Publié le 29 novembre 2017

ENVIRONNEMENT

Anticiper les réglementations climatiques, un facteur de compétitivité pour les entreprises

Plus de 1 200 lois concernent le changement climatique dans le monde. Des réglementations qui ont un impact sur les entreprises, mais qui peuvent aussi se transformer en opportunités. À condition de bien les anticiper, selon We Mean Business. Cette coalition d’entreprises et d’investisseurs engagés dans la lutte contre le changement climatique vient de mettre en ligne un outil gratuit pour les y aider.

Transition énergétique économie décarboné basculement istock
Les entreprises qui prennent en compte les réglementations à venir, tout au long de leur chaine d’approvisionnement seront dans une meilleure position pour récolter les bénéfices de la transition
istock

Depuis l’adoption de l’Accord de Paris, 47 nouvelles législations liées au climat ont vu le jour. Au total, dans le monde, 1 200 lois concernent le changement climatique contre seulement 60 il y a 20 ans, selon une étude de la London School of Economics. Elles "transforment le paysage réglementaire dans lequel les entreprises opèrent, secteurs par secteurs", souligne David Wei, directeur climat de BSR, une coalition mondiale d’entreprises engagées dans la RSE (Responsabilité sociétale des entreprises).

Un outil pour aider les entreprises à s'engager

Malgré les incertitudes liées aux législations futures ou le revirement de certains pays comme les États-Unis sur le climat, plus de 300 entreprises se sont engagées à mettre en place des stratégies en ligne avec la trajectoire 2°C dans le cadre de la coalition Science Based target. 300 autres le planifient dans les années à venir. "Cela veut dire que d’ici 2019, un quart des plus grosses compagnies mondiales seront engagées sur des objectifs de cet ordre", souligne David Wei.

Pour aider les entreprises à le faire avec le plus de facilité possible, We Mean Business, une coalition mondiale d’acteurs engagés dans la lutte contre le changement climatique, dont fait partie BSR, vient de mettre en ligne un outil gratuit baptisé "Climate policy tracker".

En détaillant les actions à prendre, les coalitions à joindre ou les lignes directrices à suivre en fonction des secteurs d’activité, l’outil devrait permettre aux entreprises de mieux intégrer les conséquences des nouvelles législations sur leur stratégie. Mais aussi à mieux l’expliquer à leurs parties prenantes comme leurs investisseurs, les conseils d’administration ou les collaborateurs.

Pour l’instant 9 zones (et 120 politiques) sont couvertes par l’outil : l’Union européenne, États-Unis, Royaume-Uni, Corée du Sud, Chine, Inde, Brésil Japon et Afrique du Sud. Il sera régulièrement enrichi de nouvelles zones et tenu à jour.

Un impact tout au long de la chaîne d’approvisionnement

Le jeu en vaut la chandelle. Selon une étude du World Business Council for Sustainable Development (WBCSD), l’innovation, la gestion des risques, la compétitivité induites par la transition pourraient se traduire en une opportunité de business supplémentaires de 10 000 milliards de dollars par an d’ici 2050.

Les entreprises qui prennent en compte les réglementations à venir, tout au long de leur chaîne d’approvisionnement, seront "dans une meilleure position pour récolter les bénéfices de la transition", estime David Wei.

"Imaginez que vous êtes une entreprise qui met en place ses premiers objectifs de réduction d’émissions. Vous allez tout de même devoir rester compétitif, satisfaire vos actionnaires et aussi au minimum respecter les objectifs de réduction établis dans les pays où vous opérez, vous et l’ensemble de votre chaîne d’approvisionnement. Si vous ne le faites pas, vous augmentez le risque d’être à la traîne", explique-t-il.

Par exemple, plusieurs pays, comme la Chine, la France ou l'Inde, ont à ce jour pris des engagements sur la fin des véhicules thermiques d’ici 2030 à 2040. Les constructeurs qui auront pris le virage de la voiture électrique, comme GM, Renault, Toyota ou Tesla, auront indéniablement un avantage sur leurs concurrents.

Béatrice Héraud @beatriceheraud

<strong style="mso-bidi-font-weight: normal;"><span style="line-height: 115%; font-size: 14pt;"></span></strong>
© 2021 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

ENVIRONNEMENT

Climat

Les alertes sur le changement climatique lancées par les scientifiques conduisent à l’organisation de sommets internationaux, à la mise en place de marché carbone en Europe mais aussi en Chine. En attendant les humains comme les entreprises doivent déjà s’adapter aux changements de climat dans de nombreuses parties du monde.

Emissions CO2 FranckWagner

Le manque d’engagement des pays sur les émissions de CO2 conduit le monde à un réchauffement de 2,7°C, alerte l’ONU

À quelques semaines de la prochaine COP26 sur le climat, l’ONU s’alarme. Les pays, qui devaient prendre de nouveaux engagements en matière d’émissions de CO2, tardent. Si 113 pays ont renforcé leurs ambitions, cela concerne moins de la moitié des émissions mondiales. En l’état, le monde va largement...

Football tottenham CCO

[Bonne nouvelle] Un match de football neutre en carbone, pour la beauté de l’écogeste

La rencontre de football entre Tottenham et Chelsea du 19 septembre doit faire entrer un peu plus les questions environnementales dans le monde du sport. Ce match de première ligue anglaise a l’ambition d’être le premier neutre carbone. Pour cela, les deux clubs invitent les spectateurs à adopter...

Manifestation climat australie JennyEvans Getty AFP 01

L'éco-anxiété, un moteur de mobilisation pour sauver la planète

Colère, tristesse, abattement… Une nouvelle étude révèle l’accélération du phénomène d’éco-anxiété, l’inquiétude liée à la crise écologique, chez les jeunes du monde entier. Si ce phénomène paraît dramatique de prime abord, il est porteur d’espoir tant la nouvelle génération a une conscience aigüe...

080 Quentin Hulo / Hans Lucas / Hans Lucas via AFP Congrès UICN

Congrès de la nature 2021 : un bilan salué malgré des réserves

Après une semaine intense de négociations et de conférences, le Congrès de la nature a pris fin. Le bilan général est positif : les 1 200 membres de l'UICN ont voté une vingtaine de motions qui doivent rehausser l'ambition en matière de protection de la biodiversité. Pour la première fois, les...