à l’adaptation au changement climatique dans les pays en développement. Une façon d’investir dans la paix alors que le lien entre climat et conflits n’est plus à démontrer. Sans quoi, des tensions...

"Le changement climatique constitue une menace pour la sécurité internationale", selon François Gemenne

C’est un argument qui pourrait réussir à convaincre les derniers climatosceptiques. C’est en tout cas celui qu’a utilisé Emmanuel Macron pour tenter de convaincre Donald Trump de revenir dans l’Accord de Paris. Franchir le seuil des 2°C de réchauffement climatique soulèverait d'importantes...

Le développement durable: un enjeu stratégique pour la Défense?

On y pense peu mais comme l'ensemble des institutions de l'Etat, l'armée française se doit d'être exemplaire en matière de développement durable. Elle travaille donc à réduire son empreinte environnementale. Pour autant, jusque là, elle peinait à prendre en compte le changement climatique...

ENVIRONNEMENT

Climat

Les alertes sur le changement climatique lancées par les scientifiques conduisent à l’organisation de sommets internationaux, à la mise en place de marché carbone en Europe mais aussi en Chine. En attendant les humains comme les entreprises doivent déjà s’adapter aux changements de climat dans de nombreuses parties du monde.

EtudiantsPolytechniqueclimat jpg

Climat : pour modifier le scénario business as usual, il faut reprogrammer les cerveaux !

Les journées du 15 au 16 mars ont mobilisé massivement la jeunesse mondiale pour appeler nos dirigeants à agir face à l’urgence climatique. Mais cette demande, aussi pressante soit-elle, ne suffit pas à réorienter les flux financiers vers un monde durable, tant les vents contraires sont puissants....

Arbres forets australie changement climatique puits carbone

[Bonne nouvelle] L’Australie veut planter un milliard d’arbres d’ici 2050 pour réduire son empreinte carbone

Le pays, qui subit très fortement les impacts du changement climatique, vient d’annoncer un vaste plan de reforestation. L'Australie prévoit de planter un milliard d’arbres d’ici 2050 pour atteindre les objectifs de réduction des émissions de CO2 pris dans le cadre de l’Accord de Paris. Une étude...

Canicules sous marines ocean Andrey Kuzmin 01

[Science] Invisible pour l’Homme, les canicules marines dévastent déjà la faune

Alors que l’Humanité se concentre sur les vagues de chaleurs à Terre, les canicules océaniques, plus puissantes et plus fréquentes, passent presque inaperçues. Pourtant, elles ont déjà endommagé les écosystèmes du monde entier et devraient à l'avenir s'avérer encore plus destructrices.

Photo greve climat paris 150319

Grève des jeunes pour le climat : "on préfère sécher plutôt que griller !"

Ils étaient 30 000 à 40 000 jeunes à défiler ce vendredi 15 mars à Paris et près de 150 000 partout en France pour la grève mondiale pour le climat lancée par la jeune Suédoise Greta Thunberg. À travers le monde, 120 pays se sont mobilisés. Les journalistes de Novethic ont suivi le cortège parisien....