Publié le 14 juillet 2019

ENVIRONNEMENT

[Bonne nouvelle] Les terres et mers australes françaises inscrites au patrimoine mondial de l'Unesco

Situées à plus de 2 000 kilomètres de tout continent, les Terres et mers australes françaises, dans le sud de l'océan Indien, viennent d’être classées au patrimoine mondial par l'Unesco. De quoi garantir des activités durables sur l’ensemble de cette vaste zone, selon le gouvernement.

Des Gorfous dorés dans la neige sur la côte nord de la Peninsule Courbet au nord est de la Grande Terre, îles Kerguelen
@Channer (Bruno NAVEZ)

673 000 km³ de terres et mers australes françaises sont désormais classées au patrimoine mondial de l’Unesco. Une décision adoptée à l’unanimité par les 21 États membres du Comité du patrimoine mondial le 5 juillet et qui devrait permettre de protéger ce vaste territoire essentiel pour la biodiversité mondiale.

Les terres et mers australes françaises comptent en effet la plus forte concentration d'oiseaux marins au monde, la plus grande diversité d'oiseaux et mammifères marins, des paysages volcaniques prodigieux, et des eaux riches et diversifiées. Il s'agit du bien le plus vaste inscrit au patrimoine mondial.

Garantir la préservation de la biodiversité et la réalisation d’activités durable

On y trouve essentiellement un territoire marin mais aussi l'archipel Crozet, les îles Kerguelen, Saint-Paul et Amsterdam. Le territoire avait déjà été classé Réserve naturelle des Terres australes et antarctiques françaises (TAAF) en décembre 2016 par Ségolène Royal, alors ministre de l'Écologie. Cela en faisait déjà l'une des plus grande aires marines protégées à l'échelle mondiale.

L’inscription au patrimoine mondial "permettra non seulement de mettre en avant l'exemplarité de la préservation de la biodiversité, mais aussi de garantir la réalisation d'activités durables, menées dans le respect des écosystèmes et des ressources naturelles", estime Annick Girardin, ministre des Outre-mer. Cela"représente autant une grande responsabilité pour la France qu'une reconnaissance de la richesse de notre biodiversité. Sa préservation sur terre et en mer est une priorité pour le gouvernement", a de son côté affirmé le ministre de la Transition écologique et solidaire, François de Rugy.

Il s'agit du 45e site français classé par l'Unesco et du 6e site classé au titre du patrimoine naturel.

La rédaction avec AFP


© 2019 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

ENVIRONNEMENT

Biodiversité

Préserver la diversité des écosystèmes est indispensable pour gérer durablement les ressources de la planète. Quelles doivent être les conditions d’utilisation de ces ressources ? Peut-on breveter des plantes et pour quels usages ? Autant de questions posées au secteur cosmétique et pharmaceutique.

Photo G7 biarritz

Au G7, de timides engagements sont pris pour sauver l’Amazonie des incendies géants

La découverte à l’international des milliers de feux ravageant l’Amazonie, en particulier au Brésil, a perturbé le programme de la rencontre des dirigeants du G7 ce week-end à Biarritz. Tous les pays se disent prêts à apporter une aide aux pays touchés. Mais ni la forme, ni la date de ce soutien...

Tigre Inde dickysingh

[Bonne Nouvelle] La population de tigres croît fortement en Inde

La population de tigres sauvages en Inde a augmenté de 30 % en quatre ans, selon un nouveau recensement local publié sur ce fauve par les autorités du pays. Le majestueux félin fait l'objet d'une mobilisation internationale pour éviter son extinction.

La pêche électrique interdite dans les eaux françaises, un "premier pas" pour les pêcheurs français

Dans l'attente de l'interdiction européenne qui ne prendra effet qu'en 2021, la pêche électrique est officiellement interdite dans les eaux françaises depuis le 14 août. Ce type de pêche consistant à envoyer depuis un chalut des impulsions électriques pour capturer des poissons vivant au fond des...

Incendie amazonie Greenpeace Daniel Bertra

Des incendies ravagent la forêt amazonienne, poumon de la Terre

C'est une véritable catastrophe. La forêt amazonienne, considérée comme le poumon vert de la Terre, part en fumée. Depuis le début de l'année 2019, les incendies ont augmenté de 83 % dans le secteur ravageant des milliers d'hectares. En cause : la sécheresse et les feux provoqués pour transformer...