Publié le 19 avril 2019

ENVIRONNEMENT

Extinction Rebellion, le mouvement de désobéissance civile, débarque en France

Les actions de désobéissance civile sont de plus en plus plébiscitées par les militants écologistes. Ce vendredi 19 avril, trois grandes ONG – Greenpeace, Les Amis de la Terre et ANV-COP21, soutenues par une dizaine d’autres, appellent à une action de masse pour "bloquer la République des pollueurs". Extinction Rebellion y participe. Ce mouvement venu d’outre-Manche promet une escalade d’actions directes non violentes mais illégales dans les prochains mois en France. Novethic les a suivi dans l'une de leurs actions.

Extinction Rebellion a visé l'industrie de la mode à travers son action contre le magasin H&M de Lafayette en plein coeur de Paris, le 12 avril dernier.
@Concepcion Alvarez

"Et 1, et 2, et 3 vêtements ! A ce rythme-là, on sera tous perdants ! H&M … boycott ! Extinction … rébellion !" Ce vendredi soir, ils étaient une cinquantaine de manifestants, en combinaison blanche ou bleue, un sablier peint sur le devant, à investir le parvis d'un magasin H&M, en plein cœur de Paris. Entre touristes amusés, passants pressés et acheteurs interloqués, ils enchaînent les slogans appris quelques heures plus tôt. "Les manifs ça ne suffit pas, il faut passer à l’action" lance Nestor, 62 ans, en enfilant sa combinaison.

Ce 12 avril est le prélude à une action de plus grande ampleur organisée ce vendredi 19 avril par trois ONG - Greenpeace, Les Amis de la Terre et ANV-COP21 - et soutenue par une dizaine d’autres, contre la "République des pollueurs" alors que se tient partout dans le monde la Semaine de la rébellion internationale. La désobéissance civile est devenue la nouvelle arme des militants écologistes pour se faire entendre des politiques et des citoyens.

Mouvement citoyen, décentralisé et auto-organisé

Extinction Rebellion (XR) France a officiellement été lancée le 24 mars dernier, marquant le début d’actions de désobéissance civile non-violente dans tout le pays. Il compte environ un millier de membres actifs. "Nous sommes un mouvement citoyen contre l’effondrement écologique et social de notre monde. Nous fonctionnons de façon très décentralisée et auto-organisée via un forum web sécurisé et des réunions locales" explique Sophia, 26 ans, doctorante en sciences. XR est sa première expérience militante.

 Combinaison XR HM @CA

Le lieu de rendez-vous a été envoyé par texto une heure auparavant. Un bruit de crécelle sonne le début de la mobilisation. Et d'un coup, tout s’anime, selon la chorégraphie dévoilée une heure plus tôt aux participants, lors d'un brief à huis-clos. Une chaîne humaine se forme, une centaine de sacs de vêtements récupérés sont vidés devant les vitrines colorées de la célèbre marque suédoise, un cordon de sécurité est mis en place, des pancartes assemblées et une banderole siglée "Victimes de la mode" hissée sous le nom de l’enseigne. L’espace, habituellement prisée des fashionistas, est transformé en lieu de revendication.

Sang sur les mains XR HM @CA

Autour de la montagne de vêtements déversés sur le trottoir, des militants, mains peintes en rouge et dressées en l’air, et une jeune fille qui diffuse la bonne parole dans son mégaphone : "tout le monde doit prendre conscience que ce n’est pas normal d’acheter un t-shirt à huit euros ou un jean à 20 euros car ce n’est pas le vrai prix : derrière, leur fabrication détruit des écosystèmes et exploite des travailleurs. Il est temps d’arrêter d’être des victimes de la surconsommation. C’est une question de vie ou de mort."

