Publié le 03 janvier 2019

ENVIRONNEMENT

Au Brésil, Jair Bolsonaro place l’avenir des terres indigènes entre les mains du ministère de l’Agriculture

Sans attendre, le nouveau Président brésilien, Jair Bolsonaro, officiellement en poste depuis le 1er janvier, a mis en pratique l’une de ses promesses phares de campagne. L’attribution des terres indigènes passe entre les mains du ministère de l’Agriculture, dirigé par Tereza Cristina da Costa, une ancienne représentante du lobby de l’agrobusiness. L’objectif est de faciliter leur exploitation minière et forestière.

Jair Bolsonaro Bresil EvaristoSA Afp
Le nouveau président brésilien, Jair Bolsonaro, a pris ses fonctions le 1er janvier.
@EvaristoSa/AFP

Quelques heures à peine après sa prise de fonction, le nouveau Président brésilien Jair Bolsonaro officialise une mesure polémique. Il a décidé de placer la démarcation des terres attribuées aux peuples autochtones sous la tutelle du ministère de l'Agriculture, par une ordonnance publiée le 2 janvier. Auparavant, l'attribution de ces territoires était régulée par la Fondation de l'Indien (Funai), organisme public chapeauté par le ministère de la Justice.

C’est désormais la toute nouvelle ministre de l’Agriculture, Tereza Cristina da Costa, ancienne représentante du puissant lobby de l'agrobusiness, qui aura en charge cette question. Jair Bolsonaro souhaite que ces terres revendiquées par les Indiens du Brésil soient ouvertes à des activités commerciales et préconise l'"intégration" des Indiens au sein de la société brésilienne.

Appétit vorace de l'agrobusiness

Pour les défenseurs de la cause indienne, ce transfert de compétences revient à livrer les territoires ancestraux à l'appétit vorace de l'agrobusiness. "Vous avez vu ? Le démantèlement a débuté. La Funai n'est plus responsable de l'identification, de la délimitation et de la démarcation des terres indigènes", a déploré sur Twitter la leader indienne Sonia Guajajara.

Cette annonce est aussi un mauvais signal pour la planète. Pour de nombreux experts environnementaux, les peuples indiens du Brésil constituent les derniers gardiens de l’Amazonie et l’une des solutions les plus efficaces pour lutter contre la déforestation et le changement climatique.

Le président d'extrême droite ne devrait pas s'arrêter là. Il a promis d'amender une série de réglementations environnementales, de promouvoir l’usage des pesticides ou encore de sortir de l’Accord de Paris. En décembre dernier, il a déjà renoncé à accueillir la COP25 de 2019. 

Concepcion Alvarez, @conce1


© 2019 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

ENVIRONNEMENT

Agriculture

Avec ou sans pesticides, bio ou OGM, les modes de production agricole jouent un rôle déterminant sur la biodiversité et la pollution. Le développement massif de monocultures comme celle de l’huile de palme dans certaines régions entraine des problèmes variés dont la déforestation.

Sikkim l etat indien ou toutes les terres agricoles sont bio

[Vidéo] Le Sikkim, cet État indien où toutes les terres agricoles sont bio

Il est situé au pied de l'Himalaya. L'État indien de Sikkim est devenu en quelques années le symbole de la transition agricole. La totalité de ses terres cultivées sont désormais converties à l'agriculture bio. Une volonté du gouvernement qui souhaite préserver la biodiversité, la qualité de l'eau...

Monsanto Roundup Glyphosate Commission europeenne

L’interdiction du Roundup Pro 360 signe-t-il la fin du glyphosate ?

Le tribunal administratif de Lyon vient d'annuler l'autorisation de mise sur le marché du Roundup Pro 360, un herbicide de Monsanto à base de glyphosate. Il estime que l'Agence nationale de sécurité sanitaire a commis une erreur d'appréciation "au regard du principe de précaution". Cette décision...

Agriculture transition ecologie

Environnement, social, prix… Le deuxième syndicat agricole français va noter les relations entre agriculteurs et industrie

La Coordination rurale, deuxième syndicat agricole, a annoncé le lancement d'une démarche de notation des relations commerciales entre les agriculteurs et l'industrie agroalimentaire, y compris les coopératives, visant à promouvoir les bonnes pratiques.

Champs de tabac

[Science] Aux États-Unis, un OGM vise à "réinventer" la photosynthèse pour améliorer les rendements agricoles

Le processus de photosynthèse chez les plantes est nécessaire à leur croissance mais elle produit aussi des toxiques que la plante doit éliminer. Afin d’améliorer la production agricole, des chercheurs ont employé des techniques de modification génétique pour court-circuiter ce processus naturel....