Publié le 03 juin 2022

ÉNERGIE

La planification écologique vue par Emmanuel Macron à travers la partition des compétences des ministères de l'Écologie et de l'Énergie

Les décrets de répartition des compétences des différents ministères ont été publiés au Journal officiel jeudi 2 juin. La transition énergétique, le nucléaire et la décarbonation des transports routiers reviennent à Agnès Pannier-Runacher, ministre de la Transition énergétique. Le logement, la biodiversité ou encore la pollution de l'air sont attribués à Amélie de Montchalin, ministre de la Transition écologique et de la Cohésion des territoires. Un partage de compétences destiné à piloter une transition qui ne doit pas bousculer l'économie, selon Elisabeth Borne, Première ministre.

Ministere de la transition ecologique action militante mur de parpaings terres de luttes
Le 26 avril dernier, des militants du collectif Terres de luttes ont construit un mur symbolique devant le ministère de l'Écologie, pour dénoncer le soutien à des centaines de projets polluants en France.
@Terres de luttes

On en sait désormais un peu plus sur la planification écologique, telle qu’elle est conçue par Emmanuel Macron avec la publication de deux décrets au Journal Officiel du jeudi 2 juin. Ceux-ci détaillent les attributions des ministères de la Transition écologique et de la Transition énergétique, désormais séparés. Ils se partagent les attributions de Barbara Pompili, ancienne ministre de la Transition écologique, mais aussi de Jean-Baptiste Djebbari, l’ex-ministre des Transports.

Amélie de Montchalin, à la Transition écologique et à la Cohésion des territoires, hérite notamment des questions de développement durable, de la protection de la biodiversité, de l'aménagement et de la lutte contre l'étalement urbain. Les questions de qualité du logement, d'efficacité énergétique et de lutte contre l'habitat indigne - auparavant rassemblées dans un ministère du Logement - lui reviennent également.

De son côté, Agnès Pannier-Runacher, à la Transition énergétique, est officiellement chargée de définir et de mettre en œuvre "la politique de l'énergie, afin, notamment, d'assurer la sécurité d'approvisionnement et l'accès à l'énergie, de lutter contre le changement climatique et de promouvoir la transition énergétique". Elle aura en charge la construction de nouveaux réacteurs nucléaires mais aussi la sûreté nucléaire, à travers la direction générale de la prévention des risques, ce qui rassemble pour la première fois dans un même ministère l'autorité sur la construction des centrales et celle sur le contrôle de la sécurité de ces centrales. Elle pilotera aussi la décarbonation des transports routiers.

Des attributions partagées en deux ou en trois

Restent des dossiers que les deux nouvelles ministres, proches d'Emmanuel Macron, devront gérer ensemble. La gouvernance se complique alors un peu... De fait, elles partageront les locaux de l’hôtel de Roquelaure, boulevard Saint-Germain. La politique de rénovation et de performance énergétique des bâtiments, par exemple, reste à cheval entre les deux ministères.

Conjointement avec la ministre de la Transition énergétique, la ministre de la Transition écologique est aussi en charge de "l'adaptation au changement climatique, à la qualité de l'air et la réglementation technique des véhicules". L’autorité de la direction générale de l'énergie et du climat (DGEC) est placée sous la tutelle du nouveau ministère de la Transition énergétique, mais le ministère de la Transition écologique dispose d’une autorité conjointe.

Plus original, le Commissariat général au développement durable passe sous une triple tutelle, celle des deux ministres de la Transition écologique et énergétique et celle de la Première ministre, Elisabeth Borne. Cet organe, créé en 2008, pilote notamment le dialogue environnemental sur les choix et priorités politiques à travers le Conseil national de la transition écologique.

"Pas d'écologie contre l'économie"

"Qui pilote le dialogue environnemental en France ? Les décrets d'attribution des ministres ont été publiés mais ils ne disent pas qui préside le Conseil national de la transition écologique. Est-ce la Première ministre directement car elle est en charge de la planification écologique ?", s’interroge sur Twitter Anne Bringault, coordinatrice des programmes au Réseau Action Climat France.

Dans une interview donnée au Point, publiée jeudi 2 juin, Elisabeth Borne promet une transformation radicale. Mais "nous ne ferons pas l’écologie contre l’économie", prévient la Première ministre. La transition "ne devra jamais se faire au détriment des Français les plus fragiles", assure-t-elle aussi.

