Publié le 23 janvier 2021

ÉNERGIE

Des taxis volants électriques vont survoler le ciel parisien dès cet été

En juin prochain, un taxi volant 100 % électrique décollera de l'aérodrome de Pontoise, au nord-ouest de Paris, pour des premiers essais. La région entend prendre la tête de la mise en place d'une filière de mobilité aérienne urbaine. Un démonstrateur doit voir le jour d'ici 2024, avant le développement d'une offre commerciale en 2030. 

Volocity taxi volant volocopter
Doté de 18 rotors électriques, ce taxi du futur peut voler à 110 km/h, à une altitude de 400 à 500 mètres et avec une autonomie de 35 kilomètres.
@Volocopter

De la fiction à la réalité. Cet été, en levant les yeux au ciel, les Franciliens vont pouvoir découvrir le premier taxi volant 100 % électrique. Le Volocity, mis au point par l’Allemand Volocopter, va décoller de l’aérodrome de Pontoise, au nord-ouest de Paris, pour une série d’essais. Doté de 18 rotors électriques, ce taxi du futur peut voler à 110 km/h, à une altitude de 400 à 500 mètres et avec une autonomie de 35 kilomètres. Il peut transporter deux personnes, dont le pilote.

Le Volocity est l’un des neuf "véhicules électriques à décollage vertical" (eVTOL) sélectionnés par la RATP, Aéroports de Paris et Choose Paris Region, pour structurer une filière de mobilité aérienne urbaine. Les essais réalisés à partir de juin constituent une première étape, l'objectif étant de proposer un démonstrateur pour les Jeux olympiques de 2024 et de développer une offre commerciale dès 2030. Au total, une trentaine d'acteurs sont mobilisés sur les véhicules mais aussi les infrastructures, l'intégration dans l'espace aérien ou encore l'acceptabilité.

L'enjeu sera d'accroître la capacité d'accueil

Ce modèle de taxi volant électrique doit permettre des déplacements rapides en ville comme par exemple entre les aéroports et le centre de Paris ou entre pôles d'affaires. Mais, "il n'y a pas photo, le RER A c'est 1,4 million de voyageurs pas jour et dans notre perspective d'offre en 2030 on sera plutôt sur quelques milliers de personnes par jour", explique Marie-Claude Dupuis, directrice stratégie, innovation et développement du groupe RATP. "L'idée ce n'est pas d'opposer les modes mais de les compléter".

Parmi les enjeux à venir, il s’agira notamment d’accroître la capacité d’accueil, en privilégiant un pilotage de l’engin depuis le sol, ou en développant des véhicules autonomes afin de parvenir à la rentabilité économique. Selon une étude du cabinet de conseil Oliver Wyman publiée en novembre 2019, le futur marché des taxis volants pourrait représenter plus de 35 milliards de dollars en 2035 et concernerait 60 à 90 villes dans le monde, particulièrement les mégapoles congestionnées d'Asie et d'Amérique.

Concepcion Alvarez @conce1


© 2021 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

Pour aller plus loin

[Le monde en 2050] Fini les conducteurs, demain tous passagers !

Nous sommes en 2050. Les moyens de transports pour aller travailler, partir en week-end ou en vacances ont radicalement changé par rapport au début des années 2000, remplacés en grande partie par des véhicules sans conducteur. Les constructeurs de voitures et autres véhicules,...

Le véhicule autonome va-t-il sauver le climat ou détruire un peu plus l’environnement ?

Annonciateur, peut-être, d'un avenir plus vert, le véhicule autonome pourrait aussi se révéler un leurre environnemental, faute d'anticipation, selon des chercheurs. Le poids des données générées par ces véhicules est en particulier à prendre en compte.

Voiture autonome ne rime pas forcément avec mobilité durable

La sécurité des voitures autonomes fait la Une des journaux en ce moment après les deux accidents mortels survenus aux Etats-Unis. Mais, des experts alertent aussi sur leur impact environnemental et social. La technologie autonome n'est pas durable en soi. Non seulement elle exige...

[VIDEO] L’hyperloop, le train volant d’Elon Musk, bat ses records de vitesse

Il bat sans cesse des records. L'hyperloop, le train d'Elon Musk, fondateur de Tesla et SpaceX, a atteint la vitesse de 355 km/h lors de son dernier test. On est encore loin de l'objectif de 1 200 km/h, mais on s'en approche à grands pas. 

ÉNERGIE

Mobilité durable

Le secteur des transports est le principal émetteur de CO2 en France. Pour limiter ce type de nuisance, la mobilité durable favorise l’éco mobilité avec les transports doux (vélo, marche à pied, transport fluvial ou ferroviaire) et le recours aux transports en commun sous toutes les formes (covoiturage, auto-partage, etc.)

Sailcoop voilier tourisme mbbirdy istock

Sailcoop veut faire des voiliers une alternative durable à l’avion

Fini les voyages express. Alors que le transport aérien est pointé du doigt pour son impact environnemental, Sailcoop signe une ode au temps long. La coopérative veut lancer un réseau de transport de voiliers. La première ligne sera lancée à l'automne en direction de la Corse. Plusieurs traversées...

Circulation automobilme Paris atessadori

À Paris, passer à 30 km/h maximum n'est pas utile pour l'environnement... mais ce n'est pas l'objectif

Faire rouler les voitures à 30 km/h dans Paris ne fait pas baisser les émissions de CO2, au contraire même. Mais cette mesure, en vigueur depuis le 30 août, ne vise pas cet objectif. Officiellement, il s’agit d’accroître la sécurité et d’abaisser le bruit. En réalité, la mesure pourrait surtout...

Voitures diesel pollution ssuaphoto istock

Ces scandales qui ont changé le monde : le Dieselgate, promoteur du véhicule électrique

Sans le Dieselgate, les voitures électriques n’auraient peut-être pas connu un essor aussi retentissant. En portant un coup fatal à ces motorisations, qui émettaient moins de CO2 que l’essence, le scandale du logiciel truqué de Volkswagen a obligé les constructeurs à investir massivement dans...

Station recharge vehicule electrique renault CCO

[Bonne nouvelle] Sanef va équiper la totalité de ses aires d’autoroutes de bornes de recharge électrique

Sanef, le concessionnaire autoroutier de l’ouest, nord et est de la France, vient de lancer un appel d’offres pour équiper ses aires de service de stations de recharge pour les véhicules électriques. L’ensemble de son réseau devra être équipé d’ici la fin 2022. Les installations avancent rapidement...