Publié le 18 novembre 2022

ENVIRONNEMENT

COP27 : les cinq principales annonces à retenir

La COP27 de Charm el-Cheikh, en Égypte, doit officiellement se terminer ce vendredi 18 novembre. Mais les négociations promettent de jouer les prolongations tant les avancées ont été lentes au cours de ces deux semaines. En attendant un accord final, qui va se jouer en grande partie sur la prise en compte des pertes et dommages, Novethic vous propose de revenir sur les cinq principales annonces qui ont marqué le sommet. 

Cop 27 ouverture JOSEPH EID AFP
La COP27 doit officiellement se terminer ce vendredi 18 novembre, mais les COP se poursuivent en général au delà des délais prévus.
@Joseph Eid / AFP

1) L’Union européenne annonce une relève de son ambition climatique

Le vice-président de la Commission européenne, Frans Timmermans, n’est pas venu les mains vides à la COP27. Il a annoncé que l’Union européenne était prête à réduire d'"au moins 57%" ses émissions de gaz à effet de serre d'ici 2030 par rapport à 1990 - contre 55% jusqu'à présent. "Ne laissez personne vous dire, ici ou ailleurs, que l'UE fait machine arrière. Ne les laissez pas vous dire que l'invasion de l'Ukraine par la Russie est en train de tuer le Pacte vert européen et que nous sommes dans une ruée vers le gaz", a assuré Frans Timmermans en référence au difficile sevrage du gaz russe. "Cette augmentation de 2 points est loin des 65% dont on a tant besoin, la part équitable que l'UE devrait viser pour limiter le réchauffement à 1,5°C", a réagi Chiara Martinelli, directrice de Climate action network (CAN) Europe.

2) L’initiative de Bridgetown vise à réformer le système financier mondial

Portée par la Barbade et sa désormais incontournable Première ministre, Mia Mottley, l’initiative de Bridgetown vise la refonte du système financier mondial pour que les pays pauvres n’aient plus à choisir entre rembourser leur dette et investir dans la transition énergétique et l’adaptation au changement climatique. L’initiative a notamment été soutenue par Emmanuel Macron. Dans son allocution à la tribune de la COP27, le président français a annoncé le lancement d’un groupe des sages de haut niveau sur les financements innovants pour le climat regroupant des organismes comme le FMI, la Banque mondiale et l’OCDE. Il devra faire des recommandations sur des solutions concrètes d’ici le printemps prochain. Et Emmanuel Macron a annoncé la tenue en juin 2023 à Paris d’une conférence internationale sur un nouveau pacte financier avec le Sud, avec le souhait de "créer les conditions d’un véritable choc de financement vers le Sud".

3) Un bouclier mondial contre les risques climatiques mobilise 210 millions d’euros

Le 14 novembre, le V20 (le groupe des pays les plus vulnérables) et le G7 ont annoncé le lancement du Bouclier mondial contre les risques climatiques (Global Shield en anglais). Il vise à aider les populations à financer les impacts du réchauffement via un "financement pré-organisé" qui peut être déboursé avant ou juste après une catastrophe climatique. Cela inclut en particulier des systèmes d’assurance contre les dégâts causés aux récoltes, aux bâtiments ou contre l’interruption d’activités d’une entreprise. Doté de 210 millions d’euros, il bénéficiera à un premier groupe de pays incluant Bangladesh, Costa Rica, Fiji, Ghana, Pakistan, Philippines et Sénégal. Présenté par l’Allemagne, à la tête du G7, comme une des réponses aux pertes et dommages, ce bouclier ne fait pas l’unanimité auprès de la société civile et ne saurait remplacer la création d’un nouveau mécanisme dédié, qui fait toujours l'objet de discussions.

4) Un nouveau partenariat pour une transition énergétique juste a été signé avec l’Indonésie

Lancés à la COP26, les partenariats pour une transition énergétique juste (JETP) font des émules. L’an dernier, l’Afrique du Sud avait inauguré le principe. Les États-Unis, la Grande-Bretagne et l'Union européenne s'étaient engagés à lui verser 8,5 milliards de dollars pour l’aider à décarboner plus rapidement son secteur de l'électricité, aujourd’hui produite à 80% à partir de charbon. Lors du G20 de Bali, un nouveau JETP a été annoncé entre l’Indonésie et un groupe de pays incluant les États-Unis et le Japon, pour un montant de 20 milliards de dollars, soit probablement le plus important financement climatique jamais réalisé. En retour, le pays, parmi les plus importants émetteurs au monde, s’engage à fermer ses centrales au charbon et à avancer de sept ans, en 2030, le pic d'émissions du secteur. Le Royaume-Uni et le Vietnam devraient à leur tour signer un JETP d’ici la fin de l’année.

