Publié le 04 décembre 2018

ÉNERGIE

Carburant : Le gouvernement cède, les gilets jaunes ont eu la peau de la taxe carbone

Le Premier ministre va annoncer un moratoire sur la hausse des taxes sur les carburants, a appris l'AFP mardi de sources gouvernementales, un geste réclamé de toutes parts pour tenter de sortir de la crise des "gilets jaunes" mais déjà qualifié d'insuffisant.

Gilets jaunes carburant PhilippeHuguen AFP
Édoaurd Philippe va annoncer un moratoire sur la taxe carbone, une fiscalité qui est à l'origine du mouvement des gilets jaunes.
@PhilippeHuguen/AFP

Édouard Philippe va annoncer cette mesure d'apaisement, décidée lundi soir 3 décembre à l'Élysée lors d'une réunion de crise présidée par Emmanuel Macron. Cette suspension de plusieurs mois doit être assortie d'autres mesures d'apaisement. Des syndicats comme la CFDT ou FO, mais aussi des députés LREM, poussent notamment pour une prime transport, sous des formes diverses.

Matignon a par ailleurs confirmé l'annulation sans surprise de la réunion avec des "gilets jaunes" prévue mardi après-midi. Le nouveau délégué général de La République en marche Stanislas Guerini a estimé qu'un moratoire, souvent prélude dans le passé d'un abandon pur et simple, était nécessaire pour "apaiser le pays", encore sous le choc des graves violences samedi dernier, notamment à Paris.

Des États généraux de la fiscalité

"Cette pause commençait à s'imposer", a estimé Matthieu Orphelin, député LREM proche de l'ancien ministre de la Transition écologique Nicolas Hulot. Mais, en attendant l'annonce des autres mesures, l'opposition et des représentants des "gilets jaunes" ont qualifié ce moratoire d'insuffisant et trop tardif.

Benjamin Cauchy, une des figures du mouvement, a salué une "première étape". Mais "les Français ne veulent pas des miettes, ils veulent la baguette au complet", a-t-il déclaré à l'AFP en réclamant des "états généraux de la fiscalité", "une nouvelle répartition des richesses en France" et l'instauration de "référendums réguliers sur les grands enjeux sociétaux".

Le moratoire est "une cacahuète", a estimé pour sa part Laetitia Dewall, porte-parole des "gilets jaunes" du Val-d'Oise. "Les Français demandent une annulation", a jugé le chef de file des sénateurs LR Bruno Retailleau. "Si ça se limite à cela, (c'est) trop tard, trop peu", a déclaré la présidente du RN Marine Le Pen à l'AFP. "Mieux vaut tard que jamais" mais il faut aussi un coup de pouce au Smic, a réagi Ségolène Royal, ancienne ministre socialiste de l'Écologie.

La Rédaction avec AFP


© 2019 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

ÉNERGIE

Transition énergetique

La transition énergétique désigne le passage de l’utilisation massive d’énergies fossiles, épuisables et émettrices de gaz à effet de serre (pétrole, charbon, gaz), vers un bouquet énergétique donnant la part belle aux énergies renouvelables et à l’efficacité énergétique.

Centrale biomasse Drax Angleterre BECCS Captage et stockage du CO2 DraxPower

BECCS : Une centrale à bois britannique parvient à capter son CO2... mais le relâche dans l’air faute de débouché

C’est une première mondiale. Une centrale à biomasse britannique est parvenue à capter le CO2 qu’elle émet. Il s'agit d'une avancée importante dans la lutte contre le changement climatique. Le Giec estime en effet que cette technologie permettrait de retirer de l’atmosphère une quinzaine de millions...

IStock 501602573

10 signaux qui montrent que la transition écologique est en bonne voie

Le climat se réchauffe et la biodiversité se dégrade. Certains experts prédisent même un effondrement prochain de notre civilisation. Et pourtant entre développement des énergies renouvelables, transformation de l’agriculture ou l’engagement des entreprises à s’aligner sur l’Accord de Paris, le WWF,...

Eolien offshore transition energetique CC0

D’une géopolitique du pétrole à une géopolitique des énergies renouvelables

Si la géopolitique du pétrole était loin d’être simple, celle des énergies renouvelables semble encore plus complexe. Elle est multifactorielle et implique de nombreuses rétroactions plus ou moins négatives. Ainsi, entre criticité des matières premières, transfert de technologies vers les pays en...

Electricite nucleaire energies renouvelable pollution

Le gouvernement présente sa feuille de route énergétique à 10 ans pour la France

Report de la baisse du nucléaire, énergies renouvelables et réduction des consommations : le gouvernement a publié vendredi 25 janvier le détail de la feuille de route énergétique de la France à horizon 2028, lançant une longue phase de consultations avant l'adoption d'un texte final.