Les attributions ministérielles ne permettent pas encore d'avoir des propositions précises sur les premières mesures annoncées. Celles-ci concernent le leasing social, pour aider les plus modestes à acquérir une voiture électrique, ou la construction de six nouveaux EPR de troisième génération. La planification écologique visant à transformer la France reste à venir.

Concepcion Alvarez @conce1 avec AFP


© 2022 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

Pour aller plus loin

Agnès Pannier-Runacher et Amélie de Montchalin : les deux jambes d’Elisabeth Borne pour mener à bien la planification écologique

Après de longs jours d'attente, le gouvernement d'Elisabeth Borne a été dévoilé ce vendredi 20 mai en milieu d'après-midi. Les nominations des deux ministres chargées de mener à bien la transition au côté de la Première ministre étaient très attendues par les spécialistes de l'écologie. Il...

Élisabeth Borne, Première ministre, sera-t-elle la femme d’un second souffle ?

30 ans après Édith Cresson, c’est Élisabeth Borne qui a enfin brisé le plafond de verre de Matignon. Après trois semaines d’attente, Emmanuel Macron a décidé de remplacer Jean Castex, représentant des terroirs, par Élisabeth Borne, une femme dont il a éprouvé la loyauté puisqu’elle a été...

À quoi ressemblera la planification écologique version Emmanuel Macron ?

Pendant la campagne, le président Emmanuel Macron a promis que sa ou son futur Premier ministre sera chargé de la planification écologique. Elle devrait s'articuler autour d'un secrétaire général dédié à la planification écologique et de deux ministres. Une façon de mettre fin au grand...

Ces chantiers écologiques qui attendent la nouvelle Première ministre, Élisabeth Borne

La cheffe de gouvernement devra être "attachée à la question sociale, à la question environnementale et à la question productive", a récemment promis le Président qui a multiplié les annonces en matière d’écologie depuis sa réélection. Ces intentions doivent se concrétiser à Matignon mais...

ÉNERGIE

Transition énergetique

La transition énergétique désigne le passage de l’utilisation massive d’énergies fossiles, épuisables et émettrices de gaz à effet de serre (pétrole, charbon, gaz), vers un bouquet énergétique donnant la part belle aux énergies renouvelables et à l’efficacité énergétique.

Hiver chauffage penurie sobriete energetique istock Helin Loik Tomson

Réduire sa facture d’énergie et lutter contre la précarité énergétique, c’est possible avec l’appli Don de chaleur

Une nouvelle application, baptisée Don de chaleur, a été lancée en pleine COP27. Il s'agit d'aider les Français à réduire leur consommation d'énergie à travers des défis ludiques. Mais elle va plus loin. Chaque kilowattheure économisé est ensuite reconverti en dons directement versés par des...

Europe union europeenne artJazz 01

Le Traité sur la charte de l’énergie modernisé n’a pas pu être adopté

[Mise à jour le 24 novembre] La modernisation du Traité sur la charte de l'énergie (TCE) devait être entérinée mardi 22 novembre, afin de maintenir en vie un texte accusé d'entraver la transition énergétique européenne. Mais plusieurs États-membres ont fait blocage et entendent bien sortir du TCE....

Tensions reseau electrique hiver RTE Erika Varga de Pixabay

Risque élevé de tensions sur le réseau électrique : le point énergie par énergie

Le gestionnaire du réseau électrique RTE a actualisé ses prévisions pour l'hiver. Si celles-ci prévoient désormais une baisse de la consommation d'électricité, elles tablent aussi sur une baisse de la production d'électricité nucléaire. Cela devrait à peu près se compenser. Malgré tout, RTE prévient...

Centrale nucleaire penly site pour la premiere paire de nouveaux reacteurs EPR 2 CHARLY TRIBALLEAU AFP

Projet de loi d’accélération sur le nucléaire : un texte qui arrive avant le débat sur notre avenir énergétique

Après le projet de loi pour accélérer sur les énergies renouvelables, dont l'examen au Sénat débute ce mercredi 2 novembre, son pendant sur la construction de nouveaux réacteurs nucléaires a été présenté ce même jour en Conseil des ministres. Il s’agit officiellement de pouvoir aller très vite une...