Publié le 31 octobre 2018

ENVIRONNEMENT

L’AFD veut transformer les systèmes financiers en faveur du climat... et met 750 millions de dollars sur la table

Un mois après le One Planet Summit 2 et à quelques mois de la COP24, l’Agence française de Développement (AFD) lance, avec le Fonds vert pour le climat, le plus important programme de son histoire en partenariat avec le fonds vert pour le climat. L’objectif affiché est d’accélérer la réorientation des flux financiers vers un développement bas carbone, résilient aux changements climatiques, dans les pays en développement.

Centrale Solaire Photovoltaique Zagtouli AFD
Centrale Solaire à Zagtouli, au Burkina Faso
@AFD

À un mois de la COP24, où les négociations climatiques entre États s’annoncent difficiles, l’annonce du lancement d’un programme de 750 millions de dollars en faveur de la lutte contre le changement climatique et de l’adaptation dans les pays en développement n’a rien d’anodin.

Il est le fait de l’Agence française de Développement (AFD), qui le présente comme "le plus important programme de son histoire", en partenariat avec le Fonds vert pour le climat (FCV) qui contribuera à hauteur de 280 millions de dollars. L’une de ses plus importantes contributions depuis sa création en 2015.

Dans un communiqué publié le 22 octobre l’AFD explique qu’il vise à "accompagner la transformation des systèmes financiers locaux pour lutter contre le changement climatique" en mettant à disposition des ressources financières et une assistance technique, adaptées aux besoins locaux (banques et institution de microfinance publiques et privées).

Priorité à l’Afrique

17 pays émergents et en développement, essentiellement en Afrique, bénéficieront de ce programme (1). L’objectif est de financer des projets d’entreprises, de ménages, ou d’agriculteurs, générant de forts bénéfices en matière d'efficacité énergétique, d'énergies renouvelables, de gestion des ressources naturelles ou d’agriculture climato-intelligente.

Les chantiers d’adaptation au changement climatique étant souvent délaissés, notamment par la finance privée, 40 % des financements leur seront dédiés, précise l’AFD. Ils devront aussi permettre de lutter contre la pauvreté et les inégalités.

Ce projet s’inscrit plus largement dans la stratégie de l’AFD qui s’est engagé en 2017 à être 100% compatible avec l’Accord de Paris.

Béatrice Héraud

(1) Bénin, Burkina Faso, Cameroun, Côte d’Ivoire, Equateur, Egypte, Kenya, Madagascar, Maurice, Maroc, Namibie, Nigeria, Sénégal, Afrique du Sud, Tanzanie, Togo et Ouganda.


© 2019 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

Pour aller plus loin

Les principales banques de développement, dont l'AFD, alignent leurs flux financiers sur l'Accord de Paris

L'Agence française de développement (AFD) ainsi que 22 banques de développement et l'ensemble des banques multilatérales ont pris l'engagement, lors du One Planet Summit, d'aligner 100 % de leurs financements sur l'Accord de Paris. Ces institutions jouent un rôle primordial dans la...

"La réussite de l’accord de Paris viendra des acteurs financiers", Rémy Rioux, président du club des banques de développement

Pour les deux ans à venir, c’est le président de l’Agence française de développement (AFD), Rémy Rioux, qui prendra la tête de l'International Development Finance Club. Ce regroupement de 23 banques de développement pèse 3 000 milliards de dollars. Un poids financier qui doit être mis au...

Climate Finance Day : "La finance sera verte ou ne sera pas", Bruno Le Maire

C'est avec un discours très enthousiaste que Bruno Le Maire, le ministre des Finances, a lancé la semaine dédiée à la finance climat. Dans son discours prononcé lors du Climate Finance Day, il réaffirme l'ambition pour Paris de devenir la place de la finance verte et a annoncé plusieurs...

Le Fonds vert pour le climat débloque 1 milliard de dollars… encore loin des 10 milliards promis

Le Fonds vert pour le climat vient de valider le financement de 23 nouveaux projets d'adaptation et d'atténuation dans les pays en développement pour un total d'un milliard de dollars. Au total, ce sont désormais 76 projets qui sont soutenus par l'organisme à hauteur de 3,7 milliards de...

ENVIRONNEMENT

Climat

Les alertes sur le changement climatique lancées par les scientifiques conduisent à l’organisation de sommets internationaux, à la mise en place de marché carbone en Europe mais aussi en Chine. En attendant les humains comme les entreprises doivent déjà s’adapter aux changements de climat dans de nombreuses parties du monde.

Brune Poirson ministre transition ecologique et solidaire ONU BertrandGuay AFP

La ministre Brune Poirson élue à l'ONU pour l'environnement… une première pour la France

La secrétaire d'État à la Transition écologique et solidaire, Brune Poirson, a été élue vice-présidente de l'Assemblée des Nations Unies pour l'Environnement (ANUE) pour un mandat de deux ans, a annoncé mercredi 20 mars le gouvernement. Réservé à des ministres en fonction, ce poste est pour la...

EtudiantsPolytechniqueclimat jpg

Climat : pour modifier le scénario business as usual, il faut reprogrammer les cerveaux !

Les journées du 15 au 16 mars ont mobilisé massivement la jeunesse mondiale pour appeler nos dirigeants à agir face à l’urgence climatique. Mais cette demande, aussi pressante soit-elle, ne suffit pas à réorienter les flux financiers vers un monde durable, tant les vents contraires sont puissants....

Arbres forets australie changement climatique puits carbone

[Bonne nouvelle] L’Australie veut planter un milliard d’arbres d’ici 2050 pour réduire son empreinte carbone

Le pays, qui subit très fortement les impacts du changement climatique, vient d’annoncer un vaste plan de reforestation. L'Australie prévoit de planter un milliard d’arbres d’ici 2050 pour atteindre les objectifs de réduction des émissions de CO2 pris dans le cadre de l’Accord de Paris. Une étude...

Canicules sous marines ocean Andrey Kuzmin 01

[Science] Invisible pour l’Homme, les canicules marines dévastent déjà la faune

Alors que l’Humanité se concentre sur les vagues de chaleurs à Terre, les canicules océaniques, plus puissantes et plus fréquentes, passent presque inaperçues. Pourtant, elles ont déjà endommagé les écosystèmes du monde entier et devraient à l'avenir s'avérer encore plus destructrices.