Publié le 12 décembre 2015

Cop21 les negociations

ENVIRONNEMENT

COP21 : le texte final de l'accord de Paris présenté

C'est à midi que Laurent Fabius a présenté, avec beaucoup d'émotion dans la voix, la version finale de l'accord de Paris aux 196 délégations après 13 jours de négociations. Un texte dont le président de la COP21 a tracé les grandes lignes. Un texte qui, s'il était adopté, constituerait un accord historique.

COP21 Laurent Fabius présentation accord final Paris 12 décembre 2015 MIGUEL MEDINA AFP
Le président de la COP21, Laurent Fabius, a présenté la version finale de l'accord de Paris aux 196 délégations le 12 décembre à 12h.
Roberto Peri / AFP

Un texte universel, ambitieux, contraignant, juste et équilibré...C'est ce qu'a annoncé Laurent Fabius, le président de la COP21, aux 196 délégations réunies à 12h dans la salle plénière du Parc des expositions du Bourget.

"Nous voici presque au bout du chemin et sans doute au début d’un autre", a-t-il déclaré avec une grande émotion dans la voix. Un chemin entamé depuis de nombreuses années et surtout depuis quatre ans, après l'échec de Copenhague en 2009. Et qui devrait s'achever ce samedi 12 décembre, si le texte est adopté dans l'après-midi à la COP de Paris. Une COP que la présidence française a voulu inclusive, en consultant chaque Partie sur le fond comme sur la forme.

Tour à tour, Laurent Fabius, Ban Ki-Moon, le secrétaire général des Nations Unies et François Hollande, le président de la République française, ont exhorté les délégations à adopter ce texte "historique", le premier "accord universel sur le climat".

 

Viser les 1,5 °C

 

Que contient ce texte ? Mais Laurent Fabius en a tracé les grandes lignes dans son discours. Il est ainsi annoncé comme "ambitieux, équilibré" et reflétant "les positions des parties". Il reconnaît la "notion de justice climatique" et la "responsabilité différenciée des pays".

Il confirme la nécessité de limiter la hausse de la température globale bien en-deçà des 2°C d'ici 2100 par rapport à l'ère pré-industrielle. Et cible les 1,5°C. Il s'agissait là d'une demande forte des pays les plus vulnérables. Une revendication loin d'être acquise avant la COP21. Et dont l'annonce a été applaudie.

 

Des engagements climatiques révisés tous les 5 ans

 

Le texte pose aussi le principe d'un réexamen, tous les 5 ans, à la hausse, des engagements climatiques des Etats (les fameuses INDC) et d'un bilan collectif des progrès sur la même période. Il fait une place accrue à l'adaptation et entérine aussi le mécanisme des pertes et dommages - sorte d'assurance climat pour les pays les plus vulnérables au changement climatique -, l'un des points clés de la négociation de ces derniers jours.

Concernant les financements, il fait des 100 milliards de dollars que s'étaient engagés à réunir les pays développés pour la transition énergétique des pays en développement, une somme plancher. Une enveloppe globale qui devra être révisé en 2025. 

"C'est un accord de nature à refléter la confiance mutuelle entre les Parties", conclut Laurent Fabius. Qui "concilie la responsabilité, notamment celle des plus riches, avec la différenciation", selon François Hollande.

Certes, "toutes les exigences n’ont pas été satisfaites et l’accord ne sera parfait pour personne", reconnaît le Président de la République française. Mais, s'il est adopté, il sera "un succès pour tous" car "face au changement climatique, nos destins sont liés. Chacun a ses contraintes. L'important, c’est d’avoir raison ensemble". 

Béatrice Héraud
© 2019 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

Pour aller plus loin

COP21 : le vote final repoussé, la tension monte

La fin de la conférence onusienne sur le climat a été repoussée. L'adoption de l'accord de Paris, initialement prévu à 18 heures aujourd'hui, aura finalement lieu demain après-midi. La...

COP21 : un nouveau texte intermédiaire, l'accord final attendu demain

Jeudi soir à 21 heures, une nouvelle version du projet de l'accord de Paris a été publiée. L'avant dernière mouture avant la version finale, attendue samedi. Les négociations, pour tenter...

