Publié le 25 septembre 2017

ÉNERGIE

Grand plan d’investissement : 20 milliards d’euros pour la transition écologique

Le gouvernement érige la transition écologique en grande priorité. La promesse de campagne du président Emmanuel Macron de lancer un grand plan d’investissement de 50 milliards d’euros a été concrétisée ce matin avec un large focus sur l’environnement. Trois grandes priorités ont été identifiées : les énergies renouvelables, les transports durables et la rénovation thermique des bâtiments.

Le Premier ministre Edouard Philippe a présenté ce lundi le grand plan d'investissement du gouvernement dans lequel 20 milliards d'euros seront alloués à la transition écologique.

Lundi 25 septembre, le Premier ministre Édouard Philippe a révélé le détail du Grand plan d’investissement, promis par Emmanuel Macron. Au total, sur cinq ans, 56,3 milliards d’euros vont être investis pour "accélérer l’adaptation de la France au XXIe siècle, soutenir un nouveau modèle de croissance et préparer l’avenir des générations futures", précise-t-il.

L’une des grandes priorités identifiées par le gouvernement est la transition écologique. C'est elle d'ailleurs qui se taille la part du lion avec 20 milliards d'euros. Elle arrive devant la formation (15 milliards d’euros), l’innovation (13 milliards d’euros) et le numérique (9 milliards d’euros).

"Le grand plan d’investissement doit permettre d’amplifier le développement des énergies renouvelables (accroissement de 70 % de la production d'ici 2022, ndlr), l’émergence d’un modèle de transports durables discuté en ce moment dans le cadre des Assises de la mobilité et l’effort de rénovation thermique des bâtiments", détaille Édouard Philippe.

Diviser par deux le nombre de passoires thermiques

Selon les données de Matignon, le grand plan d’investissement va financer la rénovation d’un million de passoires thermiques dans l’habitat privé, en renforçant notamment le programme "Habiter mieux", porté par l’Agence nationale de l’habitat (Anha). La France compte plus de deux millions de ménages modestes en situation de précarité thermique en raison de la vétusté et de la mauvaise isolation de leur logement.

Une nouvelle prime pour les ménages est également annoncée afin de financer au moins 75 000 logements par an. Enfin, une enveloppe de trois milliards d’euros supplémentaires sera débloquée auprès de la Caisse des dépôts (dont Novethic est une filiale) pour la rénovation des logements sociaux. Ce dispositif devrait permettre de rénover 100 000 logements par an, soit 500 000 sur la durée du quinquennat.

Au total, ce sont 9 milliards d’euros qui vont être fléchés vers la rénovation des bâtiments, 7 milliards en direction des énergies renouvelables et 4 milliards d’euros pour les transports. Le gouvernement prévoit aussi de mettre sur la table 20 millions d'euros pour la conversion de 5 000 PME à la lutte contre le gaspillage.

Pas d’impact sur le solde budgétaire

Pour financer ce nouveau plan d’investissement, le quatrième en dix ans en France, l'économiste Jean Pisani-Ferry, chargé de concevoir ce dispositif et de préparer son déploiement, assure qu’il n’y aura aucun impact direct sur le solde budgétaire. "Il ne s’agit que de réallocation, de réaffectation et d’activation de certains crédits", a-t-il assuré lors de la remise de son rapport au Premier ministre.

Concrètement, 10 milliards d’euros proviendront de la dernière tranche du plan d’investissement d’avenir, 12 milliards proviendront de crédits réalloués, 11 milliards seraient empruntés à la CDC. Enfin, il y aurait 24 milliards d’euros de nouvelles dotations budgétaires. "Ce plan est un plaidoyer pour l’investissement, a souligné Jean Pisani-Ferry. Il marque le retour des questions de long terme avec la transition écologique et la révolution numérique après une décennie dominée par l’urgence".

Concepcion Alvarez @conce1


© 2019 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

ÉNERGIE

Transition énergetique

La transition énergétique désigne le passage de l’utilisation massive d’énergies fossiles, épuisables et émettrices de gaz à effet de serre (pétrole, charbon, gaz), vers un bouquet énergétique donnant la part belle aux énergies renouvelables et à l’efficacité énergétique.

Manihestation Equateur Quito Twitter santiak

La terrible crise en Équateur illustre les risques d’une transition injuste touchant les populations les plus pauvres

En Équateur, la partie de la population la plus fragile, en particulier les Indiens, a mis la rue en feu après un décret présidentiel qui a supprimé les subventions aux carburants, faisant doubler les prix. Cette condition était imposée par le FMI en échange d’un prêt de plusieurs milliards de...

Pacte productif : le gouvernement veut réconcilier l’industrie et le climat

Bruno Le Maire a présenté les premières orientations de son pacte productif. Celui-ci doit permettre d’atteindre le plein-emploi en 2025, en favorisant la relocalisation d’usines sur le territoire. Mais cette réindustrialisation doit se faire en respectant l’objectif de la neutralité carbone de la...

Prix Nobel de Chimie 2019 Battries lithium ion

Le Nobel de chimie récompense les pères des batteries lithium ion, qui pourrait nous "libérer des énergies fossiles"

L’une des plus performantes technologies de stockage de l’électricité sur laquelle repose la transition énergétique et numérique, la batterie lithium-ion a été créée en 1985 grâce à une succession de découvertes. Le prix Nobel de Chimie 2019 a choisi de récompenser les pères de cette innovation:...

Excavatrice charbon en Allemagne

[Édito vidéo] Quand la transition juste freine la transition écologique : l'exemple allemand

L’Allemagne va dépenser 100 milliards d’euros en 10 ans en faveur d’une grande stratégie climat. Derrière cet investissement, la coalition gouvernementale cache sa crainte de voir apparaître une crise sociale du type Gilet jaunes dans le pays à la faveur d’une taxe carbone et de la sortie du charbon...