Publié le 22 février 2018

ENVIRONNEMENT

La Pologne a détruit l’une des dernières forêts primaires d’Europe

La Pologne a enfreint la législation européenne sur la protection des sites naturels en ordonnant des abattages dans la forêt de Bialowieza, l'une des dernières forêts primaires d'Europe, a estimé mardi l'avocat général de la Cour de justice de l'Union européenne.

La forêt de Bialowieza a été classée au patrimoine mondial de l'Unesco en 1979.
@Kliverap

En juillet 2017, la Commission européenne a introduit un recours contre la Pologne car elle craignait pour l'intégrité de la forêt de Bialowieza, classée site Natura 2000. Bialowieza, forêt millénaire, abrite en effet des habitats naturels pour des espèces d'animaux et d'oiseaux dont la protection est jugée prioritaire.

Depuis le début du conflit, le gouvernement polonais soutient que les opérations ont pour but d'assurer la sécurité dans la forêt en combattant la prolifération d'insectes xylophages et qu'elles correspondent donc à une exception acceptée par la législation européenne.

L'avocat général, dont les conclusions ne lient pas la Cour mais sont généralement suivies, considère que les coupes ordonnées par Varsovie pour des raisons sanitaires ne sont pas justifiées et sont susceptibles de "détériorer" les sites de reproduction d'espèces protégées, indique un communiqué.

Pas de principe d eprécaution

Pour l'avocat général de la CJUE (Cour de justice de l'Union européenne) Yves Bot, la Pologne "n'a pas mis en œuvre les mesures nécessaires à la conservation du site", alors que les mesures prises "ont entraîné la perte d'une partie des peuplements forestiers". Il a aussi constaté la "divergence des avis scientifiques" sur la propagation du bostryche typographe, insecte coléoptère ravageur, dans la forêt.

L'avocat général a également mis en doute le fait que la Pologne ait effectué une "évaluation appropriée" avant de lancer les coupes, "au simple examen de la chronologie des décisions litigieuses et de la cohérence des pièces justificatives produites".Yves Bot estime ainsi que le principe de précaution a été "méconnu".

En novembre, dans un jugement en référé, la justice européenne avait déjà menacé Varsovie d'une astreinte d'au moins 100 000 euros par jour si elle ne cessait pas "immédiatement" les abattages. Dans la foulée du jugement, le ministre de l'Environnement polonais avait annoncé le retrait des engins forestiers et la poursuite des "coupes de sécurité" par d'autres moyens.

La Rédaction avec AFP


© 2020 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

ENVIRONNEMENT

Biodiversité

Préserver la diversité des écosystèmes est indispensable pour gérer durablement les ressources de la planète. Quelles doivent être les conditions d’utilisation de ces ressources ? Peut-on breveter des plantes et pour quels usages ? Autant de questions posées au secteur cosmétique et pharmaceutique.

Lephant Zimbabwe Pixabay

[Bonne nouvelle] Le Zimbabwe interdit toute exploitation minière dans les réserves naturelles

La mobilisation a payé. Le gouvernement du Zimbabwe, qui avait autorisé une société minière chinoise à explorer du charbon dans une réserve naturelle abritant plus de 45 000 éléphants a fait machine arrière. Face à la pression de l'Association des avocats environnementaux, les autorités ont même...

Carte sons des forets Timber Festival

Grâce à cette carte interactive, vous pouvez écouter les sons des forêts du monde entier

Alors que le confinement a été l'occasion pour beaucoup de redécouvrir les sons de la nature, des chants des oiseaux aux bruissements des feuilles... Une nouvelle carte interactive de sons des forêts du monde entier vous permet de replonger dans cet univers calme et apaisant. C'est l'idée des...

Petrole forage prix pixabay

Lac Tchad : les autorités souhaitent abandonner son inscription au patrimoine de l’Unesco au profit du pétrole

Selon une information révélée par le journal The Guardian, le Tchad s'apprêterait à renoncer à son inscription au Patrimoine mondial de l'Unesco afin de ne pas fermer la porte à de possibles explorations pétrolières et minières. Le lac Tchad, qui se situe aux confins de trois autres pays, le Niger,...

Biodiversite CCO pixabay

Massive mobilisation des entreprises et des investisseurs pour protéger la biodiversité, lors du sommet des Nations unies

Malgré l’épidémie de Covid-19, le sommet des Nations unies sur la biodiversité du 30 septembre a permis de remobiliser les troupes. En seulement quelques jours, de nouvelles coalitions ont vu le jour et d'autres se sont renforcées. L'enjeu est que l'effondrement des écosystèmes soit mesuré et traité...