Publié le 22 août 2018

ENVIRONNEMENT

La dernière zone de glace de l'Arctique s'est brisée

C’est un phénomène que les scientifiques n’avaient jamais observé jusqu’ici. En Arctique, pour la deuxième fois cette année, la plus solide couche de glace s’est fissurée. En cause, la hausse des températures associée au vent.

En Arctique, la couche de glace la plus vieille et solide a commencé à se briser.
©Seaice.dk

C’était la "dernière zone de glace". Voilà comment les scientifiques surnommaient la glace la plus épaisse et vieille de l’Arctique, située au nord du Groenland. Or, pour la première fois cette année, la glace a commencé à se briser.

Un phénomène exceptionnel

"La quasi-totalité de la glace au nord du Groenland est partiellement brisée et dispersée et donc mobile », explique au Guardian Ruth Mottram, une chercheuse de l’Institut danoise de météorologie, "l’ouverture des eaux au large de la côte nord du Groenland est inhabituelle", confirme-t-elle.

De fait, cette zone de glace de plusieurs années résiste habituellement aux vagues de chaleur ou au vent, contrairement à la glace qui s’est formée dans l’année. C’est pourtant la deuxième fois en 2018 que les scientifiques assistent à ce phénomène.

 

 

Une menace pour l'habitat des ours 

"Je ne peux pas dire combien de temps cette étendue de glace restera ouverte, mais même si elle se ferme dans quelques jours, le mal sera fait : la vieille glace épaisse aura été repoussée de la côte vers une zone où elle va fondre plus facilement", explique sur Twitter Thomas Lavergne de l’Institut météorologique norvégien.

Au-delà de l’impact sur la hausse du niveau des océans, le phénomène a des conséquences sur la pêche des populations autochtones mais aussi sur la faune, dont les ours polaires. Si le phénomène devient permanent "les ours polaires n’auront plus de glace pour chasser et vont perdre leur habitat", affirme à The Independant Peter Wadhams, professeur à l’université de Cambridge. 

Marina Fabre @fabre_marina 


© 2022 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

ENVIRONNEMENT

Climat

Les alertes sur le changement climatique lancées par les scientifiques conduisent à l’organisation de sommets internationaux, à la mise en place de marché carbone en Europe mais aussi en Chine. En attendant les humains comme les entreprises doivent déjà s’adapter aux changements de climat dans de nombreuses parties du monde.

G7 club climatique JOHN MACDOUGALL POOL AFP

Le G7 créé un "club climatique", une diplomatie "commando" contre le réchauffement

Les dirigeants du G7 réunis en Allemagne ont annoncé le 28 juin la création d'un "club climatique". Face à l'échec des pays actuels à respecter la trajectoire de l'Accord de Paris, ce "commando" sera chargé de coordonner et de renforcer la lutte contre le changement climatique. Si l'initiative est...

Ampoule eteinte sobriete energetique pixabay neymark195

Engie, EDF, TotalEnergies... Quand les trois plus grands énergéticiens français appellent à une certaine "sobriété"

Dans une tribune inédite, les trois dirigeants des plus grandes entreprises de l'énergie en France appellent les consommateurs et les entreprises à la "sobriété". Face à des approvisionnements, en gaz russe notamment, de plus en plus incertains, ils craignent de devoir faire face à de nombreuses...

Tudiants poussent les entreprises a repondre a l urgence climatique Istock 01

Polytechnique, Sciences Po, AgroParisTech : comment la remise des diplômes, vitrine des grandes écoles, est devenue politique

Plus aucune remise de diplômes ne se déroule désormais sans un appel fort des jeunes à répondre à l'urgence climatique. Ce week-end, les étudiants de Sciences Po et Polytechnique n'ont pas manqué cette opportunité. Un "processus de politisation" de plus en plus présent dans les grandes écoles où la...

Marseille vieux port ludovic marin afp

Montée des eaux : D’ici 30 ans, des tsunamis vont déferler en Méditerranée

Alors que les océans indien et pacifique sont régulièrement touchés par des tsunamis, d'ici 2050, les côtes méditerranéennes seront elles aussi impactées. La probabilité est de 100 %, selon l'Unesco qui vient d'étendre son programme de protection à toutes les zones à risque dans le monde, dont la...