Publié le 22 mai 2017

ÉNERGIE

EDF indexe des lignes de crédit sur sa notation développement durable

La Banque ING va accorder à EDF des facilités de crédit dont les taux d’intérêt sont liés à la performance développement durable de l’entreprise. L’électricien a déjà par le passé levé 4,5 milliards d’euros par l’intermédiaire de Green Bonds.


@Jacques Holson

C’est une première. EDF a annoncé lundi 22 mai avoir signé un accord de facilité de crédit avec la banque ING pour un montant de 150 millions d’euros. L’originalité est que "le taux d’intérêt sera lié à la performance de l’entreprise en matière de développement durable".  Cette performance est mesurée par l’agence indépendante de notation extra-financière Sustainalytics.

"Les engagements d’EDF en matière de responsabilité d’entreprise ont contribué positivement à notre notation extra-financière. Cet accord innovant avec ING démontre maintenant qu'ils influencent directement nos conditions de financement", explique Stéphane Tortajada, directeur financement et investissements d’EDF.  

"La RSE est au cœur de notre stratégie. Intégrer un bénéfice "développement durable"  à une structure financière est une vraie innovation et prouve qu’il y a une réelle prise de conscience autour de ces sujets actuellement", ajoute Karien Van Gennip, président d’ING Bank France.

Une maîtrise de la communication financière

Pour EDF, il s’agit de "compléter l'ensemble de ses outils de financement durable", indique le groupe dans un communiqué. Ces dernières années, l’électricien a déjà récolté plus de 4,5 milliards d’euros par l’intermédiaire de quatre émissions de Green Bonds, des obligations vertes. Ils lui ont permis de financer 18 projets éoliens et solaires.

"EDF est connu pour bien comprendre les enjeux de la communication financière. En 2014, l’entreprise était déjà l’une des premières à émettre une obligation à 100 ans, même si cela ne correspondait pas à un impératif économique et financier", explique Edouard Plus, directeur adjoint du centre de recherche de Novethic. Cependant, il juge que "cette initiative est plutôt positive car la matérialité financière du risque énergie-climat doit désormais être prise en compte par les banques".

L’expert s’interroge cependant sur la grille de notation de Sustainalytics, qui n’est pas publique. Dans son communiqué, EDF précise que "Sustainalytics note EDF comme le leader parmi ses comparables en 2016". Edouard Plus craint qu’une telle notation incite le groupe à améliorer sa politique de développement durable en fonction des critères de l’agence plutôt qu’en s’appuyant sur une vision large de la transition énergétique.

Ludovic Dupin, @LudovicDupin


© 2020 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

ÉNERGIE

Transition énergetique

La transition énergétique désigne le passage de l’utilisation massive d’énergies fossiles, épuisables et émettrices de gaz à effet de serre (pétrole, charbon, gaz), vers un bouquet énergétique donnant la part belle aux énergies renouvelables et à l’efficacité énergétique.

Transition energetique G20 raisons d esperer lueur espoir lumiere pixabay

[Infographie] Transition énergétique dans les pays du G20 : quelques raisons d’espérer

Les politiques climatiques ont (enfin) commencé à porter leurs fruits. Dans les pays du G20, selon un nouveau rapport de Climate Transparency, publié ce mercredi 18 novembre, les émissions de CO2 liées à l'énergie ont baissé en 2019, sans que cela ne soit lié à un choc externe. Une première ! En...

Centrale de Larivot EDF

En Guyane, un projet de centrale porté par EDF illustre le casse-tête de la transition énergétique

Un projet controversé de centrale électrique, porté par EDF, doit voir le jour d'ici 2024 en Guyane. Elle fonctionnerait avec des biocarburants, qui ne doivent pas entraîner de changement d'affectation des sols et dont l'approvisionnement n'a pas encore été précisé. L'objectif est de remplacer une...

Acierie Zenica en Bosnie Arcelor Mital

[Bonne Nouvelle] ArcelorMittal Europe va livrer ses premières tonnes d'acier bas carbone dès 2020

Pour l’industrie lourde, la baisse des émissions de CO2 est un exercice difficile. L’aciériste Arcelor Mittal vise la neutralité carbone en 2050. Pour atteindre cet objectif, celui-ci annonce la production d’un acier vert dès 2020 où l’utilisation massive d’énergie emploiera de l’hydrogène propre....

Armee francaise Militaire Armees

Grandes manœuvres vertes dans l’armée française

Les armées françaises engagent un grand plan de transition énergétique. L’utilisation de blindés hybrides, de programmes d’écoconceptions, de panneaux solaires, de chaudières moins émettrices a été détaillée par la ministre des Armées Florence Parly. Au-delà d’un enjeu environnemental, c’est une...