Publié le 09 novembre 2016

Cop22 Initiatives

ENVIRONNEMENT

La Breakthrough Energy Coalition : des milliards de dollars sur la table pour les énergies propres

Plus de 70 coalitions ont été lancées pendant la COP21. Novethic revient toute la semaine sur les plus importantes d’entre elles et fait le point, un an après, sur leur état d’avancement. Aujourd’hui, focus sur la Breakthrough Energy Coalition.

Bill Gates, lors de la session "Changing the Climate for Growth and Development" lors du sommet annuel du World Economic Forum à Davos, en janvier 2014.
World Economic Forum / Remy Steinegger / Pool / Anadolu Agency

C’est le pendant de la "Mission innovation" côté secteur privé. La Breakthrough Energy Coalition a été mise en place à l’initiative de Bill Gates. Elle regroupe 27 investisseurs comptant parmi les plus grandes fortunes du monde et originaires de dix pays différents. Ils s’engagent à accompagner le développement des technologies propres par un apport de capitaux privés dans les pays qui ont rejoint l’initiative Mission innovation.

Ces investisseurs ont ainsi promis de mettre des milliards de dollars au profit d'idées novatrices issues de la recherche financée par le secteur public. Parmi les investisseurs réunis par le co-fondateur de Microsoft au sein de sa Breakthrough Energy Coalition figurent notamment les Américains Mark Zuckerberg (Facebook) et Jeff Bezos (Amazon), le Français Xavier Niel (Free), le Chinois Jack Ma (Alibaba), l'Indien Ratan Tata (Tata Group) ou encore le Sud-Africain Patrice Motsepe (African Rainbow Minerals). L’université de Californie a elle aussi rejoint le mouvement.

 

"Constituer la preuve économique"

 

"L'urgence posée par le changement climatique et les besoins énergétiques des régions les plus pauvres du monde exigent un programme mondial dynamique en faveur de l'innovation énergétique à émissions nulles. Ce nouveau modèle prendra la forme d'un partenariat public-privé entre les gouvernements, les institutions de recherche et les investisseurs", explique la coalition sur sa page de présentation.

Les secteurs plébiscités sont les suivants : génération et stockage d'électricité, transports, industrie, agriculture et efficacité des systèmes énergétiques.

Si l’enveloppe du futur fonds d’investissement n’a pas encore été précisée, Bill Gates a déjà annoncé son intention d’y contribuer personnellement à hauteur de 2 milliards de dollars. "Notre but est d'accélérer les progrès dans la recherche sur les énergies propres, mais aussi d'y créer du profit", explique-t-il. Et d'espérer : "Le succès de cette démarche constituera la preuve économique nécessaire à l'économie des énergies propres dictées par le marché, dont l'avenir de notre planète a besoin."

Concepcion Alvarez
© 2021 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

ENVIRONNEMENT

Climat

Les alertes sur le changement climatique lancées par les scientifiques conduisent à l’organisation de sommets internationaux, à la mise en place de marché carbone en Europe mais aussi en Chine. En attendant les humains comme les entreprises doivent déjà s’adapter aux changements de climat dans de nombreuses parties du monde.

Monument girondins bordeaux

Montée des eaux : les simulations chocs des villes côtières englouties

Prendre conscience de la réalité derrière les chiffres n'est pas chose aisée. Une étude sur la montée des eaux publiée mi-octobre a été accompagnée de simulations pour se représenter l'impact de la hausse du niveau de la mer sur les villes côtières en fonction du degré de réchauffement. Des villes...

Inondations Shanxi China OUT AFP

Partout dans le monde, le changement climatique exacerbe la crise énergétique

Le changement climatique est une sérieuse menace pour le secteur de l'énergie. De la sécheresse en Amérique du Sud aux inondations en Chine et en Inde en passant par les canicules records au Canada... les évènements climatiques extrêmes exacerbent la hausse des prix de l'énergie. Or, ces crises vont...

Laurent Vincenti Total

Depuis un demi-siècle, Total sait qu'il participe au réchauffement climatique mais a sciemment minimisé le danger

Depuis 1971, le géant pétrolier était au courant que ses activités contribuaient au changement climatique. Or, il a semé le doute en finançant des organisations climato-sceptiques sans modifier sa stratégie, révèle une enquête publiée dans la revue Global Environmental Change. Si Exxon, BP et Shell...

Xi jinping onu 2020 Brian Smith Sputnik via AFP

Climat : l’absence du président chinois Xi Jinping peut-elle faire échouer la COP26 ?

Le président Xi Jinping ne devrait pas se rendre à Glasgow, au Royaume-Uni, pour la COP26 qui s'ouvre à la fin du mois. Beaucoup y voient un signal inquiétant de la part du premier émetteur de gaz à effet de serre au monde, avec un risque d'effet boule de neige sur les autres puissances. Mais pour...