Publié le 20 juillet 2015

ENVIRONNEMENT

COP 21 : La contribution stratégique des Îles Marshall pour les états insulaires

En publiant une contribution ambitieuse de réduction de ses gaz à effet de serre, les îles Marshall appellent les grands émetteurs mondiaux à des objectifs plus ambitieux en matière de lutte contre le changement climatique. Des objectifs compatibles avec un réchauffement global de 1,5°C au maximum. Un seuil au-dessus duquel les états insulaires seraient directement menacés de disparition.

L'atoll Maduro, situé dans l'archipel des îles Marshall, submergé par les vagues d'une tempête en 2014.
GIFF JOHNSON / AFP

Les îles Marshall ont été, vendredi 17 juillet, le premier état insulaire à publier ses objectifs en matière de réduction des émissions de gaz à effet de serre. Dans un document transmis à l’AFP (Agence France-Presse), cet archipel, très vulnérable à la montée du niveau des océans, prévoit de réduire ses émissions de 32 % d’ici à 2025, par rapport aux niveaux de 2010, portant ainsi la réduction à 45 % en 2030 afin d’atteindre la neutralité carbone en 2050.

Un objectif en droite ligne avec le dernier rapport du GIEC (Groupe intergouvernemental d'experts sur l'évolution du climat), qui recommande une réduction de 80 à 90 % des émissions d’ici au milieu du siècle, pour contenir le réchauffement à 1,5°C.

 

Des objectifs ambitieux pour sauver les états insulaires

 

Pour atteindre la neutralité carbone, le gouvernement indique vouloir renforcer ses capacités de production d’électricité venant du solaire et de l’éolien, mais aussi développer les cultures d’agro-carburants et lancer un projet d’énergie thermique marine.

Pour Tony De Brum, ministre des Affaires étrangères de cet archipel de 71 000 habitants, "depuis le choc pétrolier de 2008, les Îles Marshall ont pris les mesures parmi les plus vigoureuses au monde en matière d’énergies renouvelables et d’efficacité énergétique".

Avec cette contribution "offensive", Tony De Brum, de passage à Paris pour une réunion informelle de 45 pays sur les négociations en amont de la COP 21, ne manquera pas d’appuyer la position de l’AOSIS (l’alliance des petits états insulaires) qui insiste pour ramener la "ligne de défense" des négociations à 1,5°C en lieu et place des 2°C actuels, jugés insuffisants pour sauvegarder les nombreux états insulaires de la montée du niveau des océans.

 

Un message aux plus gros émetteurs

 

Selon lui, le message des îles Marshall est simple : "Si l’un des pays les plus petits, les plus pauvres et les plus isolés géographiquement peut le faire, alors vous le pouvez aussi". En cela, De Brum s’adresse directement aux plus grands émetteurs mondiaux, dont les contributions les plus récentes ont déçu au regard des exigences climatiques, et de l’objectif affiché des négociations.

Les contributions récentes de la Chine, du Japon ou de la Corée du Sud, pour ne nommer qu’eux, sont incompatibles avec la trajectoire préconisée par l’AOSIS. Le Japon prévoit une réduction de 20 % de ses émissions en 2030 par rapport à 1990, quand la Corée du Sud et la Chine prévoient respectivement une augmentation de 78 % et de 440 % de leurs émissions entre 1990 et 2030, bien loin des 80 % de réduction d’ici à 2050 préconisés par le GIEC.

Gary Dagorn
© 2021 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

Pour aller plus loin

Conférence d'Addis-Abeba : statu quo sur le financement d'un développement sobre en carbone

C’était l’un des rendez-vous clés avant le prochain sommet des Nations-Unies à New York en septembre et la conférence climatique de Paris en décembre (COP 21). La  troisième Conférence internationale sur le financement du développement, qui s’est tenu en Éthiopie cette semaine, s’est...

Vers un durcissement du système des quotas de CO2 sur le marché européen

Dans le cadre d'un "Paquet d'été" sur le système énergétique européen, publié ce 15 juillet, la Commission européenne  propose une réforme du marché carbone européen. Ce dernier est en effet mal en point depuis plusieurs années et ne permet plus d'assurer les objectifs de l’Union en termes...

Réchauffement climatique : Exxon savait depuis… 1981 !

