Les records de chaleur tombent les uns après les autres en Amérique latine en raison d’une canicule précoce alors que l’été ne doit débuter que dans un mois. Au Brésil, une jeune femme de 23 ans est décédée après avoir fait un malaise en plein concert de Taylor Swift. “Dévastée”, la star américaine a décidé de reporter son second concert pour “la sécurité et le bien-être” de ses fans.

On meurt de chaud de l’autre côté de l’Atlantique. Depuis plusieurs jours, l’Amérique latine suffoque sous des chaleurs extrêmes en plein printemps austral. Au Brésil, pays le plus impacté par cette canicule précoce, la température ressentie a grimpé jusqu’à 59,3°C à Rio, vendredi 17 novembre. Au total, 15 États, ainsi que la capitale Brasilia, ont été placés en alerte maximale par l’Institut national de météorologie (Inmet).


Ce nouvel épisode de fortes chaleurs intervient après une fin d’hiver déjà extrêmement chaude en Amérique latine, où le mercure a pu dépasser les 35°C au Chili ou encore en Argentine, au mois d’août dernier.

13 morts en Bolivie, 1 au Brésil, … des chaleurs meurtrières


Et ces températures records ont été lourdes de conséquences. À Rio une jeune femme de 23 ans est décédée en plein concert de Taylor Swift alors que des centaines de spectateurs ont subi des malaises. Malgré les températures infernales, les organisateurs de l’événement avaient interdit les bouteilles d’eau dans l’enceinte du stade. La star américaine a décidé de reporter son deuxième concert prévu dans la ville “en raison des températures extrêmes”. “La sécurité et le bien-être de mes fans, de mes danseurs et de mes équipes viendront toujours en premier”, a-t-elle écrit dans un message publié sur Instagram.
En réaction, le ministre brésilien de la Justice, Flavio Dino a annoncé la mise en place de mesures d’urgence pour garantir l’accès à l’eau lors des concerts et autres événements.


En Bolivie, ce sont 13 personnes qui sont décédées ces derniers jours d’un “coup de chaleur” dans le département de Santa Cruz, à la frontière du Brésil. Le service national de Météorologie et d’Hydrologie (Senamhi) a rapporté, lundi 20 novembre, que 15 villes du nord, de l’est et du sud-est du pays ont enregistré des records de chaleur. 44,9°C ont été mesurés dans la ville de Yacuiba, à la frontière avec l’Argentine, battant ainsi le record de 1974 qui était de 43°C.

Ces chaleurs extrêmes devraient faire 5 fois plus de victimes d’ici à 2050


Cette situation encore extraordinaire sera pourtant amenée à se reproduire et à s’amplifier dans les années à venir. Dans un rapport publié dans “The Lancet”, un collectif d’experts internationaux affirme d’ailleurs que près de cinq fois plus de personnes risquent de mourir sous l’effet de la chaleur extrême sur Terre d’ici à 2050, en raison du changement climatique découlant de l’usage croissant des combustibles fossiles.
Alors qu’Oxfam vient de publier un rapport pointant la responsabilité des plus riches dans la crise climatique, Taylor Swift est particulièrement visée. En 2022, la star a été épinglée comme étant la personnalité à l’empreinte carbone la plus élevée, 1 184 fois supérieure à une personne normale. L’usage intensif de ses deux jets privés était particulièrement pointé du doigt.
Blandine Garot

Découvrir gratuitement l'univers Novethic
  • 2 newsletters hebdomadaires
  • Alertes quotidiennes
  • Etudes