Publié le 17 octobre 2018

ENVIRONNEMENT

L’agroécologie pourrait nourrir tous les Européens d’ici 2050, selon l'Iddri

L'agroécologie peut assurer une sécurité alimentaire. Elle pourrait même nourrir tous les Européens d'ici 2050 tout en réduisant de 40 % les émissions du secteur agricole de la zone. C'est la conclusion d'une nouvelle étude publiée par l'Iddri prouvant ainsi que la transition de l'agriculture est "non seulement souhaitable mais crédible"

L'agroécologie désigne l'application de l'écologie à l'agriculture.
Pixabay

L'agroécologie, qui repose sur une agriculture sans pesticide, durable, respectueuse des humains, des terres et des animaux, peut assurer une sécurité alimentaire d’ici 2050 en Europe. C’est la principale conclusion d’une étude menée par l’Iddri, Institut du développement durable et des relations internationales, publiée le 13 septembre.

Moins de produits animaux 

Pour parvenir à ce résultat, les chercheurs ont développé un scénario nommé Tyfa (Ten years for agroecology) qui simule et quantifie une production agricole compatible avec les besoins alimentaires européens et mondiaux, les enjeux climatiques, sanitaires, de conversation de la biodiversité et des ressources naturelles.

"En partant d’un régime alimentaire sain, basé sur les recommandations nutritionnelles en vigueur, tout en conservant des attributs culturels importants comme la consommation de produits animaux et de vin", l’agroécologie pourrait nourrir les Européens en 2050, concluent les chercheurs. Et ce, en baissant de 30 % la production de produits végétaux et de 40 % les produits animaux.

Un scénario pour une Europe agroécologique en 2050

Une transition souhaitable et crédible 

De fait, les chercheurs se basent sur un régime alimentaire moins consommateur de produits animaux et de sucres, mais de meilleure qualité.  "Il marque une rupture par rapport à ce que nous mangeons aujourd’hui, mais cette transformation n’est pas nécessairement d’un ordre de grandeur si différent que les évolutions dans ce domaine entre l’après-guerre et aujourd’hui", avance l’Iddri.

Encore faut-il que l’Europe envisage une transition vers l’agroécologie. C’est d’ailleurs pour cette raison que les chercheurs ont réalisé cette étude, pour montrer que cette transition "est non seulement souhaitable mais aussi crédible". Au total, l’agriculture européenne réduirait de 40 % ses émissions de gaz à effet de serre si elle se tournait vers l’agroécologie. 

Marina Fabre @fabre_marina 


© 2021 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

ENVIRONNEMENT

Agriculture

Avec ou sans pesticides, bio ou OGM, les modes de production agricole jouent un rôle déterminant sur la biodiversité et la pollution. Le développement massif de monocultures comme celle de l’huile de palme dans certaines régions entraine des problèmes variés dont la déforestation.

Coronavirus crise alimentaire mondiale FAO FIDA PAM Michael Tewelde 01

Flambée des matières premières agricoles : la crise qui monte dans l’ombre de la pandémie

Blé, soja, maïs, colza... les prix des matières premières agricoles ont flambé en 2020 et la hausse se poursuit cette année. Si l'appétit de la Chine, qui reconstitue ses stocks à prix fort, explique en partie cette envolée, la pandémie de Covid-19 déstabilise le système alimentaire mondial au...

Grippe aviaire Alain Pitton NurPhoto NurPhoto via AFP

Grippe aviaire transmis à l’humain en Russie : comment l’élevage industriel favorise les pandémies

Pour la première fois, la souche H5N8 de la grippe aviaire a franchi la barrière interespèce en contaminant plusieurs hommes en Russie. Si la France, qui a abattu trois millions de volailles pour limiter la propagation du virus, affirme qu'il n'y a "pas de risque de transmission à l'Homme" sur le...

Legumes pixabay

Repas sans viande dans les cantines de Lyon : une polémique sans fondement

Le maire écologiste de Lyon a imposé un seul plat, sans viande, aux enfants de la cantine créant une vive polémique. Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin s'est ainsi ému d'une mesure "excluant les classes populaires" dont les enfants mangeraient moins de viande. De nombreuses études montrent...

Petit cochon pixabay

Comment le bien-être animal est devenu un enjeu économique pour l’agroalimentaire

Face à la pression des consommateurs et des associations, les entreprises cherchent à améliorer les conditions d'élevage, de transport ou encore d'abattage des animaux. Plusieurs expérimentations sur la castration des porcs ou le pâturage des vaches liant éleveurs, distributeurs et chercheurs ont...