Publié le 22 août 2019

ENVIRONNEMENT

Extinction Rebellion : quand des millionnaires financent la désobéissance civile pour le climat

Les militants d'Extinction Rebellion ont reçu un soutien de poids. Plusieurs investisseurs et philanthropes américains viennent de créer un fonds pour soutenir la désobéissance civile sur le climat. Un don de près de 550 000 euros a été effectué. Si aux États-Unis et au Royaume-Uni le mouvement se réjouit de ses nouveaux investissements, en France, on hésite encore à accepter une partie de la somme de peur de ternir son image.

Extinction rebellion climat
Si les mouvements Extinction Rebellion aux États-Unis et au Royaume-Uni ont accepté les dons d'investisseurs privés, ce n'est pas encore le cas en France.
©ExtinctionRebellion

Décrochage du portrait du Président dans les mairies, chaîne humaine et chorégraphie pour dénoncer les impacts de la fast fashion devant H & M, rassemblement contre les marées vertes… Le mouvement Extinction Rebellion a débarqué en France il y a seulement cinq mois, mais ses actions ont déjà marqué les esprits. La désobéissance civile trouve de plus en plus d’adeptes dans le cercle des militants écologistes. Elle est même devenue une nouvelle arme pour se faire entendre. "Les manifs ça ne suffit pas, il faut passer à l’action"témoignait en avril pour Novethic Nestor, un des militants.

En juillet, plusieurs investisseurs et philanthropes américains ont décidé de créer le Climate Emergency Fund. "Le Fonds d’urgence pour le climat a été créé pour soutenir les activistes et les organisations travaillant individuellement pour sensibiliser le public à la menace du changement climatique et pour exiger des actions de la part de nos dirigeants", décrivent les initiateurs. "Les fondateurs ont été inspirés par des groupes tels qu’Extinction Rebellion, qui a récemment organisé une grande manifestation au centre de Londres, poussant le parlement britannique à déclarer une urgence climatique", ajoutent-ils.

"Nous sommes tous dans le même bateau"

Le 12 juillet, le fonds a ainsi réalisé un don de près de 550 000 euros à Extinction Rebellion US et aux mouvements de grève pour le climat. Parmi les donateurs, Trevor Neilson, pour qui cette somme n’est qu’une première étape. Cet investisseur américain a été une des victimes des incendies de Californie provoqués par le réchauffement climatique. "Ma femme, mon fils de deux ans et mon chien ont sauté dans la voiture avec quelques photos de famille et se sont joints à plus de 250 000 autres personnes lors d’une évacuation de masse, une file de voitures poursuivies par un nuage de fumée apocalyptique et le plus grand incendie de l’histoire de Los Angeles", raconte-t-il. Cette expérience aura eu l’effet de déclic. À ses côtés, Rory Kennedy, la fille de Robert Kennedy, ou encore Aileen Getty, riche héritière d’une famille de pétroliers.

Cette initiative est "un signe que nous arrivons à un point critique", réagit un porte-parole d’Extinction Rebellion UK dans les colonnes du Guardian. "Dans le passé, la philanthropie a souvent été consacrée à des intérêts personnels, mais maintenant, les gens se rendent compte que nous sommes tous dans le même bateau et qu’ils mettent leur argent en avant pour notre bien-être collectif".

Peur de ternir l'image du mouvement  

Mais au sein de ce mouvement international, quelques critiques se font entendre. Si les groupes américain et britannique ont accepté le don, en France, les militants hésitent. "Extinction Rebellion nous a proposé 50 000 euros venant de ce fonds pour financer la rébellion internationale qui débutera le 7 octobre. Nous sommes en train de discuter pour savoir si l’on accepte ou pas", explique un membre du collectif français. Certains militants craignent que le financement par des investisseurs privés de leurs actions ne ternisse l'image du mouvement. 

Certaines entreprises, à leur échelle, ont aussi décidé de "faciliter l’activisme pour le climat" de leurs salariés. Ainsi le moteur de recherche éthique et écologique Ecosia s’est engagé à soutenir ses employés qui participent à des actions de désobéissance civile pacifique, même pendant leur temps de travail. De même, si un employé est incarcéré en raison de son militantisme, le temps d’emprisonnement sera considéré comme du travail et les frais d’avocats et d’arrestation seront réglés par Ecosia. "J’espère que notre nouvelle politique relative aux congés climatiques encouragera d’autres entreprises à changer", écrit Christian Kroll, PDG de l'entreprise. 

Marina Fabre, @fabre_marina


© 2020 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

ENVIRONNEMENT

Climat

Les alertes sur le changement climatique lancées par les scientifiques conduisent à l’organisation de sommets internationaux, à la mise en place de marché carbone en Europe mais aussi en Chine. En attendant les humains comme les entreprises doivent déjà s’adapter aux changements de climat dans de nombreuses parties du monde.

Conseil de defense ecologique juillet 2020 elysee

Inédit, un conseil de défense écologique sans annonce

Depuis leur création en avril 2019, les Conseils de défense écologique sont des événements très attendus dans la sphère environnementale tant les décisions qui y sont prises sont impactantes. On se souvient de la fin du projet la Montagne d'Or en Guyane ou encore Europacity en banlieue parisienne....

Tennis RSE cco bessi

Le label "Fair Play for Planet" veut concilier sport et écologie

Julien Pierre, ancien joueur international de rugby vient de lancer un label vert destiné aux clubs et événements sportifs. L’objectif affiché est d’inciter les clubs à mettre en place des actions concrètes quantifiables et valorisables au service de l'environnement. Pour obtenir le label, ceux-ci...

Visuel podcast Marie Toussaint

Podcast #LesEngagés : rencontre avec Marie Toussaint, la juriste à l'origine de l'Affaire du Siècle

Aujourd'hui, le podcast #LesEngagés part à la rencontre de Marie Toussaint. Cette jeune élue au Parlement européen est à l'origine de l'Affaire du siècle, une action en justice lancée contre l'État français pour inaction climatique en 2018 et soutenue par plus de deux millions de personnes. Un...

John Kerry le secretaire d Etat americain au Bourget lors de la COP21 le 9 decembre 2015 STEPHANE MAHEPOOLAFP

Avec John Kerry, Joe Biden nomme pour la première fois un représentant spécial pour le climat des États-Unis

Joe Biden, nouveau président des États-Unis, vient de dévoiler les premières nominations de son futur gouvernement. Il a choisi l'ancien secrétaire d'État John Kerry pour être représentant spécial pour le climat, une première aux États-Unis. Un symbole fort alors que c'est John Kerry qui, en 2015,...