Publié le 05 février 2020

ENVIRONNEMENT

En plein Brexit, le Royaume-Uni lance officiellement la COP26 et en limoge sa présidente

Après l'échec de la COP25 à Madrid en décembre dernier, le Royaume-Uni vient de lancer officiellement la COP26 qui aura lieu à Glasgow en Écosse. Alors que cette COP s'annonce comme un moment de vérité pour l'Accord de Paris, la sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne et le récent limogeage de la présidente de la COP26 par Boris Johnson vient brouiller le message.

Boris Johnson COP26 040220 COP26
Le Premier ministre britannique Boris Johnson a lancé l’année de l’action climatique mardi 4 février.
@COP26

C’est officiel, la COP26 sur le climat aura lieu du 9 au 19 novembre à Glasgow, en Écosse. Le Premier ministre britannique Boris Johnson a lancé l’année de l’action climatique mardi 4 février en présence de son homologue italien, Giuseppe Conte, qui organisera quant à lui la pré-COP à Milan en octobre. Mais quelques jours seulement après la sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne, le locataire du 10 Downing Street doit faire face à d’autres obstacles.

La présidente de la COP26, Claire O’Neill, nommée en juillet, vient en effet d’être démise de ses fonctions, sans explication. Et elle ébruite dans la presse son mécontentement. Elle a ainsi fait savoir qu’en matière de lutte contre le changement climatique, les promesses de Boris Johnson sont loin d'être réalisées et dénonce un manque de leadership et de moyens. "Il m’a aussi avoué qu’il ne comprenait pas vraiment" la question du changement climatique, a-t-elle déclaré sur la BBC.

"Une COP programmée pour échouer"

Selon le quotidien britannique The Guardian, Claire O’Neill aurait été débarquée pour son manque d'expérience diplomatique. "Elle n’a pas été à la hauteur, notamment lors du Forum de Davos et lors d’une récente visite ministérielle en Inde. Elle a dit lors de réunions clés et à la surprise de tous que “l’accord de Paris [était] mort” explique une source citée par le journal.

Devant un parterre prestigieux réuni au Musée des Sciences de Londres, Boris Johnson n’a pas annoncé le nom de son successeur et n’a pas souhaité répondre aux questions des journalistes concernant ce limogeage. Il a appelé les États du monde entier à atteindre la neutralité carbone le plus rapidement possible. "Accueillir la COP26 est une opportunité importante pour le Royaume-Uni et les nations du monde entier d'intensifier la lutte contre le changement climatique", a-t-il indiqué. Pour montrer l'exemple, il a notamment relevé de cinq ans, à 2035, l'interdiction des ventes de voitures neuves à moteur thermique dans le pays.

La COP26 est un moment clé pour la mise en œuvre effective de l’Accord de Paris. Tous les États sont invités à rehausser leurs ambitions climatiques d'ici novembre alors que les engagements actuels mènent vers un réchauffement de plus de 3°C. Pour l’instant, 108 pays ont promis d’accroître leurs efforts, mais ils ne représentent que 15 % des émissions, selon le World Resources Institute (WRI). Pour le mouvement de désobéissance civile Extinction Rebellion UK, "la COP26 est déjà programmée pour échouer, comme toutes les autres". Il a déjà fait savoir qu'il n'hésiterait pas à perturber l'événement.

Concepcion Alvarez, @conce1 


© 2020 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

ENVIRONNEMENT

Climat

Les alertes sur le changement climatique lancées par les scientifiques conduisent à l’organisation de sommets internationaux, à la mise en place de marché carbone en Europe mais aussi en Chine. En attendant les humains comme les entreprises doivent déjà s’adapter aux changements de climat dans de nombreuses parties du monde.

Michael Bloomberg US democrate

Climat, énergie, finance… Michael Bloomberg, l’anti Donald Trump ?

Michael Bloomberg est entré en campagne en participant à son premier débat télévisé avec ses rivaux démocrates à Las Vegas le 19 février. Cible de leurs critiques, il incarne une autre figure de milliardaire qui espère devenir président des États-Unis grâce à sa fortune mais avec une vision...

Scientifique extinction rebellion UK

1 000 scientifiques appellent à la désobéissance civile sur le climat

Plus de 1 000 scientifiques viennent de signer une tribune dans le Monde pour appeler à la désobéissance civile. Face à l'urgence climatique, ils appellent ainsi à rejoindre des mouvements comme Extinction Rebellion, qui bloque actuellement des sites de Lafarge pour dénoncer la pollution du BTP, et...

Blocage Lafarge Pantin XR

Pollution du BTP : les militants écolos bloquent Lafarge après avoir ciblé BlackRock

Après avoir pris pour cible BlackRock la semaine dernière, les activistes écologistes ont bloqué le 17 février les sites des cimentiers Lafarge et Cemex pour dénoncer l'impact sur l'environnement et la biodiversité du BTP. À l'initiative du mouvement de désobéissance civile Extinction Rebellion,...

Protocole de kyoto NB ina

[À l’origine] Le protocole de Kyoto, 1er accord international sur le climat, n’a que quinze ans

Si la reconnaissance des problèmes liées au changement climatique date des années 80, le premier accord international sur le climat, le Protocole de Kyoto, n'est entré en vigueur qu'en 2005, sans la plupart des plus gros pollueurs comme les États-Unis, le Canada, la Chine ou l'Inde. 15 ans plus...