Publié le 31 mai 2017

ENVIRONNEMENT

Le bon prix pour le carbone : 50 à 100 dollars la tonne en 2030

50 à 100 dollars la tonne, c’est le corridor de prix minimum fixé par la commission Stiglitz-Stern pour atteindre les objectifs de l’Accord de Paris sur le climat. Mais nous en sommes encore loin. L'atteinte du juste prix va demander des ajustements selon les conditions économiques des différents pays.  

CO2 décroissance photo d illustration istock
photo d'illustration
istock

Pour atteindre l’objectif d’une augmentation de la température limitée à 2°C maximum tout en maintenant un développement économique, le prix du carbone doit au minimum être compris entre 50 et 100 dollars la tonne en 2030. C’est l’avis de la commission Stiglitz-Stern sur le prix du carbone qui regroupe 13 experts de la tarification du carbone. Elle rendait son rapport le 29 mai à l’occasion du "Think 20 Summit", qui rassemble instituts de recherche et think-tank des pays du G20.

Pour atteindre le "juste prix", la commission ne tranche pas sur l’outil de tarification - taxe carbone ou marché de quotas - mais elle rappelle toutefois quelques principes de base : "la mise en place d’une tarification du carbone devra tenir compte des bénéfices non liés au climat comme l’utilisation des revenus, du contexte local et de la politique économique générale (ex : l’environnement de politique économique, les coûts d’ajustements, la répartition des impacts et l’acceptabilité sociales et politiques)".

Ainsi, les pays en développement pourront cibler la fourchette basse du corridor de prix fixé par la commission : 40 $ en 2020 et 50 $ en 2030 pour mieux protéger les populations vulnérables de l’impact économique d’une telle mesure.

87% des émissions globales de CO2 n’ont pas encore de prix

Mais la commission alerte : pour que la politique climatique soit efficace, mettre un prix sur le carbone ne suffit pas. Il est d’une "importance vitale" que les futures trajectoires et politiques de transition énergétique soient "claires, crédibles" et cohérentes. La commission souligne notamment que la fin des subventions aux combustibles fossiles (pétrole, gaz, charbon) est "une étape essentielle vers la tarification carbone".

A l’heure actuelle nous sommes loin d’un tel signal prix et d’une telle cohérence politique. 87% des émissions globales de CO2 ne sont pas tarifées. Et près de trois quarts des émissions qui sont couvertes par un prix du carbone ont un prix largement insuffisant inférieur à 10 $, rappelle la commission.

Quant au marché carbone européen, pionnier en la matière, il ne va pas permettre à l’Union d’atteindre ses objectifs en matière de climat pour 2020 et 2050, selon plusieurs cabinets et think-tank européens. Et encore moins de la mettre sur une trajectoire compatible avec l’Accord de Paris. Une réforme du marché carbone européen est toutefois en cours. 

Béatrice Héraud, @beatriceheraud


© 2021 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

Pour aller plus loin

Marché carbone européen : compromis a minima entre États membres de l’UE

La réforme du marché carbone a franchi une étape importante hier à Bruxelles. Les ministres européens de l’environnement ont adopté un texte de compromis après des négociations longues de plus d'un an et demi. Ce texte, décrié par l’Italie et la Pologne, permet toutefois d'avancer sur les...

Prix carbone : la France veut être moteur

Il est sur toutes les lèvres depuis quelques semaines. Cantonné au préambule de l’Accord de Paris, le prix carbone est désormais un élément incontournable du débat climatique. Réclamé par de plus en plus d’entreprises, il fait l’objet d’une attention toute particulière de la France, qui...

La difficile réforme du marché carbone européen

Le Parlement européen se penchait hier sur la réforme du marché carbone pour la période 2021-2030. Un pas de plus vers une refonte nécessaire du système, entamée il y a un an et demi, pour le rendre plus efficace dans la lutte contre le changement climatique. Mais le texte voté par les...

La Carbon Pricing Leadership Coalition se mobilise pour fixer un prix au carbone

Si elles ne font pas officiellement partie des négociations climatiques, les entreprises ont néanmoins un rôle majeur à jouer dans la lutte contre le changement climatique. Plusieurs d’entre elles ont pris conscience de l’urgence d’agir et se sont pour cela regroupées en coalitions. Focus...

Climat : comment les entreprises intègrent un prix interne du carbone

A l’occasion de Climate Chance, qui se tient jusqu’à ce soir à Nantes, l'association des Entreprises pour l'environnement (EpE), avec le think tank I4CE (Institute for Climate Economics), publie un guide à destination des entreprises pour la mise en place d’un prix interne du carbone....

Climat : 10 propositions pour relancer le prix carbone

Le directeur du WWF Pascal Canfin, l'économiste Alain Grandjean et le président d'Engie Gérard Mestrallet ont remis lundi 11 juillet leur rapport sur la mise en place d’un prix carbone en ligne avec l’Accord de Paris à la ministre de l’Environnement, Ségolène Royal. Ils y détaillent leur...

Prix du carbone : un puzzle qui reste encore à assembler

Mettre un prix au carbone. La mesure, longtemps rejetée par les acteurs économiques fait aujourd’hui florès. Cette année, à l’occasion de la COP21, de nombreuses entreprises,...

ENVIRONNEMENT

Climat

Les alertes sur le changement climatique lancées par les scientifiques conduisent à l’organisation de sommets internationaux, à la mise en place de marché carbone en Europe mais aussi en Chine. En attendant les humains comme les entreprises doivent déjà s’adapter aux changements de climat dans de nombreuses parties du monde.

Californie incendie electricite JOSH EDELSON AFP

Entre les vagues de chaleur et les incendies, le système électrique américain vacille

La Californie, cinquième puissance économique mondiale, dévastée par les incendies et les températures extrêmes, s'habitue à être plongée, par intermittence, dans le noir. Le réseau d'électricien de l'ouest américain a dû mal à résister aux impacts du changement climatique. Les opérateurs sont...

Phytoplankton @FotoshopTofs Pixabay

La géoingénierie pour sauver la planète : fertiliser les océans pour augmenter le captage du CO2

La solution serait simple et peu coûteuse, il s'agirait de transformer l'océan en une gigantesque pompe à CO2 en boostant le développement de microalgues, capteurs de gaz carbonique, grâce à un engrais : le sulfate de fer. Si la méthode semble prometteuse, elle est aujourd'hui interdite à grande...

Convention des entreprises pour le climat 150 dirigeants

Avec ses 150 dirigeants, la Convention des entreprises pour le climat est désormais lancée

Heineken France, Kaporal, Greenweez, Seafoodia... 150 dirigeants d'entreprises du secteur de la construction, de la culture, de l'alimentation ou encore de l'énergie, viennent d'être recrutés pour intégrer la Convention des entreprises pour le climat. L'objectif est que les dirigeants construisent...

Terre soleil atmosphere Nasa

La géoingénierie pour sauver la planète : déployer des ombrelles solaires dans l’espace

Rien n’y fait : le CO2 continue à monter et l’effet de serre s’emballe. En dernier recours, l’humanité pourrait essayer de diminuer la quantité de rayonnement solaire reçu par la Terre. 1 à 2 % en moins suffirait à reprendre le contrôle du mercure. Mais pour cela, ce sont des parasols qu’il faudrait...