5)  Plusieurs pays vulnérables ont présenté leurs Plans de prospérité climatique

La COP27 a aussi été l’occasion pour les pays du Sud de présenter de nouveaux Plans de prospérité climatique (CPP). Leur objectif est de mobiliser les investissements afin de stimuler la croissance économique et l'emploi, tout en accélérant l'adaptation au climat et en réduisant les émissions de gaz à effet de serre. En 2021, le Bangladesh a été le premier pays à lancer un CPP, nommé Mujib Climate Prosperity Plan, du nom du Père de la Nation. Lors de la COP27, le Ghana, les Maldives et le Sri Lanka ont à leur tour présenté leur CPP. Le CPP du Sri Lanka vise à mobiliser 26 milliards de dollars dans des projets à court terme, comme par exemple un réseau éolien de 5 gigawatts, ainsi qu'un réseau à haute tension, et un réseau sous-marin pour relier l'Inde. Le plan fournit une voie pour que le Sri Lanka devienne une économie négative en carbone avant le milieu du siècle. Au total, une trentaine de pays se sont lancés dans cette démarche, accompagnés par le Climate Vulnerable Forum (CVF). 

Concepcion Alvarez @conce1


© 2022 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

Pour aller plus loin

COP27 : les dirigeants du G20 envoient un signal positif dans la dernière ligne droite des négociations

Très attendu, le communiqué conjoint du G20, réuni à Bali les 15 et 16 novembre, a permis de sauver la face. Alors qu'un recul menaçait, les plus grands dirigeants mondiaux ont maintenu en vie l'objectif d'1,5°C et la nécessité de faire face aux pertes et dommages, envoyant un signal clair...

COP27, semaine 2 : où en est le financement des pertes et dommages?

Sans surprise, la question des pertes et dommages devrait encore largement dominer les débats à la COP27 sur le climat qui se tient à Charm el-Cheikh, en Égypte, jusqu'à la fin de la semaine. Le lancement d'un nouveau fonds dédié semble difficile à obtenir avant 2024. Si de nombreux pays...

COP27 : pour les scientifiques, l’objectif 1,5°C est hors de portée

Alors que la première semaine à la COP27 s’achève, la nouvelle édition du Global Carbon Project, publiée ce vendredi 11 novembre, ne montre aucune évolution significative en matière de réduction des émissions carbone au niveau mondial, avec encore des niveaux records prévus pour 2022. Si...

COP27 : les cinq enjeux clés de ce nouveau sommet climatique

La COP27 s’est ouverte dimanche 6 novembre à Charm el-Cheikh, en Égypte. Pendant deux semaines, les pays du monde entier vont tenter d'accélérer la lutte contre le changement climatique, dans un contexte particulièrement difficile. Voici les cinq enjeux clés de ce nouveau sommet climatique...

ENVIRONNEMENT

Climat

Les alertes sur le changement climatique lancées par les scientifiques conduisent à l’organisation de sommets internationaux, à la mise en place de marché carbone en Europe mais aussi en Chine. En attendant les humains comme les entreprises doivent déjà s’adapter aux changements de climat dans de nombreuses parties du monde.

Avion air france compensation carbone ODD ANDERSEN AFP

Greenwashing : Air France revient sur son option de compensation carbone sous la pression des associations

Air France a dû revoir sa copie. La compagnie proposait depuis cette année à ses passagers une option "environnement" pour réduire l’empreinte carbone de leur vol. Une pratique trompeuse selon plusieurs associations qui ont interpellé l’entreprise dans une tribune et une pétition. Si Air France a...

Datagir impact CO2 numerique

Mails, streaming, visio : l'impact carbone du numérique décrypté avec le simulateur "Impact CO2" de Datagir

Enfin un outil pour y voir plus clair sur l'impact carbone du numérique. Datagir et l'Ademe ont complété le simulateur Impact CO2 avec une catégorie "Numérique" qui estime les émissions de CO2 liées à nos usages du numérique et à la construction des appareils. Un outil aussi facile d'utilisation...

Chaleur canicule temperatures carte meteo iStock

"Il n’y a pas de doute sur le fait que 2022 sera l’année la plus chaude en France", Christine Berne, Météo-France

Alors que la COP27 vient de s'achever sans avancée réelle sur l'atténuation du changement climatique, la réalité nous rattrape. L'année 2022 a connu cinq épisodes de chaleur hors norme avec des conséquences de plus en plus dramatiques sur l'économie. De mai à octobre, les températures ont tour à...

Carte emissions co2 gaz a effet de serre pollution climate trace

Climate Trace : les plus gros émetteurs de CO2 répertoriés sur une carte inédite

Alors que les émissions carbone ne cessent d’augmenter, une initiative imaginée par la coalition Climate Trace vient apporter un nouvel éclairage sur les sites et les secteurs les plus polluants. Répertoriant des dizaines de milliers de données sur une seule et unique carte, ce nouvel outil...