COP21 : accord en vue, mais avec quelle ambition?

Un nouveau projet d’accord a été publié mercredi 9 décembre. S’il est plus court et compte moins d’options et de crochets, les pierres d’achoppement restent cependant les mêmes : le transfert financier des pays industriels vers les pays en développement, la différentiation - c’est-à-dire...

COP21 : des négociations étrangement ... calmes

A 48 heures de la fin (prévue) de la COP21, la conférence onusienne sur le climat se démarque par le calme de ses négociations. Les revendications sont bien présentes et les discussions âpres...

COP21 : Comment s'y retrouver dans la jungle des coalitions d'entreprises sur le climat ?

Tout au long de la première semaine de la COP21, les engagements d'entreprises se sont multipliés dans le cadre des journées thématiques du Programme d’Actions Paris-Lima (LPAA). Des journées...

COP21 : La Pologne, frein climatique de l’Union européenne

Depuis le début de la COP21, l’Union européenne est sous le feu des critiques : manque de leadership, positions floues et timorées, interventions minimalistes lors des séances plénières... Une...

COP21 : un accord à 100 milliards de dollars ?

100 milliards de dollars. C'est la promesse du Nord faite au Sud pour financer la transition énergétique. Mais c'est aussi l'un des principaux points de crispation entre les deux groupes de pays. Et à quelques jours de la fin des négociations, le problème reste entier. Les pays en...

COP21 : émergence d'une nouvelle géopolitique du climat

Au Bourget, la deuxième phase des négociations s'est ouverte ce lundi. Les discussions sont désormais politiques, et non plus techniques comme c’était le cas la première semaine. Une nouvelle instance de négociations destinée à faciliter et accélérer la recherche de compromis a été mise en...

COP21 : pour la présidence française, c'est l'heure de vérité

Les négociations sur le climat qui se déroulent au Bourget et dont la deuxième phase - ministérielle- commence aujourd'hui, sont placées sous la responsabilité de la présidence française. Il revient à Laurent Fabius, le président de la COP21, et à son équipe d’orchestrer les travaux des...

ENVIRONNEMENT

Climat

Les alertes sur le changement climatique lancées par les scientifiques conduisent à l’organisation de sommets internationaux, à la mise en place de marché carbone en Europe mais aussi en Chine. En attendant les humains comme les entreprises doivent déjà s’adapter aux changements de climat dans de nombreuses parties du monde.

Greve mondiale climat 15 mars paris marina fabre

Climat : "tous en grève le 24 mai pour exiger notre droit à un futur"

Les jeunes du monde entier sont appelés à troquer leurs cahiers contre des banderoles ce vendredi 24 mai, à l'occasion de la deuxième journée de grève mondiale pour le climat organisée dans 120 pays. À quelques jours du scrutin européen, cette nouvelle mobilisation entend alerter les électeurs sur...

Edouard philippe francois de rugy elysee

Le gouvernement renonce au projet minier Montagne d’Or en Guyane

C’est l’une des décisions prises par le tout nouveau Conseil de Défense écologique qui a tenu sa première réunion ce jeudi 23 mai en présence de 13 ministres et du Président de la République. L’exécutif a jugé le projet de mine Montagne d’or, en Guyane, incompatible avec les exigences...

Debats europeennes 2019 LionelBonaventure AFP

Élections européennes : le dernier débat place le climat et l’écologie en priorité… mais reste flou

Contrairement aux habitudes, ce n’est pas la compétitivité industrielle du continent ou la crise migratoire qui ont été moteurs du débat sur l’Europe. C’est le climat et l’environnement qui ont pris cette place, le 22 mai. Si le débat fut peu constructif, il a eu le mérite de montrer que l’appel...

Salon vivatech 2019 numerique RiccardoMilani HansLucas

Salon VivaTech : le numérique œuvrera pour le bien à condition de maîtriser ses émissions de carbone

Lors du salon VivaTech qui vient de clore ses portes à Paris, beaucoup d’observateurs ont mis en avant le fait que la technologie ne participera à un monde meilleur que si sa consommation énergétique et ses émissions restent sous contrôle. Or, l’essor du numérique tend plutôt à prendre les acteurs à...