Publié le 17 avril 2019

ENTREPRISES RESPONSABLES

Les Français attendent un engagement sociétal des entreprises

Les entreprises sont attendues sur l’environnement et la cohésion sociale par les citoyens français. Ces deux thèmes ont été poussés ces derniers mois par les mobilisations citoyennes des Gilets jaunes et les manifestants pour le climat. Une étude publiée par l’Observatoire de la matérialité lors du salon Produrable.

Les entreprises sont attendues sur l’environnement et la cohésion sociale par les citoyens français
@fotocuisinette

C’est une attente massive. 95% des Français interrogés par l’Ifop dans le cadre d’une étude mandatée par l’Observatoire de la matérialité (1) déclarent attendre que les entreprises s’engagent d’elles-mêmes en faveur des enjeux de société. Parmi les principaux thèmes d’engagement que les Français veulent voir traiter par les entreprises : l’environnement et le climat, en priorité (52%). Mais aussi la lutte contre le chômage et la création d’emploi, rôle traditionnel dévolu à l’entreprise (31%), tout comme le pouvoir d’achat (17%).

Plus inattendu car le sujet ne remontait pas dans ce type de sondage ces dernières années, l’entreprise est également interpellée sur le maintien de la paix et les questions d’anti-terrorisme (25%). Peut-être faut-il y voir les conséquences du cas Lafarge, première entreprise au monde à avoir été mise en examen en juin 2018 pour complicité de crime contre l’humanité pour être accusé d’avoir financé des groupes terroristes comme Daech, en Syrie. Le sujet résonne aussi à l'heure où des entreprises françaises sont accusées de fournir des armes alimentant le conflit au Yemen, notamment contre des populations civiles.

Un rôle essentiel des entreprises dans la société

L’étude, qui a été menée en novembre 2018, est aussi intéressante à l’heure où la loi Pacte, loi dont l’un des objectifs avancés par le gouvernement était de renforcer le rôle de l’entreprise dans la société vient d’être définitivement adoptée. Elle vient aussi compléter ce que l’on entend finalement assez peu dans les manifestations citoyennes  pour le climat ou celles des Gilets jaunes, c’est-à-dire le fait qu’il existe une attente envers les entreprises sur ces sujets et non seulement envers l’État.

En Allemagne, autre pays sondé par l’étude, l’attente est également très forte (89%) mais plus orientée sur les questions d’immigration et d’insertion (40%), avant l’environnement (34%) et la lutte contre la pauvreté (14%).

L’acte d’achat comme levier d’influence

"Les citoyens accordent un rôle essentiel à l’entreprise pour répondre aux enjeux de société : ils attendent qu’elle soit moteur et engage des actions concrètes et vérifiables", assure Caroline de la Marnierre, présidente de l’Institut du Capitalisme responsable qui pilote l’observatoire. Or, plus encore que les Allemands, les Français estiment que les entreprises ne délivrent pas d’informations suffisamment "comparables, compréhensibles, accessibles et fiables", sur les enjeux de société. Pour chacun de ces points, ils leurs accordent en effet moins que la moyenne.

Mais ils savent aussi prendre leur part de responsabilité : 33% des Français interrogés (contre 1% des Allemands), estiment être les premiers acteurs de transformation vers une consommation/production plus responsable, devant les entreprises (23%) et l’État (10%).

Béatrice Héraud @beatriceheraud 

 

(1) L’étude a été mandatée par l’Observatoire de la Matérialité, porté par l’Institut du Capitalisme Responsable. Elle a été réalisée par l’Ifop sur la base d’échantillons représentatifs de 1000 personnes en France, 1002 personnes en Allemagne et 1009 personnes en Pologne, âgées de 18 ans et plus. La représentativité de l’échantillon a été assurée par la méthode des quotas (sexe, âge, profession du chef de famille) après stratification par région et catégorie d’agglomération. Les interviews ont eu lieu par questionnaire auto-administré en ligne, du 8 au 23 novembre 2018.

 

 


© 2023 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

ENTREPRISES RESPONSABLES

Entreprise responsable

Actualité nationale, européenne et mondiale quotidienne de la Responsabilité Sociétale des Entreprises (RSE).

ESG RSE istock

Crise de la fonction RSE dans les entreprises sommées de radicaliser leur transformation

La RSE doit-elle être radicale ? Cette question brûlante a été posée aux invités de l’Orse, l’Observatoire de la Responsabilité Sociale des Entreprises, lors d’un débat organisé pour ses vœux. Elle porte deux dimensions : la première est de s’interroger sur la capacité des directeurs RSE à affronter...

Greenwashing

Greenshifting, Greenlabelling... Six mots qui dévoilent les nouvelles stratégies de greenwashing des entreprises

Planet Tracker a décomposé toutes les stratégies des entreprises pour s’afficher plus vertes qu’elles ne le sont réellement. Greencrowding, greenhushing, greenlabelling… l’ONG en a détecté six, de la plus simple à la plus complexe, qui montrent l’inventivité dont font preuve les entreprises pour...

Maif credit mutuel dividende ecologique societal GERARD JULIEN AFP

Avec leur dividende sociétal et écologique le Crédit Mutuel et la Maif veulent ouvrir la voie

C’est une initiative inédite que portent le Crédit Mutuel et la Maif. La banque et l’assureur vont consacrer une partie de leur bénéfice à la lutte contre la crise climatique, sous la forme d’un dividende sociétal, ou écologique. Plusieurs centaines de millions d’euros vont être alloués à des...

Train SNCFpng

La SNCF va prendre en compte le prix du carbone dans ses appels d'offres

100 euros. C'est le prix que va donner la SNCF à la tonne de carbone dans ses prochains appels d'offres. L'entreprise publique va demander à ses fournisseurs de lui fournir un bilan carbone et d'expliquer leur trajectoire d'amélioration de leurs émissions. Elle veut privilégier des investissements...