Rang blocage entree XR HM @CA

"C’est trop fort de faire ça devant H&M" sourit une passante qui immortalise le moment avec son smartphone. "Vous avez raison" lance un autre. Certains, plus indifférents, franchissent le cordon humain qui bloque l’entrée du magasin malgré les appels au boycott de la marque. "Quand on marche pour le climat, et que parallèlement, les Gilets jaunes, défilent, les medias retiennent le Fouquet’s et pas notre action pacifiste. Il faut changer de ton et mener des actions coup de poing plus interpellantes que de manifester ou signer une pétition. Nous sommes à un tournant", constate Mathilde, responsable juridique de 39 ans. 

 

Prêts à faire de la prison

Parmi les revendications du mouvement, la reconnaissance de l’urgence écologique, la réduction des émissions de gaz à effet de serre, l’arrêt de la destruction des écosystèmes et la création d’une assemblée citoyenne. Pour cela, les 1 576 signataires de la tribune de déclaration de rébellion sont prêts à tout, même à la prison. "Quand l’État abandonne délibérément sa responsabilité de protéger ses citoyen·ne·s, il rompt lui-même le contrat social. La révolte devient alors notre droit le plus sacré, et notre devoir le plus indispensable. Nous sommes prêt·e·s à enfreindre la loi et à en subir les conséquences, y compris l’emprisonnement".

Action de blocage a menilmontant @XRFrance

En cette semaine de la rébellion internationale, organisée par XR international, des blocages intermittents (swarming) pour alerter les passants et les automobilistes sur la catastrophe écologique ont été menés dans le nord de Paris. Le mouvement promet des actions en escalade, de plus en plus fortes et de plus en plus fréquentes. Jusqu’au blocage d’accès comme le périphérique. 

XR londres

A Londres, où est né Extinction Rebellion en octobre dernier avant de s’étendre à une cinquantaine de pays, des milliers de militants ont bloqués routes et transports, ainsi que cinq lieux emblématiques de la capitale (Marble Arch, Oxford Circus, Waterloo Bridge, Parliament Square et Piccadilly Circus), cette semaine. Près de 500 militants ont été arrêtés.

Concepcion Alvarez, @conce1 


© 2021 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

ENVIRONNEMENT

Climat

Les alertes sur le changement climatique lancées par les scientifiques conduisent à l’organisation de sommets internationaux, à la mise en place de marché carbone en Europe mais aussi en Chine. En attendant les humains comme les entreprises doivent déjà s’adapter aux changements de climat dans de nombreuses parties du monde.

Breaking Boundaries The Science of Our Planet

"Notre planète à ses limites", le documentaire à voir sur les basculements irréversibles de notre planète

Disparition des forêts tropicales, acidification des océans, fonte de l'Inlandsis du Groenland... Ces phénomènes sont des points de non-retour, des seuils critiques que l'humanité ne doit pas franchir sans se mettre en danger. Or aujourd'hui, sur les neuf "tipping points", quatre ont déjà été...

Football : L’urgence écologique, sur le banc de touche de l’Euro 2021

Pour la première fois, le championnat d'Europe, qui débute le 11 juin, ne se déroulera pas dans un seul pays hôte mais dans onze villes de onze pays différents. De quoi faire exploser les déplacements des supporters les plus assidus. Un format décrié par les militants écologistes alors que le Green...

IStock @audioundwerbung

Droit de l'environnement : des magistrats créent une association pour combler le manque de formation

Complexe, diffus, tentaculaire... Le droit de l'environnement est connu pour être particulièrement ardu. Et pourtant, c'est l'un des grands absents des bancs de l'université. À l'heure où les procès pour le climat explosent, des magistrats ont lancé le 5 juin l’Association française des magistrats...

Shell neutralite carbone 2050

Shell promet d’accélérer sa stratégie climatique après sa condamnation aux Pays-Bas

Le géant pétrolier Shell, condamné le 26 mai par un tribunal néerlandais à réduire ses émissions de CO2 de 45 % d'ici 2030, promet d'accélérer sa transition énergétique. Pour l'instant, aucun détail n'a été donné. La major ne compte pas abandonner les hydrocarbures, le pétrole ou le gaz mais dit...