Publié le 12 janvier 2016

ÉNERGIE

La Caisse des dépôts met le cap au vert

Changement de nom, cap au vert, fonds supplémentaires... Le groupe Caisse des Dépôts (CDC), qui fêtait ce mardi son bicentenaire, fait peau neuve. Le logement et la croissance verte ont été érigés au rang de priorités par François Hollande, qui a prononcé un long discours. Mais le rapprochement avec l’Agence française du développement (AFD) et le soutien à l’économie sociale et solidaire font également partie des chantiers à mener. Revue de détail.

François Hollande avec Pierre-René Lemas sous la verrière du Grand Palais à l’occasion des 200 ans du groupe Caisse des Dépôts le 12 janvier 2016.
Gonzalo Fuentes / Pool / AFP

A l’occasion des 200 ans de la Caisse des dépôts (CDC, dont Novethic est une filiale), ce mardi, le président François Hollande a proposé de la rebaptiser"Caisse des dépôts et du Développement durable". Une façon de marquer la nouvelle ambition de l’institution, qui est devenue, selon les propres mots du chef de l’Etat, "l’opérateur de la transition énergétique et écologique dans le pays"

 

Pour accomplir au mieux cette mission, le président souhaite que la Caisse débloque trois milliards d’euros de capacités d’investissement supplémentaires d’ici 2017. L’Etat participera à cet effort en réduisant ses prélèvements sur le groupe. Ainsi, dès cette année, la contribution de la CDC au budget de l’État sera plafonnée à 50% de son résultat social, contre 75% jusqu’ici. 

 

Une nouvelle filiale, opérateur national de la rénovation thermique des bâtiments 

 

Deux priorités ont été fixées : le logement et la croissance verte. Ainsi, la moitié des 3 milliards d’euros sera dégagée sous la forme de prêts à taux zéro d’au moins 20 ans. Les fonds levés permettront de financer la création de 50 000 logements sociaux et de contribuer aux travaux d’isolation thermique. L’autre moitié sera investie sous la forme de prêts à long terme, également à taux nul, entièrement destinés à la rénovation des bâtiments publics. Ainsi, 100% des besoins des emprunteurs (collectivités, hôpitaux, universités…) seront couverts.

Ce dispositif va donner naissance à une filiale au sein de la Caisse, qui deviendra l’opérateur national de la rénovation thermique des bâtiments. 

 

Pas de détails sur la fusion CDC-AFD 

 

Outre ces investissements, le chef de l’État a confirmé l’intégration de l’Agence française de développement (AFD) au sein de la CDC, annoncée lors de la semaine annuelle des ambassadeurs à Paris, fin août : "L’AFD triplera ses fonds propres, augmentera ses activités de près de 50 % d’ici 2020, pouvant atteindre plus de 12 milliards d’euros par an au bénéfice des pays en développement, de la lutte contre le changement climatique." L’agence bénéficiera ainsi de la puissance de la Caisse des dépôts et investira 500 millions d’euros en fonds propres dans de grands projets d’infrastructures. 

 

Les détails de cette réforme n’ont pas été donnés mais une loi devrait être présentée au Parlement au 1er trimestre. "Je n'ai pas encore le mode d'emploi", a concédé Pierre-René Lemas, Directeur général de la Caisse des dépôts, qui a également indiqué "avoir en tête depuis plusieurs semaines de créer un fonds pour l'Afrique"

 

L’économie sociale et solidaire reste une priorité 

 

L’économie sociale et solidaire (ESS) est par ailleurs toujours au cœur des missions de la Caisse. Ainsi, 100 millions d’euros vont être investis dans ces entreprises et l’épargne déposée sur les livrets de développement durable va être fléchée vers ce secteur. Pierre-René Lemas a aussi annoncé le lancement prochain d’un fonds de financement ESS baptisé InvESS dont les pratiques financières seront en cohérence avec la nature spécifique de ce secteur. 

 

"Ce que j’attends de vous pour les décennies à venir est d’aider notre pays à prendre un temps d’avance et de l’accompagner dans toutes les transitions qu’il a à accomplir : transition technologique, écologique, territoriale, sociale. Vous devez désormais aider la France à se munir de logements à énergie positive et de villes intelligentes. Je vous souhaite un bon siècle, où la croissance sera verte, où le développement sera durable, où l’investissement sera vertueux", a conclu François Hollande.

Concepcion Alvarez
© 2019 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

ÉNERGIE

Transition énergetique

La transition énergétique désigne le passage de l’utilisation massive d’énergies fossiles, épuisables et émettrices de gaz à effet de serre (pétrole, charbon, gaz), vers un bouquet énergétique donnant la part belle aux énergies renouvelables et à l’efficacité énergétique.

Manihestation Equateur Quito Twitter santiak

La terrible crise en Équateur illustre les risques d’une transition injuste touchant les populations les plus pauvres

En Équateur, la partie de la population la plus fragile, en particulier les Indiens, a mis la rue en feu après un décret présidentiel qui a supprimé les subventions aux carburants, faisant doubler les prix. Cette condition était imposée par le FMI en échange d’un prêt de plusieurs milliards de...

Pacte productif : le gouvernement veut réconcilier l’industrie et le climat

Bruno Le Maire a présenté les premières orientations de son pacte productif. Celui-ci doit permettre d’atteindre le plein-emploi en 2025, en favorisant la relocalisation d’usines sur le territoire. Mais cette réindustrialisation doit se faire en respectant l’objectif de la neutralité carbone de la...

Prix Nobel de Chimie 2019 Battries lithium ion

Le Nobel de chimie récompense les pères des batteries lithium ion, qui pourrait nous "libérer des énergies fossiles"

L’une des plus performantes technologies de stockage de l’électricité sur laquelle repose la transition énergétique et numérique, la batterie lithium-ion a été créée en 1985 grâce à une succession de découvertes. Le prix Nobel de Chimie 2019 a choisi de récompenser les pères de cette innovation:...

Excavatrice charbon en Allemagne

[Édito vidéo] Quand la transition juste freine la transition écologique : l'exemple allemand

L’Allemagne va dépenser 100 milliards d’euros en 10 ans en faveur d’une grande stratégie climat. Derrière cet investissement, la coalition gouvernementale cache sa crainte de voir apparaître une crise sociale du type Gilet jaunes dans le pays à la faveur d’une taxe carbone et de la sortie du charbon...