Publié le 04 mars 2020

ENVIRONNEMENT

Climat : Notre affaire à tous pointe le manque de vigilance de 25 grandes entreprises françaises

Après Total, ce sont 25 grandes entreprises du CAC40 qui sont passées sur le grill par Notre affaire à tous concernant leur action climatique. L’ONG utilise la loi sur le devoir de vigilance pour pointer du doigt les manquements en matière de stratégie climatique. Outre Total déjà attaquée par l’ONG, Air Liquide et Natixis sont pointées comme les moins bons élèves quand Schneider Electric s’en sort le mieux. Mais toutes ont une stratégie insuffisante selon l'ONG. 

Notre affaire a tous 25 multinationales
Après Total, ce sont 25 grandes entreprises du CAC40 qui sont passées sur le grill par Notre affaire à tous concernant leur inaction climatique.
@Notreaffaireàtous

Les grandes entreprises françaises ne sont ni assez ambitieuses, ni assez transparentes sur le climat. C’est le constat que dresse l’ONG Notre affaire à tous qui vient de publier une étude et un classement des 25 sociétés les plus émettrices du CAC40. Aucune d’entre elle ne satisfait aux exigences de l’ONG, qui demande un alignement sur une trajectoire de réchauffement de 1,5°C.

Selon ses calculs, l’empreinte cumulée des multinationales s’élèverait à 1,5 million de tonnes équivalent CO2, soit trois fois les émissions territoriales françaises (0,445 million de tonnes) voire huit fois si elle intègre les données d’une autre étude concernant les activités financées par le secteur bancaire. Le chiffre est destiné à interpeller les acteurs et le grand public sur l’urgence à agir mais le travail de l’ONG se veut plus pointu. Trois entreprises sont particulièrement pointées du doigt : Air Liquide, Natixis et Total, déjà attaquée par l’association.

Empreinte carbone 25 multinationales notre affaire a tous

Source : Notre Affaire à Tous

La spécificité développée par Notre Affaire à Tous est d’utiliser le droit pour faire bouger les acteurs publics comme privés. C’est en poursuivant l’État français que celle-ci s’est fait connaître et c’est en poursuivant de grandes entreprises symboliques comme Total qu’elle entend continuer à mettre la pression. Pour ces dernières, le devoir de vigilance apparaît comme un outil privilégié que l’ONG a mis au service de sa lutte contre l’inaction climatique.

L'ONG a développé une méthodologie destinée à évaluer la conformité des entreprises en la matière. Celle-ci permet de les comparer entre elles. Cette méthode "a fait l’objet d’un examen scientifique par des pairs et est en cours de publication par l’Institut de recherche juridique de la Sorbonne", précise l’ONG. Il ne s’agit pas tant de noter les émissions de l’entreprise que sa transparence et sa stratégie climatique. Trois critères définissent la note de l'entreprise : la transparence sur les émissions (10 % de la note), l'identification des risques d’atteinte grave liés au climat (30 %) et la mise en place d'actions pour les réduire (60 %).

Un grand écart climatique

La note moyenne se situe à 39,5/100. 20 entreprises sur les 25 analysées obtiennent moins de 50/100. Et aucune entreprise n’obtient la note maximale, alors qu’il s’agit de la "seule note permettant de s’assurer de la conformité avec la loi", selon Notre Affaire à Tous. Toutes doivent donc recevoir une lettre d’interpellation, même les mieux notées comme Schneider Electric (77/100), Michelin, PSA et Danone (environ 60/100). Les entreprises qui pointent en bas de classement comme Total, Air Liquide qui "diffuse un bilan carbone incomplet et une stratégie imprécise et peu lisible" ou Natixis qui "n’intègre pas toutes ses filiales dans sa stratégie climat", s’exposent à des actions judiciaires.

25 multinationales notes notre affaire a tous b

Source : Notre Affaire à Tous

Ces dernières nient leur non-conformité. "La politique climat du groupe Air Liquide est particulièrement ambitieuse et transparente" et la publication des dernières données de 2019 "reflète l’ampleur de nos avancées", a réagi le chimiste. "Toutes les entreprises sont logées à la même enseigne : nous nous basons sur les derniers plans de vigilance publiés. Si Air Liquide ou d’autres veulent intégrer de nouvelles données, elles ont trois mois pour le faire à compter de notre interpellation", explique Paul Mougeolle, le coordinateur et auteur principal de l’étude.

Si elles ne le font pas, elles s’exposent à des recours juridiques mais pas seulement. Les plans de vigilance étant intégrés dans les documents de référence, l’ONG entend porter les manquements devant l’Autorité des Marchés financiers. Le premier cas est attendu dans les prochains jours.

Béatrice Héraud, @beatriceheraud


© 2021 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

ENVIRONNEMENT

Climat

Les alertes sur le changement climatique lancées par les scientifiques conduisent à l’organisation de sommets internationaux, à la mise en place de marché carbone en Europe mais aussi en Chine. En attendant les humains comme les entreprises doivent déjà s’adapter aux changements de climat dans de nombreuses parties du monde.

IStock @Artem Peretiatko

Nouvel activisme climatique : les scientifiques sortent de leur réserve et poussent à l'action

Face à l'urgence climatique, les scientifiques sortent de la réserve prônée dans la discipline pour s'investir dans le débat public. Certains misent sur les réseaux sociaux et la sensibilisation, alors que d'autres n'hésitent pas à appeler à la désobéissance civile face à l'inaction des...

Incendie siberie Nina Sleptsova Sputnik Sputnik via AFP

La Sibérie, une des régions les plus froides au monde, brûle sous des feux incontrôlables

La Sibérie est ravagée par des incendies sans précédent depuis le mois de mai. Boostés par la sécheresse et les vagues de chaleur record liées au changement climatique, les incendies déciment la forêt boréale, relâchant des énormes quantités de CO2 qui polluent l'air. La ville de Yakoukst a...

Nouvel activisme climatique : La méthode des étudiants pour réveiller leurs écoles et futurs employeurs

En quelques années les étudiants du Réveil écologique sont devenus une force incontournable dans le paysage de la lutte climatique. Ce collectif, qui met la pression sur les entreprises pour les pousser à plus d'ambition climatique sous peine de ne plus attirer les jeunes diplômés, a créé une vraie...

Depenses climat entreprise Marcin Jozwiak on Unsplash

Les entreprises ont doublé leurs dépenses climatiques pour limiter les gaz à effet de serre

Boostées par les réglementations et autres obligations légales, les entreprises investissent de plus en plus dans la lutte contre le réchauffement climatique. Elles ont ainsi dépensé 1,7 milliard d'euros à ce sujet en 2019. Elles ont même doublé leurs investissements dédiés à la baisse des émissions...