Publié le 27 septembre 2019

ÉNERGIE

[Édito vidéo] Quand la transition juste freine la transition écologique : l'exemple allemand

L’Allemagne va dépenser 100 milliards d’euros en 10 ans en faveur d’une grande stratégie climat. Derrière cet investissement, la coalition gouvernementale cache sa crainte de voir apparaître une crise sociale du type Gilet jaunes dans le pays à la faveur d’une taxe carbone et de la sortie du charbon d’ici 2038.

Excavatrice charbon en Allemagne
Mine de charbon en Allemagne à Hambach.
@Claffra

La transition juste, socialement juste, où personne n’est laissé sur le bord de la route, est-elle en train de freiner la transition écologique ? C’est un peu le sentiment que donne la politique allemande. Le pays cité en exemple pendant des années pour son rôle de leader environnemental en Europe est aujourd’hui pointé du doigt pour son économie ultracarbonnée et son manque d’allant.

Grâce à l’Allemagne, on comprend que la transition écologique n’est pas une question d’argent, l’Allemagne a plus d’argent qu’il n’en faut. Son dernier plan climat à 100 milliards d’euros sur 10 ans, extrêmement impressionnant pour bien des nations, est très modeste pour le pays. Ce n’est pas une question de technologies. Notre voisin a accès à tout ce qui existe de mieux et possède lui-même sur son sol quelques-uns des plus beaux fleurons de la planète : Siemens, Volkswagen, E.on…

La seule limite semble sociale. Et c’est elle qui a fait louper ses objectifs climatiques 2020 au pays. Rendons-nous compte : ce n’est qu’en septembre 2019 que Berlin a annoncé un plan d’accompagnement social de 40 milliards dans les Länder les plus touchés par l’abandon du charbon prévu - normalement - en 2038. Un abandon qui va toucher des centaines de milliers de salariés dans les mines et les centrales.

Impossible d’instaurer une taxe carbone

Il aura fallu tant d’années pour comprendre qu’un opérateur de centrale à charbon n’allait pas devenir spontanément un poseur de panneaux photovoltaïques, ni qu’un mineur de lignite allait se réveiller un beau matin électrotechnicien spécialiste des éoliennes. Sans compter tous les emplois indirects et induits, qui vivent aux côtés de ces sites industriels.

La crainte sociale transparaît clairement dans le plan climat présenté par Angela Merkel. La coalition gouvernementale n’est pas parvenue à mettre en place une vraie taxe carbone à même de remettre le pays sur de bons rails. Il faut dire que la CDU regarde avec attention le mouvement des Gilets jaunes en France dont l’étincelle a été justement la fiscalité carbone, un peu trop aveugle pour être juste.

Oui, la transition juste est en train de ralentir la transition écologique, mais c’est sans doute parce que nos politiques publiques ont trop souvent mis la charrue avant les bœufs.

Ludovic Dupin @LudovicDupin


© 2019 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

ÉNERGIE

Transition énergetique

La transition énergétique désigne le passage de l’utilisation massive d’énergies fossiles, épuisables et émettrices de gaz à effet de serre (pétrole, charbon, gaz), vers un bouquet énergétique donnant la part belle aux énergies renouvelables et à l’efficacité énergétique.

Après un second vote, l'huile de palme finalement exclue des biocarburants

[Mis à jour le 18/11/19] Les députés ont corrigé le tir sur l'huile de palme. Après un vote en catimini jeudi soir qui reportait son exclusion des biocarburants à 2026, ils ont fait marche arrière lors d'un nouveau vote vendredi 15 novembre. Cette seconde délibération avait été demandée par les...

BpifranceAdeme accelerateur Novethic

Bpifrance et l’Ademe veulent faire décoller les PME de la transition énergétique

C’est une vraie piqûre d’adrénaline que vont recevoir les PME de la transition énergétique. La banque publique d’investissement (BPI) et l’Ademe en ont sélectionné une trentaine pour participer à leur accélérateur d’entreprises. Cet entraînement intensif à la croissance doit les pousser à grandir et...

Manihestation Equateur Quito Twitter santiak

La terrible crise en Équateur illustre les risques d’une transition injuste touchant les populations les plus pauvres

En Équateur, la partie de la population la plus fragile, en particulier les Indiens, a mis la rue en feu après un décret présidentiel qui a supprimé les subventions aux carburants, faisant doubler les prix. Cette condition était imposée par le FMI en échange d’un prêt de plusieurs milliards de...

Pacte productif : le gouvernement veut réconcilier l’industrie et le climat

Bruno Le Maire a présenté les premières orientations de son pacte productif. Celui-ci doit permettre d’atteindre le plein-emploi en 2025, en favorisant la relocalisation d’usines sur le territoire. Mais cette réindustrialisation doit se faire en respectant l’objectif de la neutralité carbone de la...