La plus grande firme pétrolière au monde, ExxonMobil, connaît les liens entre réchauffement climatique et combustion des énergies fossiles depuis 1981. Ce n’est qu'en 1988 pourtant, soit sept ans plus tard, que la question a émergé dans le débat public. Pour autant, la major américaine n’a...

Climat : comment la France finance (encore) le charbon

À cinq mois de la COP 21 organisée à Paris, la France se doit d'être exemplaire. L'attitude du gouvernement de Manuel Valls sur le charbon, l'énergie fossile la plus émettrice de CO2, reste pourtant ambiguë. Car si les subventions directes ont bien été supprimées, la fin des crédits à...

Changement climatique : les villes en première ligne

Concentrant la moitié de la population mondiale, les villes représentent 70 % des émissions de CO2. La moitié des émissions mondiales de gaz à effet de serre dépendent de décisions prises à leur échelle au travers de la construction, des transports ou  de la gestion des déchets1. Elles...

Climat et croissance : 10 propositions pour concilier croissance économique et lutte contre le changement climatique

Dans un rapport intitulé "Seizing the global opportunity", la Commission mondiale sur l’économie et le climat - qui compte parmi ses membres l’économiste Nicholas Stern et l’ancien président mexicain Felipe Calderon - formule 10 propositions "garanties bonnes pour le climat et la...

COP 21 : les objectifs sud-coréens de réduction d'émissions de CO2 très insuffisants

La Corée du Sud a publié le 30 juin dernier sa contribution climatique en vue de la COP 21. Ses objectifs en matière de réduction des émissions de gaz à effet de serre sont très modestes. Séoul se fixe comme ambition une diminution de ses émissions de 37 % par rapport à un scénario "...

COP 21: des territoires mobilisés mais qui rechignent à s'entendre sur un objectif chiffré

Le sommet mondial climat et territoires de Lyon s'est achevé par une déclaration de bonnes intentions de la part des collectivités locales du monde entier. Toute leur bonne volonté n'aura pas suffi: elles n'ont pas réussi à s'accorder sur des objectifs concrets de lutte contre le...

ENVIRONNEMENT

Climat

Les alertes sur le changement climatique lancées par les scientifiques conduisent à l’organisation de sommets internationaux, à la mise en place de marché carbone en Europe mais aussi en Chine. En attendant les humains comme les entreprises doivent déjà s’adapter aux changements de climat dans de nombreuses parties du monde.

Phytoplankton @FotoshopTofs Pixabay

La géoingénierie pour sauver la planète : fertiliser les océans pour augmenter le captage du CO2

La solution serait simple et peu coûteuse, il s'agirait de transformer l'océan en une gigantesque pompe à CO2 en boostant le développement de microalgues, capteurs de gaz carbonique, grâce à un engrais : le sulfate de fer. Si la méthode semble prometteuse, elle est aujourd'hui interdite à grande...

Convention des entreprises pour le climat 150 dirigeants

Avec ses 150 dirigeants, la Convention des entreprises pour le climat est désormais lancée

Heineken France, Kaporal, Greenweez, Seafoodia... 150 dirigeants d'entreprises du secteur de la construction, de la culture, de l'alimentation ou encore de l'énergie, viennent d'être recrutés pour intégrer la Convention des entreprises pour le climat. L'objectif est que les dirigeants construisent...

Terre soleil atmosphere Nasa

La géoingénierie pour sauver la planète : déployer des ombrelles solaires dans l’espace

Rien n’y fait : le CO2 continue à monter et l’effet de serre s’emballe. En dernier recours, l’humanité pourrait essayer de diminuer la quantité de rayonnement solaire reçu par la Terre. 1 à 2 % en moins suffirait à reprendre le contrôle du mercure. Mais pour cela, ce sont des parasols qu’il faudrait...

IStock 1044227380

COP26 : À moins de cent jours de l'évènement, l’échec inquiétant des négociations climatiques

Alors que les catastrophes naturelles en chaîne rappellent l'urgence de lutter contre le réchauffement climatique, les discussions censées préparer la COP26, grand rendez-vous international sur le climat, capotent. Les États ne parviennent pas à se mettre d'accord, ni sur des objectifs clés, comme...