Publié le 12 juin 2018

ENVIRONNEMENT

Avec le réchauffement climatique, les récoltes de légumes vont diminuer d’un tiers

Avec le réchauffement climatique, les légumes pourraient devenir plus rares partout dans le monde, à moins que de nouvelles formes de culture soient mises en place et qu'on cultive des variétés de légumes plus résistantes, ont averti des chercheurs lundi 11 juin.

Legumes rechauffement climatique ChrisJohnson
La production de légumes dans le monde pourrait diminuer de 31,5 % en raison du réchauffement climatique.
@ChrisJohnson

La hausse de température de 4 degrés Celsius, à laquelle s'attendent les scientifiques en 2100 si le réchauffement climatique se poursuit à son rythme actuel, réduirait les récoltes de 31,5 % en moyenne, montre cette étude publiée dans les comptes-rendus de l'Académie américaine des sciences (PNAS).

Un air plus chaud et des ressources amoindries en eau expliqueraient cette réduction de près d'un tiers des récoltes de légumes, qui sont cruciaux à une alimentation saine. L'Europe du Sud et de larges pans de l'Afrique et de l'Asie du Sud pourraient être particulièrement affectés.

Pour obtenir ces résultats, les chercheurs ont passé en revue 174 études examinant l'impact de l'environnement sur les récoltes et les contenus nutritifs de légumes depuis 1975. "Nous avons compilé pour la première fois toutes les preuves disponibles de l'impact du dérèglement climatique sur les récoltes et la qualité des légumes et légumineuses", a résumé un des auteurs, Alan Dangour, de la London School of Hygiene and Tropical Medicine.

Le maïs en danger

"Notre analyse suggère que si nous continuons comme si de rien n'était, le dérèglement climatique réduira considérablement la disponibilité globale de ces aliments importants", a-t-il ajouté. "Il faut agir d'urgence, y compris en soutenant une agriculture qui résiste mieux aux changements climatiques et cela doit être une priorité des gouvernements à travers le monde", insiste Alan Dangour.

Une seconde étude dans PNAS se penche par ailleurs sur le maïs, la plante la plus cultivée au monde. La vaste majorité du maïs exporté provient des États-Unis, du Brésil, d'Argentine et d'Ukraine. Avec une hausse de température de 4 degrés Celsius d'ici la fin du siècle, il y a "86 % de chances (...) pour que les quatre grands exportateurs de maïs connaissent une mauvaise année de façon simultanée", indique l'étude.

"Nous avons conclu qu'alors que la planète se réchauffe, il devient de plus en plus probable pour différents pays de faire simultanément face à des pertes de récoltes majeures, ce qui a d'importantes implications pour les prix des aliments et la sécurité alimentaire", a mis en garde l'auteure principale, Michelle Tigchelaar, de l'Université de Washington (UW).

La Rédaction avec AFP


© 2018 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

ENVIRONNEMENT

Agriculture

Avec ou sans pesticides, bio ou OGM, les modes de production agricole jouent un rôle déterminant sur la biodiversité et la pollution. Le développement massif de monocultures comme celle de l’huile de palme dans certaines régions entraine des problèmes variés dont la déforestation.

Pucerons Inzyx

L’armée américaine développe une armée d’insectes pour protéger les cultures… Les scientifiques y voient une arme biologique

Des insectes porteurs de virus conçus par l’homme pour aller modifier génétiquement, en un temps record, des champs céréaliers menacés par une maladie, une sécheresse ou une attaque. Telle est la solution actuellement développée par la défense américaine. Mais des chercheurs craignent que ce...

Agroecologie securite alimentaire

L’agroécologie pourrait nourrir tous les Européens d’ici 2050, selon l'Iddri

L'agroécologie peut assurer une sécurité alimentaire. Elle pourrait même nourrir tous les Européens d'ici 2050 tout en réduisant de 45 % les émissions du secteur agricole de la zone. C'est la conclusion d'une nouvelle étude publiée par l'Iddri prouvant ainsi que la transition de l'agriculture est...

Didier Guillaume ministre de l Agriculture LIONEL BONAVENTURE AFP

Rémunération, glyphosate, bio… Les dossiers chauds du nouveau ministre de l’Agriculture, Didier Guillaume

Le remaniement est enfin là. Didier Guillaume remplace Stéphane Travert au poste de ministre de l'Agriculture. Alors que la loi alimentation vient d'être votée par les parlementaires, il aura la difficile tâche de faire respecter leurs engagements aux acteurs de la filière. Entre la fin du...

Rizieres pixabay

[Le chiffre] Les rizières émettent autant de protoxyde d’azote que 200 centrales à charbon

C’est le troisième gaz à effet de serre le plus puissant, après le dioxyde de carbone et le méthane. Le protoxyde d’azote, également appelé gaz hilarant, n’a vraiment pas de quoi faire rire. Une partie de ses émissions n’auraient pas été prises en compte par les scientifiques. Elles émanent des...